Actualitévie des marques

Aston Martin : Le retour de la BVM sur la Vantage

L’affaire n’est pas nouvelle mais elle est désormais confirmée officiellement. Il y aura bien dans quelques mois, une nouvelle version de l’Aston Martin Vantage équipée d’une troisième pédale (embrayage) et d’une boite de vitesse manuelle.
Le constructeur avait promis l’an passé que chacun de ses modèles aurait sa variante musclée badgée AMR (Aston Martin Racing), l’affaire se confirme donc l’annonce d’une future Vantage AMR avec BVM.

Une BVM pour plus de plaisir !

Au printemps 2018, à la suite de rumeurs persistantes depuis l’année précédente, l’ingénieur en chef d’Aston Martin, Matt Becker avait dit: « Le moteur V8 4.0 L Mercedes-AMG n’existe pas avec une boîte manuelle. Le logiciel de gestion n’existe pas lui aussi, alors nous devrons le créer tout comme le système de transmission. L’affaire est plutôt complexe à développer, mais chez Aston Martin nous aimons les challenges alors… »

L’affaire se confirme donc en cette fin avril 2019 et il semble que les anglais de Gaydon se soient associés avec les turinois de Graziano Trasmissioni (Groupe Oerlikon) qui sont des spécialistes des boites de vitesse dédiées aux voitures de sport généralement puissantes.
Le partenariat entre les deux entreprises pour mettre au point cette nouvelle boite de vitesse n’est pas une surprise puisque Graziano Trasmissioni a déjà oeuvré sur les transmissions des Aston Martin One-77, V8 Vantage, Vantage S et DB9.

Cette future Aston Vantage AMR avec boite de vitesse manuelle sera une version optimisée du modèle de série. Elle devrait proposer des liaisons au sol revues, un système de freinage optimisé (disques en carbone-céramique optionnels sur la version standard ?), peut être quelques kilos en moins et un V8 4.0 L Biturbo boosté qui pourrait voir passer sa puissance de 510 à quelques 525 ch si on en croit les derniers bruits de couloirs.

Voici ce que pourrait être une Vantage AMR 2020

L’arrivée de cette nouvelle grande sportive anglaise sera donc à suivre dans les prochains mois. On peut aussi espérer que le retour à la BVM chez Aston Martin inspirera d’autres constructeurs… On aimerait ainsi bien retrouver le « clac-clac » de la fameuse grille métallique des voitures nées à Maranello ou à Sant’Agata Bolognese.

Via Aston Martin.

Articles similaires
ActualitéCommunicationEcologie et Nouvelles mobilitésEconomie

Loi Climat & Résilience : Le Sénat vote la baisse de la TVA sur les billets de train

ActualitéCommunicationEconomievie des marques

Stellantis : 300.000 Fiat 500 sur les routes de France

ActualitéCommunicationvie des marques

En route vers l'automobile propre : Le Sénat adopte de nouvelles mesures

ActualitéAutour de l'automobileCommunicationvie des marques

Renault : Une chanteuse veut faire débaptiser le nouveau SUV Arkana

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *