Présentée lors de l’édition 2017 du Salon de Francfort, le concept Mini Electric était destiné à une production de série. C’est désormais chose faite avec la présentation de la Cooper SE.
Disponible uniquement en carrosserie Hatch 3 portes, l’électrique chic entre en concurrence avec les Renault ZOE tout d’abord mais également les Peugeot e-208, Opel Corsa-e, DS 3 Crossback e-Tense, et BMW i3.
Reposant sur la troisième génération de Mini de l’ère BMW (nom de code F56), la nouvelle Mini Cooper SE s’autorise une autonomie de 270 km.

Par rapport au concept annonciateur, de nombreux éléments sont reconduits sur le modèle de série. La calandre dite pleine, caractéristique des VE est de la partie tout comme les rétroviseurs jaune, jaune que l’on retrouve encore une fois sur la calandre, sur les logos E apposés ci et là mais surtout sur les originales jantes asymétriques en 18 pouces à 3 branches que le constructeur britannique s’amuse à appeler Corona.
Ces éléments stylistiques ne sont pas présents en configuration de base puisque il s’agit d’options.

Oui c’est une Cooper S !

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une Cooper S. Les performances d’ont donc pas été sacrifiées sur l’autel de l’écologie puisque la citadine BCBG dispose d’un bloc électrique de 135 kW soit une puissance de 184 ch.
À titre comparatif, la Cooper SD développe 170 ch quand la Cooper S avoue 192 ch, ce qui place la nouveauté entre ses deux soeurs thermiques.
Si les 60 km/h sont atteints en moins de 4.0 secondes (3,9 secondes exactement), c’est grâce au couple de 270 Nm qui est disponible immédiatement. Cependant, ce couple est inférieur à la Cooper S (280 Nm) et à la Cooper SD (360 Nm).
Les versions thermiques sont capables d’atteindre la vitesse de 230 km/h, l’électrique est bridée électroniquement à 150 km/h afin de préserver une certaine autonomie.

Soucieux de son image de marque, MINI annonce un surpoids de seulement 145 kg par rapport à une Cooper S équipée de la boîte automatique à huit rapports (1.365 kg).
Conformément à la nouvelle règlementation européenne concernant la sonorité des VE, la Mini Cooper SE dispose d’un avertisseur sonore, actif jusqu’à 30 km/h.

Concernant la batterie, celle-ci est en lithium-ion et est intégrée au plancher ce qui a pour effet de ne pas empiéter sur la capacité de coffre de la Mini qui reste donc à 211 dm3. Bonne nouvelle donc !
Avec des batteries d’une capacité de 32,6 kWh, la voiture dispose d’une autonomie comprise entre 235 et 270 km selon la norme d’homologation WLTP, ce qui cantonne la Mini dans son habitat : la ville et sa périphérie.
Pour la recharge des batteries, il faudra compter 2 h 30 pour recharger 80% sur prise domestique (11 kW) ou 35 min seulement avec le Combo CCS de 50 kW.

Habitacle cosy

Si l’équipement pour le marché Hexagonal n’est pour l’heure pas encore connu, on peut néanmoins confirmer la présence d’un combiné d’instrumentation numérique devant le conducteur (présent de série), l’écran tactile 6,5 pouces avec navigation intégré sans oublier la connectivité Apple Car Play. L’ambiance intérieure du véhicule ne dépaysera absolument pas les clients de la firme anglaise puisque la planche de bord est strictement identique à celle de ses homologues thermiques. Tout juste peut-on noter quelques touches colorées qui rappellent la présence de la technologie électrique.

Comme annoncé en préambule, la nouvelle Mini Hatch électrique se retrouve confrontée à une concurrence féroce, malgré que ce soit l’unique 3 portes électrique sur notre marché !
Produite dans l’usine anglaise d’Oxford au Royaume-Uni, la Mini Cooper SE affiche un premier prix de 32.900 € hors bonus écologique de 6.000 € ce qui ramène l’auto, en version basique, au prix de 25.900 €. Le tarif est donc identique à la Cooper S et inférieur de 2.500 € à la Cooper SD BVA.

Cette Mini est donc le deuxième véhicule écologique avec le SUV Countryman hybride rechargeable.

Si les réservations sont déjà ouvertes depuis quelques mois, le carnet de commandes ouvrira quant à lui en septembre prochain pour des premières livraisons en toute fin d’année.

Galerie d’image de la Mini Cooper SE

La Mini Cooper SE en vidéo

Via MINI, BMW Group, YouTube.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Malus écolo : Bruno n'aime plus les grosses autos

ActualitéAutour de l'automobileEconomievie des marques

Malus écolo 2020 : La version WLTP arrivera plus tôt

Actualitévie des marques

Devalliet Mugello 120F : Le light is right à la française

Actualitévie des marques

Nuova Ferrari Roma 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *