ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Opel : Vers un retour du coupé Monza (en version « verte ») ?

Développé au milieu des années 70 sur la base de la grande berline Senator, le coupé Opel Monza (versions A1 et A2) a vécu huit ans entre les années 1978 et 1986.
A l’époque, le coupé Monza se singularisait par une allure solide, un luxe bourgeois, des velours ras colorés et surtout des moteurs L6 qui cubaient 2.5 L, 2.8 L et 3.0 L.
En 2013, le constructeur de Rüsselsheim remet le nom en avant en dévoilant le très réussi concept car Monza à motorisation hybride rechargeable alimentée au gaz naturel. Alors dans une passe difficile, la marque ne donnera pas suite au projet.
2020, la rumeur de la renaissance d’un grand coupé Monza refait surface suite aux propos du patron d’Opel et d’éléments révélés par les allemands d’Auto Motor und Sport.

Annoncé discrètement par le boss !

Il y a peu, le patron d’Opel, Michael Lohscheller, avait dit vouloir donner un nouvel élan à l’esprit sportif ou au moins dynamique de la marque. Il avait alors expliqué que la mobilité doit être amusante et qu’elle doit faire appel au cœur, aux sensations et pas seulement au cerveau. Selon lui, cela vaut encore plus pour l’électromobilité.

Si on se fie au premiers éléments, on apprend qu’Opel préparerait un grand coupé sur la base de la future plateforme modulaire du Groupe PSA eVMP qui sera dédiée aux véhicules électriques.
Cette plateforme servira à la production de véhicules électriques du segment C et D. Toutefois, elle ne devrait pas arriver avant 2023 (sur le Peugeot 3008 de 3eme génération)
Opel pourrait s’approprier cette plateforme électrique pour une future Opel Monza qui pourrait voir le jour en 2024 ou 2025. Cette future Monza existerait sous la forme d’un coupé sportif entièrement électrique qui viendrait se placer au-dessus de l’Insignia dans la gamme de la marque au blitz.

Plateforme eVMP et grosse motorisation

Bien évidemment, ce possible futur coupé Monza n’aura rien à voir avec modèles des années 70-80 mais il devrait toutefois reprendre l’esprit « crossover » du concept car de 2013 avec un fort beau gabarit et une garde au sol surélevée.
Les allemands évoquent une longueur totale qui pourrait atteindre les 4.90 m de long et l’utilisation d’une plateforme eVMP avec des batteries d’une capacité maximale 100 kWh qui alimenteraient un moteur fort de 294 kW ou 400 ch.
Une autonomie de l’ordre de 600 km est envisagée tout comme une version PHEV ou hybride rechargeable. 

L’affaire s’annonce intéressante si elle se confirme mais il faudra encore patienter quelques années puisqu’on parle d’une mise sur le marché durant le second semestre 2024.

Via Auto Motor und Sport.

Articles similaires
ActualitéEcologie et Nouvelles mobilitésEconomievie des marques

Japon : Vers le bannissement des moteurs thermiques !

Actualitévie des marques

Alfa Romeo Stelvio et Giulia Sprint 110 ans : Une petite série limitée pour célébrer les 110 ans de la marque

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

Formule E : BMW Motorsport va quitter le nouveau championnat du monde de FE

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marquesVUL, Vans, Fourgons

Groupe PSA : Les ludospaces passent à l'électricité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *