ActualitéCommunicationvie des marques

Nissan 370Z : Retiré du catalogue de Nissan France

En avril dernier, nous vous annoncions le retrait du roadster 370Z de l’offre de Nissan en Europe.
En ce milieu de mois de juillet 2020, nous apprenons la disparition du coupé 370Z du catalogue de Nissan France (sauf s’il reste des modèles en stock) après une carrière commerciale de près de onze ans.

Le malus écolo l’a tué

Proposé à un tarif presqu’amical de 33.500€, le coupé 370Z avait beaucoup d’arguments pour lui.
Outre le tarif, le coupé proposait une ligne toujours agréable malgré les années, une allure râblée et prête à bondir de virages en lignes droites, une dotation suffisante en équipements, un comportement routier enjoué de propulsion et un moteur V6 3.7 L atmosphérique fort de 328 ch à 7.000 trs/min et d’un couple de 363 Nm très « élastique » dans son fonctionnement et chantant.
Hélas, avec une consommation mixte WLTP de 12.1 L/100 km et des émissions de CO2 fixées à 274 g/km, le coupé Nissan a payé cash la vertitude fiscale du moment puisqu’il écopait depuis le 1er mars dernier d’un super malus écolo de 20.000€. Cette somme représentait 59.7% de prix de vente qui, d’un coup d’un seul, grimpait à 53.500€ et paraissait mon attractif pour les amateurs de coupé.

Electromobilité plutôt que plaisir automobile

Nissan France a donc fait le choix de retirer le coupé de son offre 2020 tout en faisant déjà entrer sur son site le nouvel Ariya qui ne sera pas proposer à la vente avant le millésime 2020.
Le constructeur dans sa reconquête préfère donc l’électromobilité au plaisir automobile, c’est plus tendance et probablement plus vendeur… tant que bonus écolo et prime à la conversion sont financés par l’état français.

Cap vers la 400Z

Ce retrait du marché pourra chagriner mais sachez qu’il reste le marché de l’occasion pour trouver à un prix raisonnable un coupé 370Z ou même son prédécesseur, le 350Z.
Cela nous permettra de patienter jusqu’en 2021 ou 2022, années de la possible arrivée en Europe de son successeur, le coupé Nissan 400Z, toujours à moteur V6 mais plus petit (3.0 L), suralimenté et moins énergivore.
La lignée des Fairlady Z née en 1969 n’est pas morte, elle fait juste une pause avant de revenir sur le marché automobile français.

Via Nissan.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Ford : La Mustang Mach 1 arrive en Europe pour le millésime 2021

Actualitévie des marques

Audi TT RS 40 years of Quattro Limited Edition

ActualitéCommunicationVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Hyundai : Le Kona Electric au rappel

Actualitévie des marques

Volkswagen Taos : Quand on croit qu'il n'y a plus de nouveau SUV chez VW, il y en a encore...

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *