ActualitéEconomievie des marques

Toyota contraint de cesser sa production sur le site de Valenciennes-Onnaing

Hier après-midi se tenait un CSE extraordinaire (comité économique et social) dans les bureaux de l’usine Toyota de Valenciennes-Onnaing.
La raison de ce CSE n’était aucunement liée à la crise économique puisque les ventes de la citadine Yaris sont au beau fixe. La direction de Toyota a décidé de fermer l’usine plus tôt que prévu pour les fêtes de Noël. 

La fermeture des frontières signifie la fin de l’approvisionnement

Les raisons de cette fermeture de l’usine nordiste sont à chercher dans la suspension des liaisons entre le Royaume-Uni et le continent du fait de l’apparition d’une nouvelle forme du Covid-19 dans la région de Londres et le sud de l’Angleterre.
Cette situation sanitaire vient s’ajouter à celle, déjà tendue, due à l’approche du fameux « Brexit with no deal » qui sera effectif dans neuf jours.
La fermeture des frontières des deux cotés du Channel fait qu’il n’y a plus de circulation de camions, de trains, d’avions et de cargos ou portes containers.
Toyota faisant fabriquer des pièces nécessaires à la construction des citadines Yaris de l’autre coté de la Manche, celles-ci vont venir à manquer dans les jours à venir.
L’usine travaille en flux tendu et ne dispose donc que d’un stock dit « tampon » ou minimal qui permet tout au plus quelques heures ou une journée de production.

Fermeture anticipée et reprise retardée

Ainsi, la direction de Toyota a décidé de fermer l’usine plus tôt, à l’occasion des fêtes de Noël. La fabrication de la Yaris cessera donc dès ce mardi en début d’après midi et non jeudi dans la journée comme initialement prévu.
L’usine fermera ce mardi vers 14h00 et ne rouvrira, au mieux, que lundi après-midi c’est à dire une demie journée plus tard que ce qui avait été annoncé aux salariés.
Conformément à l’accord d’entreprise, cet arrêt de travail n’aura aucune incidence sur le salaire de l’ensemble des employés de TMMF.

Une Yaris qui pourrait se faire (un peu) désirer !

Si du coté des syndicats on comprend la situation et on ne critique pas la direction du site industriel, on fait toutefois remarquer que ce nouvel imprévu ne va rien arranger dans le planning de production, et donc celui des livraisons.
Un des représentants du personnel du site valenciennois fait par ailleurs remarquer que les délais pour prendre possession d’une Yaris sont actuellement de plus de 65 jours ce qui est bien trop long par rapport à ce qui est habituellement prévu.

Via Toyota, AP, FranceInfo.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Ford Ranger Stormtrak & Wolftrak : Deux nouvelles versions pour 2021

ActualitéCommunicationvie des marques

Dacia : Alejandro Mesonero-Romanos s'en va déjà

Actualitévie des marques

Citroën C1 Millenium Serie Speciale : Un bonus d'équipements et de look

Actualitévie des marques

Skoda : L'Octavia existe désormais en version SportLine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *