Actualitévie des marques

Opel Astra 2019/2020 : Petite mise à jour et nouveaux moteurs GM

Présentée lors de l’Édition 2015 du Salon de Francfort, l’Opel Astra profite se son quatrième anniversaire pour se refaire une légère beauté.
Si les designers ont été « frileux » ou raisonnables sur les modifications d’ordre esthétique, c’est parce-que le constructeur allemand lancera une toute nouvelle génération de sa compacte courant 2021 ou début 2022.

Subtiles et discrètes évolutions de style

On note de nouvelles barrettes chromés dans la calandre à effet 3D ainsi qu’un bouclier revu, et c’est à peu près tout. On notera toutefois la présence de nouvelles jantes alu et de phares matriciels IntelliLux LED pour un meilleur éclairage de nuit.
Pour une allure différente ou plus « luxueuse », une option baptisée « High Gloss Black Pack » est proposée aux acheteurs.
Ce très léger restylage mets plutôt l’accent sur une nouvelle gamme de motorisations… qui ne proviennent pas de la banque d’organes du Groupe PSA, mais de celle de General Motors.

De 4 à 3 cylindres sous le capot

L’ensemble des motorisations ont donc été revues afin de satisfaire les normes environnementales mais surtout abaisser les rejets de CO2 qui, selon les versions, diminuent jusqu’à 19% !
En effet, les motorisations essence 1.0 L Turbo 105 ch ainsi que les 1.4 Turbo en 125 et 150 ch que nous connaissons laissent place à un bloc 3 cylindres 1.2 L suralimenté. Ce moteur est décliné en trois niveaux de puissance, à savoir 110, 130 et 145 ch.
Un bloc 1.4 L fort de 145 ch couplé à une boîte CVT sera aussi proposé aux amateurs.
Le diesel n’est pas oublié puisque le nouveau L3 1.5 L décliné en 105 ch et 122 ch remplace l’ancien L4 1.6 L qui existait en 110 et 136 ch.
Les moteurs essence sont fabriqués par GM au Mexique et le bloc diesel est, pour sa part, fabriqué dans une usine de Kaiserslautern en Allemagne.
Les motorisations de base sont associées en série à des boîtes manuelles six vitesses.
Le plus puissant des moteurs peut être associé à une boîte de vitesse automatique à 9 rapports, une grande première pour la firme au Blitz.
Ces moteurs étant la propriété de GM, on comprend pourquoi PSA et Opel s’empresse de développer la prochaine mouture de l’Astra puisque PSA paie des royalties sur chaque moteur fabriqué.

Opel explique que les trains roulants de l’Astra ont été améliorés, notamment grâce au montage de nouveaux amortisseurs qui augmentent le confort. Le châssis sport optionnel dispose, pour sa part, d’amortisseurs plus fermes, d’une direction plus directe et d’un train arrière à parallélogramme de Watt plus dynamique.

Mise à jour intérieure

Dans l’habitacle, Opel a équipé la nouvelle Astra d’une instrumentation avec un écran en son centre, mais le 100% numérique est encore absent (peut être pour la prochaine génération ?).
Du côté des équipements, on note l’arrivée d’un chargeur de smartphone par induction, du pare-brise chauffant, d’un nouveau système d’info-divertissement mis à jour, d’une caméra frontale optimisée et de nouvelles selleries.
Le système d’appel d’urgence E-Call est également de la partie sur l’Opel Astra. Un nouvel écran tactile de huit pouces est disponible avec le système Multimédia NaviPro.
Un nouveau système audio haut de gamme Bose haut de gamme avec caisson de basses RichBass installé sous le coffre est proposé en option.

La version break baptisée Astra Sports Tourer profite des mêmes évolutions que la berline 5 portes. Par ailleurs, aucune carrosserie berline n’est prévue au programme contrairement aux précédentes versions.

Les nouvelles Opel Astra 5 portes et Sports Tourer en vidéo

A découvrir plus en détail à la rentrée au moment de l’arrivée de cette Astra retoquée sur le marché.

Via Opel, TWN, Youtube.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Mercedes-AMG CLA45/45 S Shooting Brake : La boucle est bouclée

ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Le permis de conduire à 17 ans c'est désormais possible mais...

Actualitévie des marques

DS Automobiles : C'est (quasiment) fini pour la DS 3

ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybrides

Prime à la conversion : Rabotée et assumée (plus tôt que prévu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *