ActualitéSport automobilevie des marques

Sébastien Bourdais : De l’Indycar à l’IMSA

C’est un peu une annonce surprise en provenance des Etats Unis qui est tombée cette fin de semaine. Elle concerne le monde du sport automobile franco-américain et plus exactement le pilote manceaux Sébastien Bourdais.

Le Dale Coyle Racing se sépare du pilote français

Bien que confirmé en début d’automne, présent lors des session de test du système de protection Aeroscreen, le pilote français quitte l’équipe Dale Coyne Racing avec effet immédiat.
Certains craindront que le pilote ait fait une « bourde » ou qu’il y ait eu un désaccord avec le patron de l’écurie de course, il n’en n’est rien.
Le DCR se sépare de Sébastien Bourdais pour des raisons financières car l’équipe n’a pour l’instant pas trouvé de sponsor principal qui propose un budget suffisant pour faire courir un ou deux pilotes.
Pour la saison 2020, le Dale Coyne Racing cherchent essentiellement des pilotes « payant » c’est à dire qui viennent à budget et un sponsor.
Auréolé de 4 titres de champions en Champcar mais aussi d’un certain nombre de victoire en Indycar, S.Bourdais n’était pas sur de trouver les moyens de la victoire ou de jouer placer au sein d’une équipe au budget trop serré qui aurait surement eu des problèmes pour le rémunérer.

C’est donc avec regret que Dale Coyne libère le pilote français de l’ensemble de ses obligations à l’égard de l’écurie et de dire :  » Je tiens à remercier Sébastien d’avoir eu confiance en nous lors de son retour de la Formule 1 en 2011, ainsi que pour son engagement envers l’équipe durant ces trois dernières années.
Ce n’est pas une décision facile que nous prenons à la légère mais en raison du paysage en constante évolution de la course automobile en IndyCar, nous n’avons pas d’autre choix que de faire un changement pour 2020. Nous souhaitons tous à Sébastien tout le succès possible dans ses projets de course future. »

L’IMSA, le JDC-MM, Christian Fittipaldi et Cadillac accueillent le pilote sarthois

Le pilote français va donc courir en 2020, l’ensemble de l’IMSA WeatherTech Sportscar Championship au volant d’une Cadillac Dpi-V.R.

A suivre l’an prochain au volant d’une Cad’ qui ne sera pas rose mais jaune.

Via IMSA, S.Bourdais, Dale Coyne Racing, JDC-Miller MotorSports.

Articles similaires
ActualitéMobilités urbaines et d'avenirVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Citroën met le cap sur l'électrification de sa gamme

ActualitéEconomievie des marques

ACEA : Manley (FCA) succède à Tavares (PSA)

ActualitéSport automobilevie des marques

Porsche : 4 voitures officielles engagées aux 24 Heures du Mans 2020

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

Groupe Volkswagen : La folie électrique touche aussi le sport automobile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *