ActualitéEconomie

Groupe PSA : Un millier d’emplois supprimés sur le site de Mulhouse

La direction du site PSA de Mulhouse a annoncé ce matin, lors d’un comité social et économique, l’arrêt de la production de la Peugeot 2008 d’ici à la fin 2019 et son non remplacement sur les chaînes de fabrication de la grande usine alsacienne.

Un SUV n’en remplacera pas un autre

Cette annonce est liée à la fin du modèle actuel né en 2013 et à l’arrivée de la prochaine génération du petit SUV de Peugeot qui sera fabriquée, non pas en France, mais en Espagne dans l’usine de Vigo implantée dans la province de Pontevedra en Galice, à plus de 1.800 km de Mulhouse.
On a aussi la confirmation que le site industriel alsacien qui produit également et sur une même ligne les DS 7 Crossback et Peugeot 508, se spécialisera désormais sur les véhicules moyen-haut de gamme construits sur la plateforme EMP2 du groupe automobile français.


L’arrêt de la fabrication du SUV 2008 se traduira dès la mi-octobre par l’arrêt de l’équipe de nuit, puis par le passage de deux équipes avant de finir à une équipe et demi à la fin de l’année 2019.
La fin de vie du 2008 et son non remplacement sur le site de Mulhouse devrait entraîner la disparition de quelques 960 emplois, essentiellement ceux occupés actuellement par des salariés intérimaires.
La direction de l’usine mulhousienne fait savoir que le site emploie actuellement quelques 5.300 salariés en CDI et 1.300 en contrats intérimaires. Toujours selon la direction, cette baisse des effectifs ne devrait entraîner aucun licenciement.
On notera toutefois que ces près de 1.000 contrats non renouvelés correspondent à 14.5% du total des salariés du site du Haut Rhin.

Du travail fin 2021 ?

Comme pour se dédouaner, les dirigeants de l’usine PSA assurent que ces départs ne sont que provisoires car l’usine devrait voir ses effectifs augmenter de nouveau à la fin de l’année 2021 avec l’arrivée en production d’un nouveau modèle dit de grande diffusion…
Entre début 2019 et fin 2021, il va s’écouler près de deux ans et demi; sachant que l’industrie automobile actuelle n’a qu’une vue très floue sur son avenir, rien ne peut garantir le retour à l’emploi des salariés dont les contrats ne seront pas prolongés à partir de l’automne prochain.

A suivre.

Via PSA, AP, Reuters.

Articles similaires
ActualitéLe coin lecturevie des marques

L'Année automobile 2019/2020 : A ne pas manquer

ActualitéEconomievie des marques

Aston Martin n'a pas besoin d'un nouvel investisseur (pour le moment...)

Actualitévie des marques

Renault : de Meo favori, Koller en outsider

ActualitéCommunicationvie des marques

Alpine : Voyage au pays des alpinistes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *