ActualitéEconomievie des marques

Renault/FCA : Non, il n’y a pas de nouvelles discussions !

Non non et non, il n’y a pas eu en août ni même en juillet de reprise des discussions en Renault SA et le groupe italo-américain FCA.
Pourtant entre des rumeurs et des déclarations quasi officielles qui étaient très présentes sur le web mais aussi dans les médias italiens cet été, on aurait pu croire que les deux groupes industriels avaient tenté de se revoir pour essayer de trouver une solution à une possible fusion.
Il n’en est rien et il n’en saura rien si on en croit les propos de Martin Vial.

Des paroles, des paroles, des paroles…

En fin de semaine passée, le commissaire aux participations de l’Etat français, Martin Vial, a été très clair sur le sujet. Il n’y a pas eu de discussions entre les deux entreprises ces derniers mois et il n’y a aucune ouverture de nouvelles négociations pour une fusion entre le groupe Renault et FCA.

Cette mise au point officielle est la réponse française aux propos du patron de Fiat Chrysler Automobiles, Mike Manley. En effet, au milieu de l’été, le patron anglais avait de nouveau manifesté son intérêt pour qu’une telle fusion soit remise à l’ordre du jour si les circonstances devaient évoluer et si Renault était disposer à revenir à la table des négociations… pour mettre une place une fusion pas si équitable que ça !

Si la position semble, pour l’instant, ferme sur cette affaire, il n’en est pas de même pour FCA qui constate que ses positions européennes sont malmenées mais surtout qui voit arriver à grands pas les sanctions financières européennes à cause de gammes très en retard en matière de développement technique et écologique.

L’Alliance et sa relance avant tout

Le représentant de l’état français a clairement fait savoir qu’il n’y a pas, à sa connaissance, de nouvelles négociations entre Fiat et Renault ou alors elles sont secrètes.
Martin Vial, l’affirme définitivement, pour l’Etat actionnaire de Renault, la priorité n’est certainement à la fusion avec le groupe d’Auburn Hills, c’est plutôt le partenariat avec Nissan et Mitsubishi. Le projet industriel de l’Alliance et sa relance sont la priorité du moment et des mois à venir.

M.Vial de conclure en disant : « Les deux directions d’entreprise travaillent sur le renforcement des projets industriels. Pour nous c’est la priorité des priorités. Il faut mutualiser au maximum les investissements massifs dans la voiture autonome, la propulsion électrique, la connectivité et les nouvelles motorisations. »

FCA attendra.

Via AP, Radio Classique, OuestFrance.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Genesis : Filippo Perini nommé directeur du bureau de style

ActualitéAutour de l'automobileEconomie

Sécurité Routière : Un mauvais mois d'août à cause...

ActualitéEconomievie des marques

Greenpeace lance la chasse aux SUV, surtout les gros !

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Nouvelle Volkswagen ID.3 2020 : Première découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *