ActualitéEconomie

Marché automobile français (avril 2019) : Petite reprise

Après plusieurs mois de baisse, le marché automobile française s’est très légèrement redressé au mois d’avril puisque les chiffres annoncés par le CCFA montrent une toute petite progression des ventes.
Celle ci s’établit à +0.4% ou + 807 ventes par rapport au même mois de 2018. Le nombre de véhicules immatriculés passe ainsi de 187.390 à 188.197 unités. Si on veut pinailler ou aller dans la prospective, cela correspond, en moyenne, à 8 ventes supplémentaires dans chaque département, c’est à dire pas grand chose.
Avec une progression de 0.42 point, les deux groupes automobiles français ont représenté en avril 2019 près de 58% du marché automobile hexagonal.

Les marques françaises

Si l’on en croit les données du CCFA, les immatriculations d’avril 2019 ont progressé grâce au Groupe PSA qui a mis à la routes quelques 64.561 voitures. Cela représente une progression de plus de 6.7% pour le groupe industriel franc comtois.
Une fois n’est pas coutume, c’est la marque aux chevrons qui fait l’effort et voit ses ventes bien augmenter.
Citroën voit ainsi ses livraisons croître de 28,74%) alors que la maison mère, Peugeot, voit ses ventes partir à la baisse puisque celles-ci sont en retrait de -1,32% par rapport à avril 2018. L’attente de la nouvelle 208 semble commence à se faire sentir.
Les chiffres publiés ce jour ne font pas état des ventes de DS Automobiles mais on constate qu’Opel est toujours dynamique sur le marché puisque ses ventes ont cru de 5.03% pour atteindre 6.622 voitures neuves.
Au total, le Groupe PSA a vendu 64.561 véhicules le mois dernier ce qui permet au groupe automobile de tenir à lui seul 34.3% du MTM français.

Chez Renault SA, l’euphorie n’est pas de mise et le marasme semble gagner sérieusement la marque au losange qui loin de progresser, continue hélas à régresser sur son marché national.
Ainsi avec 44.349 véhicules livrés, le groupe automobile de Billancourt marque sérieusement le pas puisque ce chiffre est en net recul de 7.52% par rapport à celui d’avril 2018.
Un peu à la surprise de beaucoup, les ventes de la filiale roumaine de Renault SA, Dacia, ont reculé de 11.43 %. Y’aurait-il de l’essoufflement du coté des ventes de Sandero et Sandero Stepway ? C’est de l’ordre du possible puisque le modèle fête ses 7 ans en 2019 mais il faudra patienter jusqu’en 2020 avant de voir arriver la relève et la Sandero III.

Les marques étrangères

Au mois d’avril, les marques importées ont, elles aussi, progressé mais de seulement 0.44% c’est à dire de manière sensiblement équivalente à celle du marché.
En avril 2019, les voitures venues de l’étranger ont représenté quelques 48% du MTM

Du côté des marques il y a du bon mais aussi du nettement moins bon mais en fait on retrouve les mêmes acteurs que ce soit dans le positif ou le négatif.
BMW Group et ses marque s’en sort bien en avril et voit ses ventes progresser de 12.82%), tout comme Volkswagen (+7,04 %) ainsi que ses marques s’en sortent plutôt pas mal. En assurant ses positions sur le marché, qui reste le premier groupe étranger en France avec quelques 24.357 unités vendues. Porsche, désormais sans diesel, est encore très à la peine en France… comme partout en Europe.

Les ventes de Ford ont encore une fois chuté lourdement avec seulement 6.392 autos livrées et une baisse importante de 13.96% par rapport à avril 2018. Les Fiesta, Focus, Kuga seraient-ils moins séduisants que par le passé ou bien est ce un des effets plus ou moins directs de la politique de Ford en Europe ?

Le Groupe FCA est lui aussi très à la peine et l’effet « Boost Jeep » semble désormais du passé. On note que les ventes des 500, Panda et Tipo ne suffisent plus. On ne parlera pas d’Alfa Romeo de plus en plus en difficulté sur le marché avec une gamme qui peine à séduire du fait d’une Giulietta qui aura bientôt 10 ans, d’un Stelvio fortement chahuté par la concurrence et d’une Giulia qui ne convainc plus les acheteurs [ndla : en mars 2019, la berline a vu ses ventes chuter de 42% au niveau européen au point de se faire largement dépasser par la terne Jaguar XE en progression assez sensible depuis le début de l’année].
Au final le groupe automobile italo-américain dévisse de 13.84% avec seulement 7.770 autos livrées en France en avril dernier.

Ci dessous les chiffres détaillés par marque pour le mois d’avril 2019

Sachez aussi que désormais Ferrari sera séparé du groupe FCA, Jaguar/Land Rover sera intégré au groupe Tata Motors, le groupe Geely (Chine) est créé et intégre les ventes de Volvo Cars.

Les TOP 100 de ventes VP et VUL/Sté depuis le 1er janvier 2019

Petite baisse pour le 1er quadrimestre mais beaucoup d’incertitudes pour les deux autres

Au final et à l’issue du premier quadrimestre 2019, le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles doit constater qu’avec 741.532 voitures immatriculées, le marché automobile toutes marques est en baisse, certes légère mais en baisse tout de même, de 0.36% par rapport à celui de l’an passé sur la même période.
Cette tendance légèrement « baissière » qui pourrait bien se confirmer dans les deux prochains mois laisse à penser que si le MTM 2019 est étal par rapport à celui de 2018 ce sera déjà une bonne chose.
Toutefois, il ne faut pas crier trop vite et trop fort tout va correctement car la forte hausse du prix des carburants, la toute proche mise en place du malus écolo sur les pick up, les différentes incertitudes et un moral plutôt en berne (ou enfin raisonné ?) chez les consommateurs pourraient bien mettre définitivement dans le rouge le marché automobile 2019.

A suivre.

Via CCFA, AAAData, AFP.

Articles similaires
ActualitéCollection, anciennes et histoireCommunicationvie des marques

Epoqu'Auto 2019 : Le salon lyonnais dédié aux anciennes prend de l'ampleur

ActualitéCommunicationvie des marques

Hyundai iMax N "Drift Bus" : Pour glisser en (grande) famille...

ActualitéCommunicationSport automobilevie des marques

Formule 1 : Toro Rosso devient Alpha Tauri...

Actualitévie des marques

Cupra : Il n'y aura pas d'Ibiza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *