ActualitéEconomievie des marques

Ineos : Rachat de l’usine Smart de Hambach

Le groupe pétro-chimique britannique Ineos a racheté le site Smart de Hambach en Moselle pour sa filiale automobile Ineos Automotive.
La direction de la communication de Smart France a confirmé que la vente du site industriel du groupe Daimler avait bien été signée ce lundi 7 décembre au soir.

Ineos, nouveau maitre de la Smart City

La signature de ce contrat de vente marque la fin progressive de la production en France de la mini-citadine de la marque allemande d’ici à 2024.
On se rappellera que Smart est désormais propriété, dans le cadre d’une co-entreprise, à 50/50 de Daimler AG et du chinois Geely et qu’à partir de 2024, la prochaine génération de la Fortwo sera produite en Chine et non en Europe.
Petit à petit la production de la Fortwo sera remplacée par celle d’un 4×4 à motorisation thermique, le Grenadier, premier véhicule que souhaite commercialiser Ineos.
Un positionnement qui pourra surprendre les européens que nous sommes à l’heure du passage à marche forcée à l’automobile électrique, mais on aura à l’esprit que le groupe britannique a récemment signé un accord avec Hyundai pour le développement et la mise en production d’un ensemble propulseur à pile à combustible à hydrogène.
Lorsque cette motorisation de type « Fuel Cell » sera au point, il se pourrait bien qu’elle prenne place sous le capot du Grenadier sur certains marchés. Ineos, le repreneur prévoit un début de production du Grenadier à la fin de l’année 2021 avec pour objectif, à terme, la fabrication de quelques 25.000 Ineos Grenadier chaque année, c’est à dire 10.000 véhicule de plus qu’actuellement avec Smart qui ne devrait fabriquer que 15.000 Fortwo EQ en 2020.
On notera qu’avec la fin des Fortwo à moteur thermique, Smart a quasiment divisé sa production par 10 par rapport à sa meilleure année qui avait vu quelques 140.000 voitures sortir des chaines de l’usine d’Hambach. C’était il y a 12 ans.

Les deux groupes industriels se sont par ailleurs engagés à maintenir plus de 1.300 des 1.500 emplois qui existent au sein de l’usine mosellane et ce, jusqu’au départ définitif de la production de la Smart.

Les réactions à cette vente du site industriel

Le porte-parole de Smart France a précisé :
« Tout est allé relativement vite depuis le 12 novembre dernier.
Le protocole est désormais signé et nous allons observer désormais comment le changement d’actionnaire va se dérouler. Ineos devrait venir avec ses équipes très prochainement sur le site, notamment pour le découvrir en détail et pour se mettre au travail. »

Un des représentants du personnel du site d’Hambach de poursuivre et dire :
« Cette étape était attendue de tous pour consolider et valider le transfert vers Ineos de manière définitive.
Reste maintenant à préparer la transition du mieux possible pour début janvier 2021.
Les challenges sont nombreux et nous saurons restés vigilants sur les engagements pris par les différentes parties dans le cadre de l’accord « Avenir » et ce, principalement concernant la sécurisation de l’emploi sur le site. »

De la Fortwo EQ à l’Ineos grenadier en 4 photos

A suivre dans les prochains mois.

Via SmartFrance, Ineos, AP, UsineNouvelle.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobileLe coin lectureVéhicules électriques & hybrides

Une bonne lecture : "L'arnaque de la voiture propre" par Nicolas Meunier

ActualitéCommunicationEconomievie des marques

Volkswagen AG : Le mandat d'Herbert Diess prolongé jusqu'en 2025

ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Daimler AG : Electro Merco 2030

Actualitévie des marques

Audi fait évoluer son offre Q7/Q8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *