ActualitéAutour de l'automobileCollection, anciennes et histoireSalonsvie des marques

Salon Epoqu’Auto 2019 : Citroën CX GTi Mandarine, originale et vitaminée

Quand on pense Citroën CX, on pense à une grande berline bicorps un peu « excentrique » à l’époque du fait de son style, son intérieur et de sa célèbre suspension hydraulique.
Mais ce n’est pas tout, la CX c’est aussi un univers à part grâce à un marketing dont seul Citroën à le secret depuis 100 ans comme avec la « CX Mandarine »… censée promouvoir la version GTi alors toute nouvelle au catalogue du constructeur.

Des CX et des couleurs au salon Epoqu’Auto

Je suis allé à la rencontre du CX club de France, présent à Lyon pendant le salon Epoqu’Auto 2019, parmi l’immense plateau mis à disposition cette année pour Citroën afin de fêter le centenaire de la marque.
De nombreux clubs citroënistes sont venus compléter le tableau parmi eux, le Club CX de France qui a mis en avant trois CX GTi dont une rare version Mandarine.
Pour vous et The Automobilist, Hervé, propriétaire de la CX GTi Mandarine a accepté d’échanger avec nous au sujet de cette originale version qui fleure bon les années 70.
Bien visible, la familiale de la marque aux chevrons est au milieu du stand du Club CX, entourée par deux autres CX GTi, une bleue et une verte acidulée :
La CX Bleu Régate est une GTi série 1, une 2400 de 1978, dont l’unique différence du reste de ses sœurs est de ne pas disposer du toit ouvrant. Pour le reste, c’est une CX avec sa sellerie dite « frise grecque » qui se veut plutôt discrète face à l’intérieur psychédélique de la « Mandarine ».
A l’autre bout du stand, on découvre une CX en livrée Vert Papyrus, plutôt voyante qui arbore tout aussi fièrement son pédigrée avec ses badges GTi chromés sur les fins montants C.
C’est elle aussi une CX 2400 et elle est aussi la plus âgée du lot qui puisqu’elle fût mise sur la route il y a 42 ans c’était en 1977. L’intérieur habillé de cuir noir/blanc-beige façon « tablette de chocolat » fait de cette GTi une très belle configuration pour une CX.
Puis au milieu du stand, se tient « notre » CX GTi Mandarine mise en circulation après le 1er juillet 1978; c’est une CX 2400 millésimée 1979. Elle est un des 200 exemplaires fabriqués dans l’usine d’Aulnay sous bois.
Après avoir fait le tour de la belle, je rejoins Hervé son propriétaire pour en apprendre un peu plus au sujet de cette « quadra » qui en jette !

La Citroën CX GTi Mandarine ou une bonne dose de vitamine

L’idée de Citroën était de mettre en avant l’arrivé de la version GTi de sa grande berline CX. Pour ce lancement point d’Edition One ou Launch Edition comme cela se fait de nos jours. Non, à l’époque une simple dose de vitamine avec cette version Mandarine suffisait.
Seuls 200 exemplaires de la GTi Mandarine seront commercialisés. D’ailleurs, la Mandarine fera un flop et sera plus ou moins un échec sur le marché…
Les concessionnaires auront bien du mal à les vendre non sans rabais et auront la «malchance» de devoir les reprendre quelques mois ou années plus tard car la couleur n’était pas son meilleur argument de vente à l’époque… Une automobile singulière et une livrée voyante, les dirigeants de Citroën n’avaient pas choisi la facilité.
Le modèle que nous avons pu découvrir au salon Epoqu’Auto 2019 à une histoire singulière.
Hervé l’a trouvé sur un célèbre site d’annonce dans le limousin. Il en tombe amoureux, l’achète et la ramène à Annecy en Haute Savoie.
Durant le trajet retour, la grande familiale à la livrée improbable attire le regard des personnes croisées durant ce voyage d’ouest en est.
2019, n’est pas 1978 ou 1979 et les gens qui approchent cette CX GTi de couleur orange apprécient cette teinte revenue à la mode depuis quelques années tout comme la ligne légère et élancée de la grande Citroën.
Le voyage se passe entre confort et tenue de route assurée et rassurante. Mais sur le chemin, la GTi Mandarine surprend son conducteur à cause d’une petite fuite d’huile. Juste quoi mettre un peu de piquant durant ce voyage de plusieurs centaines de kilomètres.
Il faut arriver à bon port car la belle Mandarine va avoir besoin d’être choyée et surtout rénovée.
La GTi Mandarine d’Hervé va nécessiter par mal de travaux pour quelle soit de nouveau dans un bel état.
Remise en état de certains éléments de carrosserie, chasse à la rouille, décapage du châssis et contrôle des circuits et équipements de sécurité sont les premiers travaux auxquels s’attelle Hervé.
Contrôler le mécanisme et l’étanchéité du toit ouvrant fut aussi au programme de la restauration de la CX.
Viennent ensuite les vérifications et les « réparations » sur le gros moteur 4 cylindres à la française, puis c’est au tour du contrôle de la fameuse suspension hydraulique et de ses deux circuits ainsi que de ses sphères d’être attentivement observés et remis en état.
C’est la période « verte » d’Hervé qui vit au rythme de la réfection de la suspension, des sphères vertes et bien sur du fameux liquide LHM. Hervé profite d’être en dessous pour vérifier la ligne d’échappement et lui redonner un coup de jeune.
S’en suit un gros travail de remise en état des chromes, de nettoyage des jantes alu et de l’habitacle qui est revu avec attention.
En effet, le tissu bicolore orange/marron à motifs psychédéliques est devenu introuvable. Hervé fait aussi très attention à la restauration des plastiques de la Citroën. Ceux-ci sont fragiles et ils ont tendance avec le temps et la chaleur ou le froid à se fendre ou à se décoller.

La CX est une auto déjà singulière à l’extérieur (comme les Rover SD1 et Lancia Gamma nées à la même époque), mais son habitacle est un voyage à travers l’espace-temps avec retour vers les années 70 et la fin des Trente Glorieuses.
Entre volant monobranche, le tableau de dit Lunule, les , commandes satellite, les compteurs à tambour tournant à éclairage jaune, les bacs de rangement demi-lune dans les portières, la sellerie au graphisme… chevronné ou l’autoradio planté à la va vite au dessus de la console centrale et surmonté d’un cendrier « boule », il n’y a pas de doute, cette CX GTi Mandarine n’est pas seulement singulière que par sa couleur de carrosserie.

D’ailleurs les pièces à changer sont difficiles à retrouver et même dans les bourses, les casses et chez certains spécialistes de la marque, il faut la jouer fine pour trouver les bons éléments de remplacement.
Ce travail fut de longue haleine mais le résultat est aujourd’hui une belle « Mandarine Mécanique » et malgré beaucoup de temps et d’argent, la CX GTi Mandarine est devenue pour Hervé une sorte de Saint-graal dans son garage et il en est très heureux.

Bref rappel sur la CX 2400 GTi

La CX GTi, c’est un moteur L4 qui cube 2.347 cm3. Il développe 128 ch à 4.800 trs/min et 205 Nm de couple dès 3600 trs/min. Ce moteur est associé avec une BVM5.
La vitesse maximale est atteinte en 5eme et elle est de 189 km/h. La GTi annonce un temps de 17.7 secondes sur le 400 mètres départ arrêté et moins de 33 secondes sur le kilomètre.
Cette berline est longue de 4.67 m, pèse 1.400 kg et repose sur des roues en 14 pouces. L’héritière de la DS est freinée puissamment par 4 freins à disques.
L’auto a belle allure avec ses pare-chocs chromés, ses antibrouillards, ses rétroviseurs extérieurs chromés et électriques, des badges GTi et sur le montant C et la malle de coffre, un toit ouvrant et une ambiance intérieure typé années 70 mais aussi luxe et sport avec ses sièges quasi intégraux à l’avant, des appuies tête aux places arrière ainsi qu’un volant monobranche avec un insert métallisé à trous et un sigle GTi au centre.

Et si finalement la bouée de sauvetage de cette Mandarine et peut être même de cette série de CX c’était Hervé ?
Notre interlocuteur est un vrai citroëniste chevronné, passionné par la marque créée il y a un siècle par André Citroën. Il est prêt à tout pour voir encore rouler une auto magnifique et atypique , original et digne de la grande lignée des berlines routières françaises.

Dans la vie d’Hervé il n’y a pas que la CX, il y a aussi la DS

On n’oubliera pas qu’Hervé, avant de revenir dans les Alpes et de rouler en CX Mandarine, fut le fameux « charcutier de New York« , le seul charcutier présent dans Big Apple qui livrait ses mets goûteux aux clients avec une… DS.

Quelques mots sur le Club CX France

Sachez que le Club CX France existe depuis 1997 et compte à ce jour un peu plus de 80 membres passionnés par la CX de Citroën et toutes les versions entre 1974 et 1991.
Le club est actif tout au long de l’année et accueille les amateurs mais dispense aussi des conseils souvent bienvenus et utiles.
La prochaine sortie se fera à la pentecôte 2020 vers une destination encore tenue secrete pour le moment.
Merci aux membres pour leur accueil et un grand merci à Hervé pour le temps accordé, ses connaissances et sa gentillesse.

Via Guy Pi pour TheAutomobilist, CXdeFrance, BerigaudVA, Youtube, Ph. Scanff.

Articles similaires
ActualitéMobilités urbaines et d'avenirVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Citroën met le cap sur l'électrification de sa gamme

ActualitéEconomievie des marques

ACEA : Manley (FCA) succède à Tavares (PSA)

ActualitéSport automobilevie des marques

Porsche : 4 voitures officielles engagées aux 24 Heures du Mans 2020

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

Groupe Volkswagen : La folie électrique touche aussi le sport automobile

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *