ActualitéEconomieTechniques et technologiesvie des marques

Daimler AG s’associe à N’vidia pour développer les aides à la sécurité et… la conduite autonome

Quelques jours seulement après l’annonce de la fin du partenariat avec BMW dans le cadre du développement puis du déploiement de véhicules autonomes, Mercedes-Benz a fait savoir hier 23 juin 2020 qu’il nouait un nouveau partenariat avec l’un des leaders des processeurs graphiques et de l’informatique, le géant américain Nvidia.

De BMW à Nvidia

L’objectif de ce nouveau partenariat quelque peu surprenant est de développer un nouveau système informatique embarqué, basé sur le système Nvidia Drive, qui sera installé sur tous les véhicules de la marque allemande à partir de 2024.
La finalité du projet est de proposer des fonctions de conduite autonome mais aussi de sécurité et de confort.

Des puces ultra puissantes pour aller vers l’autonomie de Niveau 4

Pour les spécialistes en informatique, sachez que le SoC (Security Operations Center) du projet Nvidia/Mercedes-Benz n’est autre qu’Orin ou plus exactement Drive AGX Orin.
Il s’agit d’un processeur sous architecture Ampere qui peut effectuer jusqu’à 200 milliards d’opérations par seconde et qui serait en capacité de gérer la conduite autonome du niveau 2 au niveau 5.
Dans le cadre de la collaboration avec Mercedes-Benz, l’objectif est d’atteindre le niveau d’ici 4 à 5 ans.

La fameuse puce Drive AGX Orin sera installée par défaut sur toutes les Mercedes-Benz dès 2024 même sur les autos qui n’ont pas les options d’aides à la conduite proposées par Nvidia.
Ce système étant présent sur toutes les voitures, Il sera donc possible d’activer ou d’upgrader les fonctions prévues sur la voiture. Cela devrait se faire par l’intermédiaire d’un système d’applications que l’on pourra acquérir via un paiement en ligne ou payer mensuellement en souscrivant un abonnement.

Mercedes-Benz précise que les fonctionnalités pourront être mise à jour pendant toute la durée de la vie de la voiture et ce même si l’abonnement n’a pas été permanent.
Ainsi dès 2024, Mercedes-Benz offrira, en plus des aides à la conduite classique, sous certaines conditions et restrictions, la possibilité de laisser la voiture se diriger seule, un peu à la façon de l’Autopilot de Tesla.
Mercedes ambitionne de pouvoir laisser ses voitures se conduire automatiquement sur des itinéraires pris régulièrement (maison-travail, maison-salle de sport, maison-école, etc…) de façon à ce que le processeur central apprenne le trajet et ses spécificités.
Si Mercedes-Benz et Nvidia parviennent à mener à bien ce projet, la marque pourra proposer des voitures autonomes de Niveau 4 au milieu de cette décennie.
Avec ce futur système d’aide à la conduite le constructeur allemand espère garantir une sécurité et un confort maximal à ses clients.

La patron de Nvidia a parlé

Jensen Huang, le patron de Nvidia a, par ailleurs, assuré qu’il sera possible de procéder à des mises à jour logicielles en ligne tout au long de la durée de vie du véhicule et ce même s’il y a changement de propriétaire ou de locataire.
J. Huang a enfin déclaré :
« Nous sommes ravis de travailler avec Mercedes-Benz. C’est le partenaire idéal pour nous, compte tenu de sa longue tradition d’innovation et de nos solides relations techniques.
Il ressort clairement de nos discussions approfondies avec Ola et son équipe que nous partageons une vision commune de l’automobile du futur. Ensemble, nous allons révolutionner l’expérience des propriétaires de voitures, en rendant le logiciel du véhicule programmable et en le mettant continuellement à jour par le biais de mises à jour en ligne.
Chaque future Mercedes-Benz équipée du système Nvidia Drive sera accompagnée durant sa vie d’une équipe d’ingénieurs experts en IA et en logiciels qui développeront, affineront et amélioreront continuellement la voiture tout au long de sa vie notamment en prenant en compte l’expérience du véhicule ».

Un programme de R&D à suivre tout comme il va être intéressant d’observer la réponse de BMW à ce choix fait par Daimler.

Via Mercedes-Benz, AutoMedienPortal, Phonandroid, Nvidia, AP.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobileCollection, anciennes et histoirevie des marques

Classic Days 2020 : Ce fut un bon week end

ActualitéCommunicationvie des marques

Wayne Anthony Griffiths, probable futur patron de Seat

ActualitéNon classévie des marquesVUL, Vans, Fourgons

Suzuki Jimny 2020 : Il revient en version VUL... sans malus

Actualitévie des marques

Skoda Kodiaq RS : 18 mois et puis s'en va !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *