ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Bonus/Malus écolo : Vers un bon coup de rabot sur le Bonus

Après l’augmentation du malus écolo pour 2020, les propos de Bruno Le Maire sur un « Unlimited malus », l’entrée en vigueur anticipée du malus selon la norme WLTP, c’est au tour du BONUS ECOLO d’être retoqué par le gouvernement.

Si on en croit les propos rapportés par journal Le Parisien va revoir les conditions et surtout les montants du bonus écolo. L’état français va désormais créer « trois tranches » pour ce bonus si cher aux pro VE et à une partie des écologistes obnubilée par cette aide d’état qui n’est rien d’autre qu’une subvention accordée lors de l’achat d’une voiture électrique. L’état envisage donc de mettre en place un bonus écolo réparti comme suit :

  • les VE vendus moins de 45.000€
  • les VE vendus entre 45.000 et 60.000€
  • les VE vendus au delà de 60.000€

De 6.000 à 0€

Dans le détail, les voitures électriques vendues moins de 45.000€ au tarif catalogue, profiteront toujours d’un bonus écolo maximum, c’est à dire fixé à 6.000€.
Cela concerne, par exemple, les Renault Zoé, Peugeot e-208, Peugeot e-2008, Opel Corsa-e, Skoda Citigo i eV, Seat Mii Electric, Volkswagen e-Up!, Volkswagen ID.3, BMW i3, Honda e, la Hyundai Ioniq Electric, 2 des 3 versions du Kona Electric, le Kia e-Soul (sauf la finition Premium), le Kia e-Niro (sauf la finition Premium), la Tesla Model 3 de base, la Nissan Leaf, et le van familial e-NV200 Evalia.

Les voitures vendues entre 45.000 et 60.000€ vont à l’avenir profiter d’un bonus divisé par deux ou réduit de 50% qui se montera à 3.000€.
Les Kia e-Soul et e-Niro Premium, le Hyundai Kona Electric Premium, les Tesla Model 3 et Model Y (le modèle d’entrée de gamme) sont notamment concernés par ce nouveau bonus écolo.

Les voitures proposées au delà des 60.000€ bénéficieront désormais d’un bonus écolo d’un montant de 0€ mais elles auront toujours droit à la vignette Crit’Air 0 (ou vignette verte).
Les Tesla Model Y (haut de gamme), Model s, Model X, la Jaguar I-Pace, Porsche Taycan, les SUV Audi e-tron, les SUV Mercedes-Benz EQC, le van Mercedes-Benz EQV et quelques autres en approche n’auront, dès l’an prochain, plus accès au moindre centime d’aide venu du système du Bonus/Malus écolo.

Un bonus qui coûte cher ou un marché mature ?

Est ce à dire que le bonus écolo coûte désormais trop cher à l’état français ou doit-on voir dans ce choix, un signe venu du gouvernement qui voit que le marché des VE arrive à maturité et qu’ainsi, il n’a plus besoin d’autant de soutien que par le passé ?
La réponse est peut être un peu des deux, même si on se dit qu’au regard des chiffres, le marché du véhicule électrique est encore très très loin de la maturité et qu’il est plus sage de regarder en direction des caisses de l’état que du marché pour connaître la vraie raison de cette décision.

Enfin, on ajoutera qu’en agissant de la sorte, le gouvernement du pays veut, peut être, pousser les acheteurs de voitures des segments B et C [ndla : l’essentiel des ventes en France) vers les VE et les fournisseurs d’énergie électrique.

Via LeParisien, AP.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Shelby Mustang GT500 : Enfin sur les routes européennes !

ActualitéEconomieSalonsvie des marques

Le Paris Motion Festival 2020 est annulé

Actualitévie des marques

Ford Puma : La gamme évolue

ActualitéCommunicationSalonsvie des marques

Salon de Detroit 2020 : Il passe à la trappe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *