ActualitéEcologie et Nouvelles mobilitésEconomievie des marques

Prime à la conversion : Vers une prolongation mais aussi des restrictions

La prime à la conversion annoncée en mai dernier par le président de la République connait un beau succès puisqu’au début du mois de juillet, le cap des 125.000 primes accordées était passé et le mouvement ne semble pas faiblir.
En effet, si on en croit les propos de Bruno Le Maire, le ministre de l’économie , les « bonus » pour l’achat d’un véhicule propre et la prime à la conversion ont été un immense succès. Ainsi les 200.000 primes à la conversion prévues dans le plan initial seront épuisées d’ici à la fin de ce mois de juillet ».
Mais que les acheteurs de voitures neuves se rassurent, la prime avec être prolongée quelques mois encore mais il faudra s’adapter à de nouvelles modalités d’application.

Moins de diesel et plus de CO2

Ce jeudi 23 juillet, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a bien confirmé que le principe de la prime à la conversion allait être pérennisé ou au moins prolongé de quelques mois.
La ministre a clairement fait savoir qu’elle allait resserrer les critères d’attribution sur les véhicules les moins polluants présents sur le marché.
B. Pompili a donc expliqué avec une certaine fermeté qu’avec ses services et conseillers elle allait revoir l’ensemble des critères qui permettent de bénéficier de la dite prime.
Par ailleurs, la ministre n’a pas su dire lesquels seraient conservés et lesquels seraient modifiés mais elle assure qu’elle souhaite ne plus autoriser la prime à la conversion pour les voitures à motorisation diesel.
Elle a toutefois ajouté que cela était son choix et que rien n’était tranché à l’heure actuelle
Mais la ministre et des personnes proches du dossier assurent que la chose est presque actée dans les plus hautes sphères de l’état et c’est l’ensemble des véhicules diesel qui pouvaient prétendre à la prime qui devrait en être exclus dès le 1er août prochain.

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique et Bruno Le Maire, ministre des finances, le 22 juillet 2020

Cette décision quasi entérinée va donc voir la disparition de la prime de 3.000€ (sous conditions de revenus) qui était versée pour l’achat d’une voiture neuve ou récente à moteur diesel.
L’affaire devrait être maintenue pour les motorisations essence même si un petit coup de rabot reste dans l’ordre des choses possibles puisqu’on parle d’une forme restreinte pour la dite prime qui sera versée dès le mois prochain.

A suivre dans les prochains jours.

Via AFP, FranceInter, LesEchos.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Opel : La nouvelle Astra arrive sur le marché

Actualitévie des marques

Audi R8 V10 Performance RWD : Avec plus de chevaux pour finir en beauté

ActualitéEssai/Prise en mainvie des marques

Nouvelle DS 4, la voie du premium à la française

ActualitéAutour de l'automobileLe coin lectureVéhicules électriques & hybrides

Une bonne lecture : "L'arnaque de la voiture propre" par Nicolas Meunier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *