ActualitéCommunicationVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Hyundai : Le Kona Electric au rappel

On peut avoir un véhicule électrique et être soumis à un rappel pour une mise à jour, un contrôle ou le changement d’une pièce après qu’un incident ou qu’un accident se soit produit sur un modèle ou une série de véhicule.
C’est la mésaventure qui arrive au performant Hyundai Kona Electric qui va devoir passer par la case rappel et passage en atelier après un problème qui a affecté 13 exemplaires dans le monde.

Explosion et départ d’incendie au programme

Peut être vous rappelez vous de l’incendie qui s’était déclaré durant le mois de juillet 2019 sur l’Ile Bizard à Montréal au Canada.
A l’époque un Kona Electric avait explosé, sans raison apparente, , détruisant totalement le garage dans lequel il était garé.
Suite à cet accident explosif, le constructeur sud coréen s’est penché avec attention et a décidé de procéder au rappel de quelques 25.564 Kona Electric en Corée du Sud mais aussi sur d’autres continents pour corriger ce même problème qui a affecté 13 véhicules du même type dans le monde.
A l’échelle planétaire, ce sont près de 77.000 véhicules produits entre septembre 2017 et mars 2020 qui vont être rappelés par la firme automobile.

Une affaire de court-circuit ?

Si on en croit les propos et documents mis en avant par le ministère sud-coréen des transports, il existerait un vrai risque de court-circuit pouvant conduire à un incendie sur le petit crossover électrique.
La mise en place d’un avis de rappel auprès de la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) est en cours et sera publié dans les prochains jours.

Selon l’agence de presse Yonhap, Hyundai prévoit par ailleurs de rappeler quelques 11.000 exemplaires du modèles aux USA et au Canada et plus de 37.000 en Europe.
Ce rappel concerne les 3/4 des Kona EV vendus depuis le lancement du modèle.

LG Chem hors de cause

La source de ses 13 incidents et incendies est toujours inconnue malgré des reconstitutions, des analyses et des centaines de contrôles menés de concert par Hyundai et LG Chem qui est le fournisseur des batteries du Kona Electric.
LG Chem a par ailleurs fait savoir que ses cellules de batterie étaient mises hors de cause dans cette affaire.
Les Kia Soul EV et Niro EV qui sont construits avec les mêmes éléments n’ont pas connu le moindre problème et ne seront pas soumis, pour l’instant à un rappel.

Ce rappel du Kona Electric pourrait par ailleurs coûter cher au constructeur de Seoul puisqu’on évalue le coût du rappel à près de 450 millions d’euros.

Via Yonhap, RPM, Hyundai, Transport Canada.
Crédits photos : Radio-Canada.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Ford : La Mustang Mach 1 arrive en Europe pour le millésime 2021

Actualitévie des marques

Audi TT RS 40 years of Quattro Limited Edition

Actualitévie des marques

Volkswagen Taos : Quand on croit qu'il n'y a plus de nouveau SUV chez VW, il y en a encore...

ActualitéEconomievie des marques

Malus au poids : Le revoilà !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *