ActualitéSport automobilevie des marques

Citroën et le WRC : C’est fini !

L’affaire était dans l’air depuis la semaine passée et la fin précipitée et anticipée du WRC 2019.
Tanak est sacré champion du monde des pilotes. Hyundai décroche le titre mondial pour les constructeurs. Tanak quitte Toyota Gazoo Racing pour Hyundai Motorsport et… le tandem français Sebastien Ogier/Julien Ingrassia, sextuple champion du monde de la discipline prend la probable direction de Toyota.
On ajoutera que le retour de Peugeot en WEC fut le coup de grâce porté à Citroën Racing.
En effet, il n’est pas du tout sur que Carlos Tavares, le patron du Groupe PSA, qui sait compter, aurait donné son accord pour une présence au niveau pour deux des marques de l’entreprise qu’il dirige.

Trois saisons et puis s’en va

Revenu dans la course pour la saison 2017, Citroën n’aura perduré que trois années en WRC.
En 2016, Citroën et une DS3 WRC que l’on qualifiera de privée reviennent dans le championnat du monde comme pour reprendre des marques et s’échauffer.
L’année 2017 voit l’arrivée de la C3 WRC qui parait bien née. Kris Meeke est alors le pilote n°1 de l’équipe. S’il va vite et fort, il casse et sort aussi pas mal avec, au bout de la saison, une décevante 7eme place au championnat, deux victoires et beaucoup de travail pour les mécaniciens et techniciens de Citroën Racing.
2018 est une année « poissarde » et à oublier pour Citroën. Rien en va et Meeke n’est pas à la hauteur de la tache. A peine au tiers de la saison, il est remercier par la marque aux chevrons qui peine à lui trouver un remplaçant.
Otsberg arrive et fait ce qu’il peut mais cela reste insuffisant pour aller chercher la victoire. Pourtant, la vieille garde, les toujours excellents Loeb et Elena reprennent le volant d’un Citroën pour quelques piges et pour mettre techniquement à niveau les réglages de la C3 WRC qui parait pourtant bien née.
Ils prouvent lors du rallye d’Espagne en Catalogne que la citadine en version compétition peut gagner… mais est ce du au talent des nonuples champions du monde ou aux belles qualités de l’auto ?
La saison 2019 doit être la bonne. Ogier et Ingrassia sont installés dans les baquets de la C3 WRC et la firme aux chevrons promet de leur donner les moyens de jouer le titre.
Toutefois, l’équipage n°2 (Lappi/Ferm) parait un peu tendre pour soutenir Ogier dans sa quête de victoire et aucune voiture n°3 n’est prévue pour aller chercher des points dans la course au titre constructeur.
Si tout va bien jusqu’à la moitié du printemps, les choses se gâtent ensuite. Citroën parait marquer le pas et la C3 semble figée dans ses capacités. Même Sébastien Ogier apparaît abattu c’est dire qu’il sera difficile pour le constructeur d’aller chercher la victoire au championnat.
C’est probablement ce quasi immobilisme (ou manque de budget ?) qui va pousser le couple Ogier/Ingrassia à envisager de quitter l’aventure Citroën sans titre.

La suite vous la connaissez. Tout s’est joué il y a quelques semaines quand les écuries Toyota et Hyundai étaient au mieux tout comme leurs pilotes engagés dans la course au titre mondial.

Un communiqué succinct et puis s’en va

Ce matin à 11h00 se tenait, à Versailles, au siège de Citroën Racing, une réunion de crise. Les dirigeants de la filiale, les cadres et quelques autres personnes impliquées dans le WRC.
L’assemblée dura peu de temps puisque la décision fut officialisée vers 11h45.
Citroën quitte le WRC et ce, avec effet immédiat. La marque ne sera donc pas présente dans le championnat 2020 et n’ira pas gêner Toyota, Hyundai, et peut être Ford, dans leur quête du prochain titre.
La firme aux chevrons a donc publié un bref communiqué sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) pour faire part de sa décision et en rejeter la responsabilité sur l’équipage français Ogier/Ingrassia qui s’en va sans penser à l’avenir de Citroën en course.

La question que l’on peut se poser aujourd’hui est liée à l’avenir de Citroën Racing qui ne devrait plus avoir d’activité sportive de premier plan en 2020 et dont une partie du personnel pourrait bien être ré-affectée à d’autres tâches.
On imagine que le suivi des clients privés qui courent sur DS3 ou C3 sera assuré mais pour le reste, ce mercredi 20 novembre 2019, c’est l’inconnu qui prévaut.

Un dossier à suivre dans les prochaines semaines dans l’attente d’une annonce officielle, positive ou non.

Via Citroën, CitroënRacing.

Articles similaires
ActualitéCommunicationvie des marques

Alpine : Voyage au pays des alpinistes

Actualitévie des marques

Fiat 500L Sport : S'il ne doit en rester qu'une

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Jaguar offre un petit "upgrade" au I-Pace

Actualitévie des marques

Holden : C'est aussi la fin de vie pour l'Astra Hatch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *