ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Smart : Les EQ Fortwo et Forfour restylées 2020 se dévoilent

Smart vient au salon de Francfort avec une version revue et restylée de ses Fortwo, Fortwo Cabriolet et Forfour.
Comme annoncé il y a quelques jours, l’évolution des mini citadines allemandes (fabriquées en France pour quelques temps encore) touche essentiellement la face avant, le dessin des feux arrière et surtout la disparition des motorisations thermiques 3 cylindres.
Ainsi, les Smart deviennent des EQ Fortwo, EQ Fortwo Cabrio et EQ Forfour pour être en accord avec l’appellation EQ qui désigne les modèles électriques au sein de la gamme Mercedes-Benz.

Petit facelift

Le restylage 2020 ne change pas fondamentalement le design des mini citadines à 2 et 4 places.
On découvre une nouvelle calandre redessinée tout comme le bouclier avant qui se veut plus sportif dans son aspect grâce, notamment, à la présence de deux prises d’air latérales et verticales ainsi qu’à des antibrouillards repositionnés.

Les plus attentifs auront remarque que le logo de la marque est désormais remplacé par le monogramme Smart, apposé en bout de capot, comme c’était le cas sur la première génération de la Fortwo entre 1998 et 2007.
Les phares voient leur agencement intérieur modifié afin d’accueillir une nouvelle signature lumineuse à leds plus moderne sur certaines finitions.
Les blocs optiques arrière adoptent une nouvelle signature lumineuse dite en « croix occitane ».
Enfin de nouvelles jantes et de nouvelles teintes seront disponibles au catalogue Smart.

Des finitions simples et personnalisables

A bord des EQ Fortwo et Forfour, c’est le status quo puisque rien ne change ou presquen aussi bien dans le mobilier que pour la sellerie ou les équipements proposés de série.
En fait, seule la console centrale évolue légèrement pour proposer un rangement un peu plus grand.

La Smart EQ (2 portes, 4 portes ou Cabriolet) sera disponible avec trois niveaux de finitions, à savoir Passion, Pouls et Prime.
Par ailleurs, les clients pourront associer leur finition avec l’un des trois niveaux d’équipements baptisés Avanced, Premium ou Exclusive. Dans le détail, cela donne :

  • Advanced : Radar de recul, système multimédia avec connectivité smartphone
  • Premium : Advanced + Toit panoramique, radar de recul
  • Exclusive : Premium + phares à leds, capteurs de pluie et de luminosité, éclairage d’ambiance

Le constructeur de Böblingen assure par ailleurs que chaque Smart sera entièrement personnalisable en trois étapes et ce, d’une façon simple, rapide et compréhensible par l’acheteur.

Avec un assistant de bord

Smart met aussi en avant son nouvel assistant « intelligent » QE qui doit permettre aux utilisateurs (et non aux conducteurs… nous sommes bien dans le monde de la mobilité) des Smart EQ d’accès à toutes les informations dont il peut avoir besoin, mais ce n’est pas tout puisque cet assistant doit permettre de transformer la voiture en un véhicule « Hign end connected » avec gestion de presque toutes les applications en lien avec les smartphones, du système d’infotainment, de la navigation, du système audio et même des jeux pour les enfants.
Les geeks ou les amateurs d’application apprécieront la fonctionnalité appelée Pactris. Cette appli’ permet de savoir si les sacs de course, de sport ou ceux de voyage si on ne va pas à plus de 55 km, rentrent tous dans le coffre de la puce d’Hambach. Si ce n’est pas le cas, Pactris vous propose ses solutions de rangement et d’empilement dans le coffre dont le volume varie entre 185 dm3 (EQ Forfour) et 260 dm3 (EQ Fortwo).

Uniquement en version EQ et ça change tout

Avec les Fortwo et Forfour restylées, Smart dit au revoir, pour pas dire adieu, aux motorisations thermiques.
Les petits L3 1.0 L 71 ch et L3 0.9 L 90 ch passent à la trappe et la mini citadine ne conserve à son catalogue que la seule motorisation électrique vraiment prévue pour un usage urbain et péri-urbain.
On retrouve donc sur la Smart EQ le même groupe motopropulseur électrique que sur l’ancienne Smart ED.
Il s’agit d’un moteur qui annonce une puissance de 60 kW (82 ch) et 160 Nm de couple. Ce moteur est alimenté par une classique batterie Lithium-ion d’une capacité de 17.5 kWh.
La Vmax reste toujours autolimitée à 130 km/h et l’autonomie, toujours calculée selon le cycle NEDC, est annoncée entre 145 et 159 km selon la versions. La réalité WLTP valide une autonomie comprise entre seulement 110 et 130 km, ce qui limite l’usage des Smart.
L’exercice du 0 à 100 km/h s’effectue en 11.6 secondes avec la Smart EQ Fortwo, 11.9 secondes avec la Fortwo Cabriolet et enfin 12.7 secondes avec la Forfour.
Ces écarts de chrono sont essentiellement dus aux poids différents des trois carrosseries.

Par rapport aux versions électriques actuelles dont la gamme débute à 23.250€, les Smart EQ 2020 ne devraient que peu augmenter.
Les premières livraisons sont attendues pour la fin de l’année 2019.
Présentées au salon de Francfort la semaine prochaine, cette version restylée devrait vivre jusqu’à la fin de l’année 2022, période à laquelle Smart quittera en partie le giron du groupe Daimler AG pour rejoindre le groupe Geely et une production chinois pour la version Mk4.

Via Smart.

Articles similaires
ActualitéSport automobilevie des marques

Peugeot 208 Rally 4 : Une nouvelle lionne dans la course

Actualitévie des marques

Jeep Compass Basket Series with LNB : Pour passer une bonne saison

ActualitéEconomievie des marques

Dossier FCA/PSA : Les syndicats donnent leur aval à une possible fusion

ActualitéAutour de l'automobileCollection, anciennes et histoireSalonsvie des marques

Salon Epoqu’Auto 2019 : Citroën CX GTi Mandarine, originale et vitaminée

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *