ActualitéEconomieMobilités urbaines et d'avenir

Drivy devient américain

Né start up en 2010, Drivy, le spécialiste français et européen de l’auto-partage et de la location de véhicules entre particuliers vient d’être acheté par l’américain Getaround, lui aussi spécialiste de l’auto-partage aux Etats-Unis.

Si on en croit les éléments disponibles, Drivy a été rachetée par son concurrent américain Getaround pour un montant de quelques 300 millions de dollars (environ 269 millions d’euros).
La nouvelle structure née de la fusion des deux entreprises aura pour mission de faire ce que chacun faisait de chaque coté de l’Atlantique avec beaucoup plus de moyens et surtout sur un marché beaucoup plus grand.
Si on se fie au communiqué proposé par la société américaine, la nouvelle entité issue de la fusion de Drivy et Getaround couvrira désormais plus de 300 villes aux USA et en Europe. Avec cet achat l’entreprise US se présente désormais comme la première plate-forme d’autopartage mondiale puisque la nouvelle plateforme peut revendiquer cinq millions d’utilisateurs en Europe et aux Etats Unis.

Si Drivy va pouvoir profiter de la puissance financière de Getaround pour poursuivre son déploiement, le nouveau propriétaire de l’entreprise française va de son coté pouvoir bénéficier de la technologie mise en oeuvre par Drivy depuis quelques temps déjà.
Celle-ci permet notamment aux conducteurs qui louent le véhicule d’un particulier de déverrouiller celui-ci directement depuis leur smartphone et d’en faire la fiche signalétique (avant et après location) depuis le même appareil.

On espère que cette acquisition de Drivy par des américains permettra de faire perdurer l’offre de service « à la française » qui a bonne réputation et qui est d’une vraie praticité par rapport à d’autres prestations équivalentes plus complexes ou moins optimisées.
Paulin Dementhon, le créateur de la start up française, assure d’ailleurs que ce passage sous contrôle américain n’est qu’un agrandissement du projet et non la fin d’une aventure.

P.Dementhon de dire :  »Getaround est le partenaire idéal car nos entreprises se ressemblent tout en étant complémentaires dans de nombreux aspects de notre activité, sur le plan de la géographie ou de l’acquisition de flottes par exemple. J’ai hâte de voir ce que nous pouvons accomplir ensemble. »
Sam Zaid, le PDG de Getaround, est lui aussi satisfait de cette union et d’y aller de sa petite phrase :  » Drivy est une entreprise solide dont les équipes, les valeurs et les produits rejoignent ceux de Getaround. Cela laisse présager d’une intégration naturelle pour nos employés comme pour nos utilisateurs et cela sans rien changer de nos valeurs et savoirs respectifs. »

Affaire à suivre.

Via AP, Gateround.

Articles similaires
ActualitéCommunicationSport automobilevie des marques

Indy 500 : Finalement, il n'y aura pas de spectateurs

Actualitévie des marques

Mercedes-Benz simplifie sa gamme AMG GT

ActualitéCommunicationvie des marques

Bugatti Divo : On livre à Molsheim

ActualitéCommunicationVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla : Et l'on reparle d'un Cybertruck aux spécifications européennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *