ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Nouvelle Toyota Mirai Concept : Changement de dimension

Présentée en 2014, commercialisée depuis l’an passé, l’actuelle Mirai peine à séduire sur le marché des voitures à hydrogène alors que son concurrent direct, le SUV Hyundai Nexo, remplit sans problème les chaînes de fabrication en Corée.
Si la Toyota Mirai 2019 propose des performances et un agrément de conduite suffisants, il n’en n’est pas de même pour son rapport encombrement/ volume utile et surtout son style très singulier pour ne pas dire peu avenant.
Aussi pour 2020/2021, le grand constructeur japonais a pris « le sumo par le chignon » pour travailler vite et bien au développement d’un modèle plus attrayant.
Toyota présentera donc dans moins deux semaines sa nouvelle vision de la Mirai qui se veut plus élégante, plus performantes et qui devient une propulsion.

Un mirage ? Non une Mirai

L’ingénieur en chef Yoshikazu Tanaka qui a supervisé le projet n’hésite pas à dire : « Nous voulions que les clients se disent : Je fais le choix de la Mirai pas seulement car elle est à hydrogène et écologique, mais simplement parce que j’ai envie de cette voiture ».
Tant que l’on n’a pas vu la nouvelle Mirai Concept, on se dira que ce n’est pas gagné car il ne va pas être facile de faire quelque chose avec le physique « hors norme » de la Mirai même dans le cadre d’un gros restylage.

Pour parvenir à un projet attractif, Toyota a entièrement revu sa copie puisque la nouvelle Mirai Concept a été développée sur la plateforme TNGA-L des grandes Lexus LS et LC.
Avec ce nouveau chassis, la Mirai oublie la traction pour devenir une grande berline propulsion.
La nouveauté se fait plus imposante que le modèle actuel puisque le modèle annonce les dimensions suivantes :

Longueur : 4.97 m (+8 cm)
Largeur : 1.88 m (+ 6 cm)
hauteur : 1.47 m (-7 cm)
empattement : 2.92 m (+14 cm)

Belle évolution du style

La prochaine génération de la Mirai à hydrogène se fait bien plus sensuelle au niveau du style que l’actuelle. La grande berline japonaise se veut plus sexy, plus fine et plus élancée, un peu à la manière, pour le profil, d’une Audi A5 ou A7 Sportback.
Une chose est sure, avec ce design, Toyota ne cherche plus à singulariser un mode de propulsion et un modèle mais il veut plaire à la clientèle, toute la clientèle.
Au delà du style de la Mirai Concept, la grosse évolution est à chercher dans l’habitacle. En effet, la nouvelle structure permet à Toyota de proposer désormais 5 places au lieu de 4 ainsi qu’un coffre au volume décent et plus important que les 361 dm3 de la version que nous connaissons.

A bord de la grande berline, la technologie est évidemment mise en avant avec notamment un combiné d’instrumentation numérique fait de deux écrans. Un de 8 pouces pour le combiné porte instruments installés face au conducteur et un, plus grand, implanté au milieu de la planche de bord, de 12.3 pouces.
Cet écran façon tablette tactile intègre la visualisation du fonctionnement du groupe propulseur à hydrogène ainsi que les fonctions habituelles d’un système d’infotainment (navigation, ordinateur de bord, connectivités vers le monde extérieur, système audio,… )
L’ensemble se révèle plus moderne, plus technologie et beaucoup plus cossu qu’à bord de la Mirai 2019, au de se dire qu’il sera assez facile d’en faire une… Lexus.

Pas d’éléments techniques mais la promesse d’une belle autonomie

Toyota ne donne pas, pour l’instant, de détails au sujet des spécifications de la pile à combustible et de la moteur motorisation et se borne à dire que la nouvelle Mirai fera mieux et plus que la version actuellement disponible à la vente
Toutefois, le constructeur lâche un élément, celui de l’autonomie de la grande berline à hydrogène, puisqu’il annonce une augmentation de 30% de l’autonomie.
Actuellement fixée à 483 km, celle-ci passerait à quelques 630 km, ce qui parait des plus convenables aux yeux des utilisateurs de « thermiques » qui hésitent à franchir le cap.
On gardera toutefois à l’esprit le manque de stations service équipées de système de recharge en hydrogène et la tarification actuelle qui freinent encore le développement des véhicules de type « FuelCell ».
Pour mémoire, l’actuelle Toyota Mirai est proposée quelques 78.900€ (hors aides à l’achat).

Première découverte vidéo

A découvrir plus en détails dans deux semaines au salon de Tokyo mais gardez à l’esprit que cette nouveauté présente plus de 95% de ce que sera la version de série attendue sur les marchés automobiles dans une bonne année environ.

Via Toyota, Redline Reviews, Youtube.

Articles similaires
ActualitéCommunicationSport automobilevie des marques

ACO : L'affiche des 24 Heures du Mans 2020 et une nouveauté

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Volvo : Un XC90 Recharge à venir

ActualitéEconomievie des marques

Groupe PSA : L'usine de Vigo va produire des VU pour Toyota

ActualitéCommunicationvie des marques

Election de la Voiture de l’année 2020 (COTY) : Elles ne sont plus que 35 en compétition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *