Actualitévie des marques

Avtovaz : La Lada 4×4 évolue pour 2020

Oui vous avez bien lu et non vous n’avez pas la berlue, la Lada 4×4 (nom adopté depuis 2014 sur le marché russe), née Niva en 1977, évolue.
Si, extérieurement il n’y a pas grand chose à noter, le petit 4×4 russe voit son habitacle renouvelé et modernisé. Cette évolution n’est pas un luxe puisque la dernière évolution de l’espace intérieur remonte à 1993 même si on doit noter qu’en 2008, Avtovaz avait déjà fait évoluer le dessin intérieur du combiné porte instruments.

On ne change pas une légende soviétique… puis russe

A l’extérieur rien n’évolue entre les millésime 2019 et 2020, la Lada 4×4, 3 ou 5 portes, reste une Niva avec ses niveaux de finition (4×4, Urban et Bronto), ses équipements basiques et son unique et quasi antique motorisation L4 1.7 L forte de 83 ch à 5.000 trs/mn, 129 Nm à 4.000 trs.
Ce bloc est associé, comme de tradition sur ce modèle depuis 42 ans, à une BVM5 (avec boite « courte ») et à la transmission intégrale.

Le grand renouvellement à bord

A l’intérieur tout change ou presque, sauf le volume utile puisque la caisse est toujours la même.
Une fois la légère portière ouverte, c’est quasiment le choc puisque le mobilier de bord ainsi que les sièges et la sellerie sont nouveaux. Il ne faut toutefois pas croire que tout allait changer puisque les contre-portes restent les mêmes.
On découvre ainsi une planche de bord entièrement renouvelée et modernisée qui prévoit un le système de chauffage ou de climatisation renouvelé, une boîte à gants plus grande ainsi qu’une console centrale redessinée et un nouvel emplacement pour l’autoradio.
L’ensemble promet une meilleure finition perçue et un apparence plus solide. Toutefois, les amateurs de plastique moussu devront passer leur chemin, cette Lada 4×4 2020 n’est pas une Audi ce qui n’empêche pas l’habitacle de durer dans le temps.
On note au niveau de la console centrale les deux porte-gobelet sont toujours là et deux prises 12V font leur apparition.
Les commandes des vitres et des rétroviseurs électriques ainsi que les boutons du chauffage des sièges avant sont placées sur l’arrière de la dite console mais elle paraissent plus solides et mieux intégrées que jusqu’à maintenant.

Si le dessin de la planche de bord est nouveau, celui du volant est le même. Par contre, le dessin interne est modernisé avec un nouvel ensemble qui prévoit les jauges et compteurs habituels ainsi, et c’est nouveau, qu’un ordinateur de bord installé entre le compte tours et le tachymètre.

L’évolution de la planche de bord entre 1977 et 2019

Un peu plus de confort

Lada dit aussi avoir repensé le dessin des sièges afin de les rendre plus confortables et doté d’un meilleur maintien latéral. Habillés d’une nouvelle sellerie plus solide ils peuvent désormais être chauffants en option usine et non en option « maison » avec un petit réchaud Butagaz placé sous les sièges avant !
Une nouvelle moquette renforcée, un nouveau plafonnier et une plage arrière renforcée sont aussi au programme de cette mise à jour 2020.

Elle ne redeviendra pas une Niva

Malgré le retour du nom Niva chez Avtovaz après le rachat de la co-entreprise créée au début des années 2000 avec Chevrolet, la Lada 4×4 ne devrait pas reprendre son nom originel, le constructeur préférant garder cette appellation historique et reconnue pour le successeur du modèle 4×4 attendu en 2022.

Il n’est toujours pas question de faire revenir le modèle, que ce soit en 3 ou 5 portes, sur notre marché.
Si l’affaire vous tente, il faudra passer par Lada Deutschland qui propose dans son catalogue les Lada 4×4 3 portes et 4×4 5 portes.


Via Avtovaz/Lada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *