ActualitéEconomievie des marques

McLaren va se séparer d’un quart de son personnel

La crise dans le secteur automobile est là, bien là et pas seulement en France. Nous en parlions il y a peu mais les temps futurs s’annoncent difficile pour le constructeur de Woking au Royaume Uni.
Après avoir lancé l’idée d’un prêt hypothécaire, McLaren vient d’annoncer la mise en place d’un plan social dans les prochaines semaines.

L’annonce faite ce jour explique que l’entreprise automobile et sportive va mettre en place dans les mois à venir un plan de restructuration qui prévoit la suppression de quelques 1.200 emplois, soit 25% des effectifs de McLaren.

Une situation difficile

La marque automobile explique que la situation et les décisions qui en découlent sont étroitement liées à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur l’ensemble de ses activités.
McLaren précise dans son communiqué avoir souffert de l’annulation d’événements sportifs mais aussi de l’arrêt de la vente aux acheteurs particuliers.
En outre, le constructeur anglais met en cause le futur plafonnement des budgets décidé pour les écuries de F1 à partir de la saison 2021.
McLaren va donc se séparer d’un quart de ses employés et ce, dans les tous les services de l’entreprise puisque McLaren Automotive, McLaren Racing et les services dits « tertiaires » sont concernés par les licenciements à venir.
A titre d’exemple, ce sont 70 personnes qui devraient perdre leur emploi chez McLaren Racing qui compte 800 salariés. De ce qu’on en sait c’est McLaren Automotive qui fabrique les sportives de la marque qui devrait payer le plus fort tribu à ce plan social.

La réaction officielle

Paul Walsh, le président exécutif de McLaren Group a commenté cette annonce et il explique :
« Nous regrettons profondément l’impact de cette restructuration sur nos collaborateurs mais en particulier sur ceux dont les emplois peuvent être concernés.
Nous avons travaillé dur pour l’éviter après avoir déjà mis en place des mesures d’économies drastiques dans tous nos domaines d’activités. Mais hélas, nous n’avons pas eu d’autre choix que de réduire la taille de notre effectif. »

Le bal des plans sociaux est donc ouvert et il devrait durer de très longs mois pour ne pas dire quelques années et ceci, partout dans le monde.

Via McLaren, AP, NP, LeFigaro.

Articles similaires
ActualitéCommunicationvie des marques

En route vers l'automobile propre : Le Sénat adopte de nouvelles mesures

ActualitéAutour de l'automobileCommunicationvie des marques

Renault : Une chanteuse veut faire débaptiser le nouveau SUV Arkana

ActualitéCommunicationEconomievie des marques

Mercedes-Benz : Une nouvelle entité pour regrouper AMG, Glasse G et Maybach

ActualitéCommunicationvie des marques

Stellantis : Jean-Pierre Ploué prend la direction du Centre Lancia Design

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *