Actualitévie des marques

Nissan : Le roadster 370Z retiré du catalogue

Version découvrable du coupé Nissan 370Z, le Roadster 370Z est présenté en avril 2009 puis commercialisé fin 2009 aux États-Unis et début 2010 en Europe.
Habillée d’une capote en toile comme la 350Z Roadster à laquelle elle succédé, elle reprend le même (très bon) moteur V6 3.7 L que la 370Z en version coupé.
Hélas, toutes les bonnes choses ont une fin, en ce printemps 2020, le roadster japonais quitte le catalogue de Nissan France mais aussi celui des autres filiales européennes du constructeur japonais.

WLTP mais pas seulement

Pénalisé notamment par la norme Euro6d-Temp et le cycle d’homologation WLTP, le roadster 370Z était, comme le coupé, fortement impacté par le malus écolo qui pénalisait un prix de vente très raisonnable au regard des spécifications et des performances du roadster.

Mais dans la vie d’une automobile, il n’y a pas que la consommations et les émissions, il y a aussi le business et la nécessité pour les marques de remplacer leurs modèles pour mieux séduire la clientèle.
Né il y a 11 ans, la sportive découvrable devait se renouveler pour exister même si le dessin et l’agrément de ce roadster de 328 ch ont plutôt bien vieilli.

Préparer la venue de la 400Z

Après avoir longtemps tergiversé sur le fait de savoir s’il fallait ou non remplacer le modèle, la firme japonaise a pris la décision de continuer avec la lignée des Fairlady Z et de travailler au développement de celle qu’on appelle 400Z. Celle-ci devrait arriver sur le marché l’an prochain, c’est à dire en 2021, d’abord en coupé avant d’exister en découvrable un peu plus tard.
A environ une année de la venue de la descendance des coupés et roadsters 370Z, il est donc logique que le constructeur fasse de la place dans sa gamme.
Moins vendu que le coupé, le roadster part donc le premier et n’est plus proposé (sauf modèle en stock) à la vente.
La Nissan 370Z Coupé, propulsée elle aussi par le V6 3.7 L (328 et 344 ch en version Nismo) poursuit sa carrière pour quelques mois encore en profitant, malgré le malus écolo, d’un prix très attractif et du charme de sa motorisation ainsi que de sa conception dédiée au plaisir de la conduite.

Après la 350Z, la 370Z, le cap est mis en direction de la future 400Z.

Via Nissan.

Articles similaires
ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla Motors : La nouvelle Model S Plaid emporte tout

ActualitéEconomieSalonsvie des marques

NAIAS 2021 : Le salon de Detroit reviendra à l'automne 2021

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Volkswagen ID.4 : Un dernier teaser avant le lancement

Actualitévie des marques

Nissan : La GT-R R36 confirmée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *