ActualitéEconomievie des marques

Daimler AG : BAIC cherche à prendre 5% du capital

Après Geely, BAIC !
Décidément le groupe Daimler AG attise les convoitises du côté des groupes automobiles chinois.
En effet, si on en croit plusieurs sources citées par Reuters, le groupe chinois BAIC travaillerait actuellement à se constituer une participation pouvant atteindre 5% du capital de Daimler AG. Selon les premiers éléments disponibles, cette montée au capital de l’entreprise allemande ne serait pas « agressive » ou hostile mais viserait à sécuriser les investissements faits dans Beijing Benz Automotive, la co-entreprise d’assemblage de Mercedes-Benz en Chine créée et gérée par les deux sociétés.

La loi du marché

Toujours selon les informations proposées actuellement, BAIC aurait « amicalement » informé, il y a déjà quelques temps, Daimler AG de son intention de faire l’acquisition de 4% à 5% de son capital. BAIC aurait par ailleurs demandé le soutien des autorités chinoises pour faire avancer son projet de prise de participation dans le constructeur stuttgartois.
Une chose est sure, les allemands qui croient aux vertus du marché en découvre depuis quelques temps les risques encourus et l’influence que cela peut avoir sur le fonctionnement « bien huilé » d’une grande entreprise.

Cette prise de participation dans Daimler AG représenterait environ 3 milliards d’euros (~23.15 milliards de yuans) mais on ne sait toujours pas si BAIC est en mesure de disposer d’un tel volume de trésorerie dans les prochaines semaines puisqu’on ne sait pas comment le groupe chinois va disposer d’une telle somme (état ? investisseurs ? augmentation de capital ?).

Pour l’instant, les autorités financières allemandes ne classent pas BAIC parmi les principaux actionnaires de Daimler AG ce qui veut dire qu’il ne s’est encore rien passé. Nous en saurons probablement plus si l’affaire prend corps et que les chinois de Beijing Automotive se décident à prendre possession de plus de 3% du capital du constructeur allemand.
En effet, la législation allemande veut qu’un investisseur qui ferait l’acquisition de plus de 3% du capital d’une entreprise nationale doive le déclarer officiellement et publiquement ce qui n’est pas le cas pour l’instant puisque nous en sommes aux paroles et non aux actes.
Daimler AG et BAIC Group se sont refusés pour l’instant à commenter l’affaire.

BAIC serait il inquiet pour son avenir aux côtés de Mercedes-Benz ?

Enfin, on gardera à l’esprit que cette affaire vient d’assez loin puisque dans le cas des fameuses co-entreprises chinoises, BAIC avait déjà montré, il y a 4 ans, sa volonté d’investir dans Daimler AG. Le partenaire chinois de Mercedes-Benz avait renouvelé cette demande l’an passé après que nous ayons découvert que Geely Group avait discrètement fait l’acquisition sur les marchés de 9.69% de Daimler.
On imagine sans peine que le récent accord passé par Geely et Daimler autour de Smart a du relancer les inquiétudes du partenaire chinois de longue date de Mercedes-Benz et l’a poussé à « sortir du bois » pour montrer qu’il a lui aussi des moyens.
Toutefois, on note que Daimler a aussi garanti à BAIC que tout nouveau partenariat avec un constructeur chinois ne saurait être mis en place qu’après la « bénédiction » des dirigeants de Beijing Automotive.

L’affaire est à suivre car elle est d’importance pour Daimler AG qui semble attirer beaucoup de monde tant pour son savoir faire automobile que pour sa réputée division Poids Lourds.
Si BAIC venait à prendre 5% du capital du groupe allemand, les chinois détiendraient près de 15% du capital, ce qui leur donnerait un poids non négligeable dans les choix d’avenir et la gestion de l’entreprise.

Via Reuters.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Citroën C5 Aircross : Déjà 50.000 exemplaires lâchés sur la route

Actualitévie des marques

Renault Captur Sunset : Pour briller un dernier été

Actualitévie des marques

Cupra : Un concept car qui pourrait bien annoncer la prochaine Leon

ActualitéAutour de l'automobileCollection, anciennes et histoire

La 12eme Traversée de Paris estivale : C'est ce week end et avec quelques évolutions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *