ActualitéCommunicationvie des marques

Volkswagen Group : Ca bouge à la tête de Car.Software

Si on veut aller au plus simple, on pourra dire : « Deux ex-BMW pour un VW » puisque c’est la réalité de ce qui se passe cette semaine chez Car.Software, la récente filiale en charge de l’informatique et des logiciels embarqués dans les nouvelles voitures du groupe.

Senger poussé vers la sortie

Christian Senger, le directeur de la division Digital Car & Services du groupe VW depuis 2019 qui avait aussi pris la direction de la division Car.Software en 2020, vient d’être écarté de ses deux postes à responsabilité.
C. Senger paye ici cash les gros bugs de la Volkswagen ID.3 et de ses logiciels en charge de la gestion de toute la partie électrique du modèle mais aussi de la plateforme MEB qui doit servir à d’autres modèles du groupe ainsi qu’à Ford.
Sachez aussi que Senger ne quitte pas le groupe VW (on imagine facilement pourquoi !) et il prendra de nouvelles fonctions dans les prochaines semaines.

Car.Software est une entité toute récente puisqu’active que depuis le début de cette année 2020 et Christian Senger n’a pris la direction de la division Digital Car & Services que dans le courant de l’année 2019. L’homme n’est donc pas le seul responsable des problèmes de l’ID.3 mais la direction de VW voulait un responsable, un lampiste. C’est donc Senger qui est remercié par Herbert Diess… qui est l’autre grand responsable du fiasco de l’ID.3.

Deux ingénieurs comme successeurs

Le directoire du groupe automobile wolfsbourgeois lui a choisi non pas un mais deux remplaçants. Il s’agit de deux ingénieurs de haute volée qui sont des ex-BMW.
Le nouveau PDG de Car.Software s’appelle Dirk Hilgenberg. Il était le vice-président des process de fabrication au sein du groupe automobile munichois.
Il sera accompagné dans sa mission par le récent patron d’Audi, Markus Duesmann, lui aussi ex-BMW (directeur des achats à Munich).
Ce dernier prendra en charge l’activité logiciels au sein du conseil d’administration de Volkswagen, ceci dans le cadre de sa place de directeur de la R&D.

Les deux hommes, en rien des informaticiens de renom, sont d’excellents ingénieurs. Leur première tache va consister en la remise dans la bonne voie (si cela est possible !), du programme ID.3 et ses dérivés en matière informatique et électronique.
On se rappellera qu’officiellement la division Car.Software a dans son panel d’activité, l’ensemble des responsabilités en matière de logiciels automobiles.
Cela comprend toutes les activités, depuis le système d’exploitation du véhicule jusqu’aux nouveaux services de mobilité (genre application pour trouver une borne ou pour connaitre l’état de sa batterie) en passant par les fameux éco-systèmes digitaux si chers au patron du groupe automobile allemand.

Avec l’installation de Markus Duesmann aux responsabilités, le conseil de surveillance confirme la position dominante d’Audi dans le domaines de l’électronique et des logiciels en liens avec les véhicules électrifiés du groupe.
Bonne ou mauvaise idée ?
Il est encore difficile de se faire un avis mais on gardera à l’esprit que les informaticiens de la marque aux anneaux ont grandement participé au développement des logiciels tricheurs des moteurs TDI qui ont valu au groupe allemand une fameuse réputation grâce au Dieselgate et ses suites.

La parole officielle

Markus Duesmann, a précisé :
« Nous entamons actuellement la plus grande révolution que l’industrie automobile ait connu.
Dans quelques années, le système d’exploitation d’une voiture et sa connectivité avec un univers de données fortement sécurisé feront toute la différence pour les clients. C’est pourquoi le fort positionnement de l’organisation Car.Software pour le développement des logiciels en faveur des marques du groupe Volkswagen est une étape vitale pour l’avenir et les ambitions de l’entreprise. »

Les deux hommes vont avoir du pain sur la planche puisque le groupe Volkswagen veut que la part des logiciels automobiles créés et développés en interne soit d’au moins 60% d’ici à 2025, c’est dire dans un peu plus de quatre ans.

Affaire à suivre dans les prochains mois, notamment avec les premières livraisons de la berline compacte électrique ID.3.

Via Volkswagen Group, AP, Handelsblatt.

Articles similaires
ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla Motors : La nouvelle Model S Plaid emporte tout

ActualitéEconomieSalonsvie des marques

NAIAS 2021 : Le salon de Detroit reviendra à l'automne 2021

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Volkswagen ID.4 : Un dernier teaser avant le lancement

Actualitévie des marques

Nissan : La GT-R R36 confirmée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *