Actualitévie des marques

McLaren Elva : A-t-on eu les yeux plus grands que le ventre à Woking ?

C’est de l’ordre du possible si on en croit les propos tenus par Mike Flewitt, le patron de McLaren Automotive lors d’une interview accordée au média économique et financier australien The Australian Financial Review.

Une production diminuée de 37.60%

Au cours de son entretien, le boss de la division automobile de McLaren explique que le speedster britannique ne sera fabriqué qu’à 249 exemplaires et non à 399 comme annoncé officiellement par le constructeur lors de la présentation du speedster.

M. Flewitt, dans la version « officielle », précise que c’est à la demande des clients qui veulent que ce modèle soit encore plus exclusif que la marque a fait le choix de finalement limiter la production de l’Elva à seulement 249 unités au lieu de 399 initialement prévus.
Il poursuit en assurant que s’il ne s’agissait que de lui, les choses se passeraient autrement. Toutefois, dans le cas présent, il explique qu’acheter ce genre de voitures est quasiment un investissement financier et pour garantir la valeur de la McLaren Elva à moyen et long terme, il ne faut pas qu’elle perde de la valeur.
De fait, il faut produire un moins grand nombre d’unités afin de garantir la valorisation de la sportive dans le temps.

Prix très élevé et manque d’image

Reste qu’avec une tarification d’environ 1.7 million d’euros et près de 400 unités prévues en production, le constructeur de Woking a peut être vu un peu grand et ce sans avoir (pour l’instant) l’aura ou l’image de marques comme Ferrari ou Aston Martin qui proposent des concurrentes directes avec les Monza SP1/SP2 et le Speedster V12.
McLaren manque aussi peut être d’une vraie expérience sur le marché des supercars/hypercars vendues au delà du million d’euros.
Le coeur de marché du constructeur anglais est plutôt situé entre 175.000 et 300.000€ et si quelques supercars et hypercars signées McLaren se sont bien vendues c’est peut être parce que la demande était là, que la crise n’était pas encore présente.
Ainsi, certains acheteurs (peu nombreux à l’échelle de la planète) se sont offerts UNE McLaren mais aujourd’hui ils pourraient ne pas avoir envie d’en mettre plusieurs dans leur garage notamment si elles sont très chères.

On retiendra finalement de la version officielle que McLaren n’est pas forcément en accord avec les choix et projets de ses clients mais qu’ils les écoutent quand même et c’est déjà pas mal !

Via TAFR.

Articles similaires
Communicationvie des marques

Aston Martin : Andy Palmer pourrait être bientôt remplacé par Tobias Moers

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Kia envisagerait une concurrente à la Citroën Ami

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

McLaren : Un avenir un peu difficile

ActualitéEconomieSalonsvie des marques

NYIAS 2020 : Après avoir été reporté, le salon de New York est définitivement annulé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *