ActualitéSport automobileVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Ford Mustang Mach-E 1400 Concept : Laboratoire d’idée électro-sportif

1400 pour 1400 ch mais Ford aurait aussi pu nommer son crossover électrique de compèt’ Mustang Mach-E 1029 pour 1029 kW ou… 1400 ch.
Avec cette version, le crossover Ford Mustang Mach-E fait à nouveau parler de lui sous la forme d’un prototype appelé Ford Mustang Mach-E 1400.
Pour développer ce modèle unique Ford Performance s’est associé à RTR Vehicles, spécialiste américain reconnu des préparations sportives sur Ford.

Un crossover bodybuildé… prévu pour quatre

Si ce prototype sportif reprend l’allure générale du Mach-E, il y ajoute une grosse touche de sportivité et d’agressivité qui semble avoir puisé son inspiration dans les véhicules qui chaque année participe à la fameuse course les nuages, la montée de Pikes Peak dans le Colorado.
Ailes élargies, spoiler redessiné, lame proéminente à l’avant, flaps et dérives aérodynamiques, grosses roues noircies, imposant diffuseur et énorme aileron sont de la partie sur ce Mach-E 1400 survolté.
Ford précise que l’appui exercé par l’aileron est de l’ordre de plus d’une tonne à 260 km/h.
L’intérieur du crossover est entièrement déshabillé et vidé de ses garnitures et de son mobilier. Il adopte une tenue de voiture de course avec notamment un bel arceau cage de couleur rouge, un beau volant « tulipé » et un écran central pour la gestion des paramètre de conduite et de l’énergie.
Enfin, on découvre de beaux sièges baquets qui ne sont pas au nombre de deux mais de quatre, ce qui laisse entendre que Ford compte embarquer des passagers dans son crossover électrique très sportif afin de leur faire découvrir de nouvelles sensations et les capacités du Mach-E et de ses 1.400 ch.

Une approche électrique et mécanique novatrice

Le prototype Ford Mach-E 1400 s’annonce comme une voiture de sport forte de 1.400 ch ou 1.029 kW qui peut exister dans deux configurations, à savoir « Circuit » ou « Drift » radicalement différentes qui sont gérées par l’électronique et l’informatiques embarquées.
Ce Mach-E 1400 Prototype est propulsé non pas par deux ou trois moteurs électrique mais par 7 qui sont positionnés entre chacun des essieux avant et arrière.

Ces 7 moteurs électriques, d’une puissance unitaire moyenne de 147 kW (200 ch), sont alimentés par une batterie d’une capacité de 56.8 kWh. Cela peut paraître faible pour 7 moteurs ou par rapport à celles qui sont installées dans les Mach-E de série (76 kWh et 99 kWh).
La Vmax de ce véhicule sportif électrique se situe aux environs des 257-260 km/h.
Si cela est exacte, on ajoutera qu’obtenir l’autonomie maximale n’était probablement pas dans le cahier de charge du Mach-E 1400 contrairement au taux élevé de décharge et au refroidissement des batteries.
Pour y parvenir les ingénieurs de Ford Performance ont créé des batteries composées de mini cellules Nickel-Manganèse-Cobalt pour parvenir à des vraies performances de voiture de sport. 
Le système de batterie est conçu pour être refroidi pendant la charge à l’aide d’un liquide de refroidissement diélectrique (c’est à dire qui ne peut pas conduire l’électrique). Ce genre de liquide est courant sur les ordinateurs « tour » ou les gros serveurs qui nécessitent un vrai refroidissement.
Le liquide utilisé par Ford est proche des liquides ElectroCool EC-120 Diélectrique ou Novec 649 by 3M dans une version adaptée à l’automobile.
Ce refroidissement liquide des batteries participe d’une part à leur fonctionnement optimal mais aussi à la réduction du temps de recharge sur un chargeur haute puissance.

Trois moteurs sont reliés au différentiel situé au niveau du train avant et quatre, eux aussi associés à un différentiel, sont installés à l’arrière.
Aussi bien à la proue qu’à la poupe, les moteurs sont montés en « série » c’est à dire les uns derrières les autres.
Les deux différentiels ne sont pas indépendants puisqu’ils sont reliés par un arbre de transmission… que l’on qualifiera de mécanique.
Cette architecture atypique permet bon nombre de possibilités de réglages. Ainsi le crossover peut être une traction, une propulsion ou devenir une transmission intégrale.

Le crossover Mustang Mach-E entre les mains de Ken Block

A la découverte des capacités de cette nouveauté en compagnie du pilote américain mais aussi des habituels jouets mécaniques qu’affectionne Block.

La Ford Mustang Mach-E en vidéo de démo

Laboratoire d’idées en Nascar et pourquoi pas à Pikes Peak ?

Ce nouveau Ford Mustang Mach-E 1400 n’est bien évidemment pas destiné à être produit, même en petite série mais il sera employé en Nascar, le championnat américain de « stock-car » à la façon d’une base de recherche ou d’idées pour les futures voitures de sport ou de compétition à motorisation électrique. 
Rien ne dit qu’il sera autorisé à participer à des courses mais il pourrait très bien servir de Pace car dans les prochaines années.
La marque à l’ovale bleu explique par ailleurs que ses ingénieurs travaillent actuellement sur une nouvelle carrosserie faite à base de matériaux organiques avec des nouvelles fibres composites qui serviront d’alternative à la fibre de carbone, aussi bien en terme de poids, de rigidité que de prix.

A suivre.

Via Ford, Ford Performance, Youtube.

Articles similaires
ActualitéSport automobilevie des marques

24 Heures du Mans 2020 : Private event

Actualitévie des marques

Nissan : L'usine de Barcelone "gagne" un sursis d'une année

Actualitévie des marques

Ford Puma ST : Débarquement prévu fin septembre

Actualitévie des marques

Mercedes-Benz : L'AMG GT existe en version "Night Edition"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *