ActualitéCommunicationvie des marques

Volvo : Un nouveau gros rappel

Depuis 2019, le constructeur de Göteborg est en plein dans les rappels de sa production.
Après le rappel de juillet 2019 de 507.000 unités à cause d’un composant défectueux du moteur L4 2.0 L diesel qui pouvait entraîner un départ de feu, puis le rappel en mars dernier de quelques 736.000 véhicules du fait d’un problème avec le système de freinage automatique d’urgence, Volvo Cars doit lancer en ce début d’été une nouvelle grosse session de passage en atelier en raison d’un possible souci avec le système de retenue de… ceinture de sécurité. En effet, ce dernier pourrait ne pas agir efficacement si il avait une défaillance d’un cable.

Images de la communication officielle Volvo au début de la ceinture de sécurité. Nous sommes à l’époque de la PV 544.

Chez Volvo on ne rigole pas avec les affaires de ceintures

Autant dire que pour cette affaire de rappel 2020, il en va de l’honneur du constructeur suédois qui est l’inventeur de la ceinture de sécurité à trois points.
On se rappellera que le jeudi 13 août 1959, la première voiture au monde équipée en série de ceintures de sécurité à trois points, une Volvo PV544, était livrée au concessionnaire Volvo de la ville suédoise de Kristianstad.

La marque suédoise précise que le problème est lié à un câble d’acier relié aux ceintures de sécurité installées aux places avant. Avec les années, ce fil d’acier pourrait s’user et perdre en solidité mais aussi en efficacité en cas de besoin.
Volvo assure que les cas sont rares mais le constructeur qui a fait de la sécurité sa priorité ne pouvait pas laisser ce problème et va devoir contrôler quelques 2.2 millions de voitures produites entre 2006 et 2019.
Le constructeur assure que s’il y a un problème ou le moindre doute, il changera la pièce ou le mécanisme, ceci pour rassurer et ne pas prendre de risques supplémentaires, notamment en cas d’accident de la route.

Un rappel préventif classique

Le rappel est mondial puisqu’il concerne aussi bien l’Union Européenne que les Etats Unis, la Chine et des pays où les Volvo sont moins présentes.
En Europe, la Suède va devoir rappeler quelques 400.000 autos, la Belgique plus de 90.000 et en France ce sont environ 69.000 autos qui vont devoir passer par la case atelier pour un contrôle et, si besoin, une mise en sécurité du système de retenue.
Les modèles touchés par ce rappel sont les suivants :

  • S60, S60L, S60 Cross Country, V60, V60 Cross Country, XC60
  • V70, XC70
  • S80, S80L

Bien entendu, le constructeur prendra à sa charge l’intégralité des frais de mises en conformité des voitures concernées.
Les possesseurs d’un des modèles cités précédemment doivent prendre contact avec leur concessionnaire Volvo afin de savoir si leur véhicule doit ou non passer par la case atelier.

Au titre de l’anecdote, on notera que ce rappel est le plus important jamais effectué par le constructeur suédois.

Via VolvoCars, AP.

Articles similaires
ActualitéEconomievie des marques

PLF 2021 : Surtout ne pas oublier l'E10 !

ActualitéEconomievie des marques

Malus écolo 2021 et 2022 : Le coup de massue

ActualitéCollection, anciennes et histoirevie des marques

Classic Days 2020 : A la rencontre de Benoît, Alain, Jacques et Ari

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla Motors : La nouvelle Model S Plaid emporte tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *