Actualitévie des marques

L’Aston Martin DBS Superleggera enlève son toit

Quelques mois après avoir présenté la version coupé, Aston Martin révèle la remplaçante de la Vanquish dans sa version sans toit, et ceci pile à l’heure pour les beaux jours qui se profilent. Toutefois, il faut garder à l’esprit que les livraisons ne débuteront seulement que dans 6 mois, ce qui permettra cependant de profiter de… l’été indien.
Par ailleurs, il n’est pas anodin de préciser que ce nouveau modèle n’est ni plus ni moins que l’Aston Martin découvrable la plus puissante de l’histoire de la firme de Gaydon.

Sans toit mais pas sans émoi

En effet, la DBS Superleggera Volante reprends l’incroyable V12 5.2 L Biturbo développant la puissance de 725 ch à 6500 trs/mn ainsi que 900 Nm de couple dès 1800 trsMin. La vitesse de pointe frôle les 340 km/h. Avant d’atteindre cette vitesse, il faut d’abord passer par le seuil des 100 km/h et pour y parvenir il ne faut que 3,6 secondes pour y parvenir.
Au chapitre des « détails », sachez que la nouvelle Aston Martin DBS Superleggera Volante annonce une consommation mixte (cycle WLTP) de 14.0 L/100 km et des émissions de CO2 qui s’élèvent à 295 g/km. Ces chiffres vaudront à cette nouveauté, le malus écologique maximal en France, c’est à dire 10.500€.

L’Aston Martin DBS Superleggera a été conçue sous la direction de Marek Reichman qui voulait créer le plus beau cabrio’ mais aussi préserver la dynamique de la DBS coupé, son équilibre agressif ainsi que ses performances étonnantes. Le patron du design de la marque de dire : « La nouvelle DBS Superleggera produit un niveau de performance spectaculaire et implacable. Nous nous sommes donc concentrés sur la charge sensorielle que seul une super-GT à ciel ouvert peut offrir.
Avec une dynamique unique, le design sportif et harmonieux, l’incomparable moteur V12 5.2 L d’Aston Martin, nous pensons avoir livré ici une expérience de conduite unique et inoubliable, synonyme de la tradition du nom Volante. »

Les ingénieurs d’Aston Martin ont porté un soin particulier à l’aérodynamisme de DBS Superleggera Volante. Les flux d’air sont exploités au mieux grâce notamment à ses nombreuses prises d’airs et un joli travail du soubassement du grand cabriolet anglais. La force d’appui de la voiture est de bon niveau avec 177 kg, soit seulement 3 kg de moins que la variante coupé. Cette légère modification est toutefois à noter si l’on considère les modifications apportées à la voiture et notamment la disparition du pavillon en dur.

Concernant l’agrément et l’ambiance au volant ainsi que la conduite, la DBS Volante bénéficie de plusieurs modes de fonctionnement. En mode GT, le moteur se fait remarquer par sa réactivité et sa sonorité puissante et sportive.
Si ce n’est pas assez, vous pouvez passer en Sport ou Sport Plus et alors l’acoustique s’intensifiera pour plus de sensations, de présence mais aussi pour plus de vivacité dans la gestion des différents organes mécaniques.
À l’inverse, pour ne pas réveiller les voisins lors de chaque démarrage le matin, vous pourrez active le mode Quiet Start pour que la sonorité fasse profil bas ou se mette plus exactement en sourdine, au moins de manière temporaire, le temps de rejoindre les grands espaces qui permettront au 12 cylindres de respirer à plein poumon.

La DBS Superleggera Volante de TA

Pour tirer la quintescence du V12 5.2 L Biturbo ainsi que des 725 équidés et des 900 Nm de couple qui les accompagnent, un arbre de transmission en fibre de carbone et une BVA8 ZF à huit rapports montée à l’arrière de la voiture sont toujours de la partie. Aussi, pour faire face au couple important du douze cylindres du moteur, cette transmission dispose également d’un entraînement final plus court pour une réactivité accrue et une meilleure accélération.

Volante, le nom d’une élégante

Volante est un nom prestigieux chez Aston Martin et pour y avoir droit, la DBS Superleggera a donc dû se plier aux exigences de ce nom. Tout est d’abord dans le design. La capote bénéficie d’un système de tissu « new gen » permettant de préserver au mieux des intempéries tout en rendant la ligne fluide. Cette capote intègre huit couches de matériaux isolants et des matériaux améliorant l’acoustique dans le but d’offrir aux occupants un excellent confort auditif et une belle étanchéité aux variations de températures.
Toutefois, pour les amateurs, le V12 jouera les chefs d’orchestre une fois la capote rétractée et rangée dans le logement prévu à cet effet dans le coffre.

Commandée soit depuis l’intérieur, soit depuis l’extérieur de la voiture via la clef (dans un rayon de deux mètres), la capote se déplie en 14 secondes seulement et se referme en 16 secondes.
Les amateurs d’Aston Martin l’auront remarqué, mais l’habitacle reste identique à celui de la version DBS Coupé tant dans son apparence que dans sa dotation en équipements de série.
Le passage de coupé à cabriolet a entrainé une hausse de poids substantiel en ajoutant 170 kg ce qui fait que la DBS Superleggera découvrable est « moins légère » et atteint désormais la masse à sec de 1.863 kg.
Comme la version Coupé, la DBS Superleggera chausse grand puisqu’elle repose sur des roues en 21 pouces chaussées de pneumatiques Pirelli P Zero en 265/35 à l’avant et 305/30 à l’arrière. Comme le coupé, la version Volante est freinée par des freins à disques en carbone-céramique ventilés de 410 mm de diamètre à l’avant et de 360 mm à l’arrière. Les disques sont pincés par des étriers multipistons (6 à l’avant – 4 à l’arrière).
Outre les habituelles assistances à la conduite et à la sécurité présentes à ce niveau de gamme, la DBS Superleggera Volante ajoute le système ADS (Adaptive Damping System avec technologie Skyhook) avec trois modes de gestion qui sont en lien avec ceux cités précédemment.

Le PDG d’Aston Martin, Andy Palmer s’est exprimé au sujet de la nouveauté et d’expliquer : «Il n’existe rien de comparable au rugissement d’un V12 Aston Martin et je pense que l’expérience et le savoir-faire de la marque témoignent de l’approche sans compromis adoptée par nos ingénieurs et nos concepteurs pour offrir les deux aspects essentiels d’un grand cabriolet, c’est à dire des performances exceptionnelles sous une forme irrésistible. La DBS Superleggera plait aux amateurs de Super-GT dans le monde entier et la Volante porte ce concept à un niveau supérieur.»

La tarification française n’est pas encore connue, mais celle de nos voisins allemands n’est plus à cacher. Il faudra faire un chèque d’environ 295.500 € (prix allemand généralement proches, ou 247.500 £ au Royaume-Uni. On rappelle que les livraisons débuteront à la rentrée de cette année.

Via Aston-Martin.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Nuova Ferrari Roma 2020

Actualitévie des marques

McLaren Elva : The ultimate roadster

ActualitéSport automobilevie des marques

PSA Motorsport : Peugeot reviendra en championnat FIA WEC en 2022

ActualitéAutour de l'automobileCommunicationEconomie

Les Pays Bas passent à 100 km/h sur les autoroutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *