ActualitéCollection, anciennes et histoireSport automobile

Classic Days 2019 : La bonne idée de Max

Décidément, Max Mamers n’est jamais en manque d’idées. L’inventeur du Trophée Andros avait été impressionné par le beau succès du Mans Classic initié par Patrick Peter.
En homme avisé du spectacle automobile, il en avait vite repéré les manques et les dérives. Alors il n’eut cesse de mettre en place un rendez vous de passionnés et de collectionneurs plus large socialement que celui, très élitiste et select’, de la grande classique mancelle.

Max la passion

Dès 2008, Max et ses amis donnèrent rendez vous aux collectionneurs, passionnés, amoureux des belles machines, sur le circuit de Magny Cours.
Assez rapidement la mayonnaise a pris et les Classic Days s’installèrent un comme rendez vous des amateurs passionnés. Ceux qui ne se contentent pas de laisser leur trésor dormir entre deux salons statiques ici ou là dans cet hexagone que l’on dit autophobe, mais qui cultive un amour fou et passionnel pour ce qui fait l’Histoire, la Culture automobile du XX ème siècle et plus si affinités.

Les Classic Days en terre sarthoise, c’est bien

Cette année, c’est au Mans, sur le circuit Bugatti au Mans que les Classic Days ont été organisés.
C’est acquis, désormais, le début juillet au Mans sera consacré à la légende automobile du passé avec en alternance, d’une part Le Mans Classic, grandiose, sacré, extraordinairement organisé sur le grand circuit et d’autre par Les Classic Days l’autre année, sur le  »petit » circuit Bugatti. L’évenement sera plus  »populaire », plus accessible, plus décontracté.
Comme le père Max connaît sa partie, il a eu quelques idées assez originales inspirées du Rallycross qu’il pratiqua en sa (pas trop lointaine) jeunesse. Il faut rendre l’événement au public, et encore plus permettre à celui-ci d’accéder au coeur du spectacle. Donner à humer, à sentir, à toucher, à entendre, à se souvenir des odeurs de la Dauphine de  »papy »ou du son d’un V12 Matra… tout ça de près et non depuis les tribunes. Tout un chacun, en effet, peut déambuler dans une ambiance bon enfant dans des stands, tour à tour, consacrés à la mécanique pure et dure mais aussi aux stands de bouquins, illustrations et diverses activités sans doute mercantiles mais tellement nécessaires à la satisfaction des désirs de chacun de se souvenir de ce que fut cette fantastique aventure automobile durant tout le XXeme siècle.

Deux journées fort agréables et réussies en terre sarthoise dont les passionnés manceaux et de plus loin se souviendront, ils ont d’ailleurs déjà tous cochés le mois de juillet 2021 sur leur calendrier.

Crédits photos : The Automobilist.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Mercedes-AMG CLA45/45 S Shooting Brake : La boucle est bouclée

ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Le permis de conduire à 17 ans c'est désormais possible mais...

Actualitévie des marques

DS Automobiles : C'est (quasiment) fini pour la DS 3

ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybrides

Prime à la conversion : Rabotée et assumée (plus tôt que prévu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *