ActualitéCommunicationvie des marques

Maserati rend hommage à Stirling Moss en lui dédiant un prototype MC20

Le futur coupé MC20 ayant vu sa présentation reportée en septembre, le restylage du SUV Levante étant prévu dans quelques mois et les berlines Ghibli et Quattroporte sont sans actualité. La marque au trident nous propose donc une session de communication qui remet en avant le coupé dérivé de l’Alfa Romeo 4C en l’associant à un hommage au roi sans couronne, Sir Stirling Moss.

Le « proto hommage », la nouvelle formule de la marque au trident

Pour faire la promo de sa nouvelle auto, Maserati reprend sur ce prototype de la MC20, un élément de la décoration utilisée par la Maserati Eldorado, la monoplace conduite à Monza en 1958 par Stirling Moss lui-même lors du Trofeo dei due Mondi.
On se rappellera toutefois que Stirling Moss avait commencé dès 1956 à piloter des Maserati et notamment la fameuse 250F mais aussi les Tipo 60 Birdcage, Tipo 61 et 300 S.
Le prototype MC20 ne reprend pas l’intégralité de la livrée du modèle de 1958 mais il est signé « Stirling Moss » avec la même typographie que sur le modèle présent au départ de la course USA vers Europe.

Maserati 420M/58 Eldorado 1958, l’inspiratrice

En 1958, la Maserati Eldorado a participé à la course baptisée Trofeo dei due Mondi (La course des Deux Mondes), un événement qui se déroulait sur l’Autodromo di Monza et en partie sur son anneau de vitesse. L’épreuve se courait sur 805 km (500 miles). Cette compétition permettaient aux meilleurs pilotes américains et européens de s’affronter sur un même circuit afin de voir lesquels étaient les meilleurs.
La Maserati Eldorado, de son vrai nom Maserati 420M/58 fit parler d’elle parce qu’elle fut, en Europe la première voiture sponsorisée à afficher le nom d’un partenaire à la marque qui avait payé pour voir son nom s’afficher en grand sur le bolide.
Cette voiture de course et sa décoration avaient été créées à la demande de Gino Zanetti, le propriétaire de la marque de glace Eldorado Sud.

La Maserati 420M/58 au Musée Ferrari

Présentation de la Maserati 420M/58

Conçue par Giulio Alfieri, la Maserati Eldorado était une voiture de course singulière à l’époque. Elle était construite sur le chassis tubulaire modifié de la 250F dans lequel le moteur avait été décalé vers la gauche afin améliorer l’équilibre et la stabilité de la voiture lors de la conduite sur anneau ou ovale de vitesse. L’aérodynamique de la voiture avait été adaptée aux circuits rapides avec notamment l’installation d’une dérive verticale installée en bout du bossage situé derrière le siège du pilote.
Son moteur V8 était dérivé de celui utilisé dans la 450S mais avec une cylindrée réduite à 4.2 L pour être en conformité avec la réglementation de l’Indycar. 
Ce V8 ouvert à 90° était alimenté par quatre beaux carburateurs Weber à double corps ce qui lui permettait d’annoncer la puissance de 410 ch.
Ce moteur pêchu avait suffisamment de puissance et de couple qu’une boîte de vitesses à deux rapports était suffisante.
Ainsi la 1ere vitesse servait à la circulation dans la voie des stands et au ralenti, et la seconde faisait le reste et permettait d’aller notamment chercher la vitesse maximale qui est quasi vitale dans les courses sur anneaux de vitesse.
La Maserati Eldorado pouvait ainsi aller chercher les 350 km/h.
Pour s’adapter aux performances et aux spécifications du moteur, le constructeur de Modène avait délaissé les classiques jantes Borrani pour les remplacer par des jantes en alliage signées Hallibrand bien plus adaptées aux passages à haute vitesse dans les virages inclinés typiques des circuits en ovale.

Un bout de course et puis s’en va

La voiture prit part à la course en 1958. Stirling Moss était au volant.
L’anglais se révéla le plus rapide des candidats européens mais il était derrière les américains. Après plusieurs tours sur l’autodrome italien, la direction de l’Eldorado se rompit à la vitesse de 250 km/h. Moss eut beaucoup de chance puisqu’il sortit indemne du crash mais plus tard, il a décrit ce « fait de course » comme l’accident de course automobile le plus effrayant de sa carrière.

Avec ce teaser hommage au grand pilote décédé le 12 avril dernier, Maserati poursuit sa session de communication qui doit nous conduire à la présentation de la MC20 de série à la rentrée prochaine.
Une chose est sure, si Maserati veut rendre un vrai hommage au pilote britannique, on aimerait bien voir cette nouveauté sportive avec une vraie version commémorative qui pourrait être baptisée « Stirling Moss Edizione ».

Via Maserati.

Articles similaires
ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla Motors : La nouvelle Model S Plaid emporte tout

ActualitéEconomieSalonsvie des marques

NAIAS 2021 : Le salon de Detroit reviendra à l'automne 2021

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Volkswagen ID.4 : Un dernier teaser avant le lancement

Actualitévie des marques

Nissan : La GT-R R36 confirmée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *