ActualitéCommunicationEconomievie des marques

Toyota Onnaing : C’est parti pour la Yaris 4

Il y a un peu plus d’une dizaine de jours, Toyota, dans son usine française d’Onnaing-Valenciennes, lançait la production de la nouvelle version de sa citadine fétiche, la Yaris 4.

La nouvelle Yaris est dans la place

Le 6 juillet dernier vers 20h30 la première Yaris XP210 sortait de chaîne de fabrication nordiste.
Développée la récente plateforme TNGA (Toyota New Global Architecture) du constructeur automobile japonais, cette nouvelle version est importante puisqu’elle marque la première étape du projet de l’entreprise qui vise à produire 300.000 voitures sur le site d’Onnaing avec l’arrivée en production d’un deuxième modèle, le petit SUV Yaris Cross.
Chez Toyota, on est heureux de cette mise en production de la nouvelle Yaris après une période difficile essentiellement liée à la pandémie et à la forte contraction du marché.
Luciano Biondo, le président de Toyota Motor Manufacturing France à déclaré :
« Le lancement en production de la Yaris de 4eme génération est une très grande fierté pour l’ensemble de nos équipes.
Nous travaillons depuis 5 ans à l’amélioration de notre performance pour atteindre un objectif de production fixé à 300.000 voitures par an.
Cette nouvelle Yaris conçue sur la plateforme TNGA est une première belle étape de notre projet. Notre prochain challenge arrive à grand pas puisque ce sera la mise en production de la Yaris Cross prévue mi-2021. »

La Yaris est un enjeu économique d’importance

On se rappellera que pour mener à bien la mise en production de cette New Yaris 2020, Toyota a réalisé un investissement additionnel de 300 millions d’euros pour mener à bien l’introduction de cette nouvelle plateforme TNGA et moderniser le site.
le constructeur a créé deux nouveaux ateliers de 1.000 m² et 3.500 m² respectivement dédiés à la peinture et à la fabrication des pièces en plastique qui est désormais « internalisée ».
Depuis début 2018, le constructeur a proposé à ses salariés quelques 500.000 heures de formation, permis la création de 350 CDI et de transformer des contrats intérimaires en CDD.
L’affaire n’est pas terminée puisque l’arrivée l’an prochain du SUV Yaris Cross va demander 100 millions d’euros d’investissements supplémentaires et la création de quelques 300 contrats en CDI.
L’usine française qui emploie actuellement 4.800 personnes réparties 3.285 CDI et 1.256 CDD devrait atteindre le nombre de 3.600 CDI en 2021.

Toyota Yaris Hybrid « Première » avec jantes alu 5 multibranches en 17 pouces optionnelles

Bref rappel sur les chiffres 2019 de la Yaris 3 en France et en Europe

On se rappellera par ailleurs qu’en 2016 et en 2017, la citadine japonaise était la voiture la plus produite en France.
L’an passé la citadine comptait pour 41% des immatriculations de Toyota en France avec une progression de 14.2% entre 2018 et 2019.
Sur les 12 mois de 2019, Toyota France a livré 41.789 exemplaires de la Yaris.
La citadine est,  à l’échelle européenne, un succès pour le constructeur puisque l’année dernière, il a immatriculé 224.368 unités dont 50% en version hybride ce qui faisait de la Yaris le 15eme modèle automobile le plus vendu sur le vieux continent.

Via Toyota.

Articles similaires
ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla Motors : La nouvelle Model S Plaid emporte tout

ActualitéEconomieSalonsvie des marques

NAIAS 2021 : Le salon de Detroit reviendra à l'automne 2021

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Volkswagen ID.4 : Un dernier teaser avant le lancement

Actualitévie des marques

Nissan : La GT-R R36 confirmée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *