Actualitévie des marques

Suzuki Swift Sport 2020 : Quand hybridation rime (un peu) avec déception

Nous vous l’annoncions en décembre 2019, la Suzuki Swift Sport ainsi que bon nombre de modèles de la firme automobile japonaise allait passer à la micro-hybridation. C’est désormais en cours et c’est au tour de la fort sympathique Swift Sport de changer de motorisation pour le millésime 2020 afin de s’adapter à la norme WLTP et d’éviter notamment les sanctions financières imposées par l’Union Européenne en cas de non respect des règles.

Hybridation et baisse de la puissance

Suzuki qui a réalisé une bonne année 2019 sur les marchés européens (dont le notre), n’allait pas sacrifier tous ses modèles au nom de l’UE et de ses règles pas toujours sensées comme ce fut le cas il y a peu du petit 4×4 Jimny.

Bref, la Suzuki Swift Sport Millésime 2020 délaisse l’agréable L4 1.4 L Boosterjet K14C fort de 140 ch et 230 Nm pour le nouveau L4 1.4 L Boosterjet K14D-DITC avec hybridation légère, c’est à dire associé à un alterno-démarreur et à une batterie lithium-ion en 48 volts.
Toutefois les chiffres évoluent, notamment ceux des performances. La puissance perd 7.85% et chute de 140 à seulement 129 ch à 5.500 trs/min (comme le L3 1.2 L Puretech de PSA ou le L4 1.3 TCe de Renault) toutefois le couple moteur grimpe légèrement pour passer de 230 à 2.500 trs à 235 Nm à 2.000 trs
Il n’est pas sur que cette faible augmentation du couple compense la perte de puissance et la prise de poids de la citadine.

Baisse des performances et… de la consommation

Si la Vmax semble toujours se situer aux environs de 205 à 210 km/h, l’exercice du 0 à 100 km/h prend une petite claque puisque le temps régresse de 8.1 secondes à 9.1 secondes, c’est à dire un temps inférieur, par exemple, à celui d’une Citroën C4 Cactus 130 ch qui n’est pas vraiment réputée pour sa sportivité.
Si les performances sont en recul, l’arrivée de l’hybridation a un effet bénéfique sur la consommation de carburant et donc sur les émissions de CO2.
Suzuki jouant avec les tableaux NEDC ety WLTP, nous préciserons ci dessous les normes pour comparer les chiffres officiels.

La consommation mixte (NEDC) passe de 5.6 L/100km à 4.7 L/100 km ce qui n’est pas rien puisque cela représente presqu’un litre de carburant.
Les émissions de CO2 (NEDC) chute de 125 g/km à seulement 106 g/km soit une diminution de 15.2%. Selon la norme WLTP, cela représente 127 g de CO2/km.
Dans les deux cas, la Swift Sport est exemptée de malus écologique.

L’hybride a un prix

L’arrivée de l’hybridation, même légère a un coût et même un surcoût financier qui fait que le prix de la citadine dynamique augmente de 6.76%. Il était jusqu’à présent fixé à 20.700€, il est désormais de 22.100€ soit une hausse tarifaire de 1.400€… mais la peinture métallisée est toujours comprise dans le prix et la donation en équipements reste d’un bon niveau. Ouf !
Cette nouvelle version 2020 est d’ores et déjà disponible à la vente.

Via Suzuki.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Hyundai Tucson 2020 : Micro hybridation et N Line à tous les étages

Actualitévie des marques

Pagani Huayra Imola : Entre "street legal" et "racecar"...

Actualitévie des marques

Volkswagen annonce (sans surprise) la Golf GTI

Actualitévie des marques

Maserati : La nouvelle sportive portera le nom de MC20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *