Actualitévie des marques

Mini John Cooper Works GP : L’énervée

Deux semaines à peine après la présentation de la très politiquement correcte Mini Electric, le constructeur britannique dévoile officiellement la nouvelle et impertinente Mini JCW GP 2020 attendue par les amateurs de boules de nerfs sur roues.
Mini profite donc de l’ouverture du salon de Los Angeles pour présentée la version définitive de ce modèle annoncé par la firme automobile depuis de très longs mois.

La Mini JCW GP 2020 et son allure sont déjà connues depuis quelques temps puisqu’elle était annoncée par la MINI John Cooper Works GP Concept (F56) présentée en septembre 2017.

Sportivité exacerbée

Bien qu’un peu moins extravagante dans son apparence que la version Concept, la Mini JCW GP se reconnait grâce à ses appendices aérodynamiques spécifiques, ses roues en alu à 4 doubles branches et sa livrée Racing Grey Metallic associée avec des éléments contrastés couleur Melting Silver (toit, rétros…).
On notera aussi la présence d’éléments en fibre de carbone renforcée de plastique (ou CFRP) autour des ailes.
Ces éléments permettent un gain de masse et apporte à la voiture une apparence plus sportive. Enfin, ces pièces permettent également d’indiquer le numéro de l’auto dans la série limitée.
L’ensemble est rehaussé d’éléments contrastés de couleur Chili Red (lame de spoiler, décorations latérales et bien évidemment l’aileron de hayon) et par les lettres GP, elles aussi en rouge.
Une finition noire habille le contour des phares, de la calandre centrale, des feux arrière, de la trappe à carburant et des poignées de porte, ainsi que de l’incrustation sur le capot avant du logo Mini.
On note la présence d’un bouclier arrière équipé d’un diffuseur spécialement conçu pour ce modèle. Il intègre en son centre les deux sorties rondes de 90 mm de diamètre. Elles sont en acier inoxydable tout comme la ligne d’échappement sport.
Les JAlu de la nouveauté sont les plus légères jamais fabriquées par le constructeur. Elles participent à l’abaissement du centre de gravité de la mini sportive.
Ces roues en 18 pouces chaussent des pneumatiques Hankook Ventus S1 Evo Z en 225/35 R18.
Le freinage est assuré par 4 disques (ventilés à l’avant en 360×30 mm) pincés par des étriers fixes (de couleur Chili Red avec logo John Cooper Works) à 4 pistons à l’avant et des étriers de même couleur à simple piston à l’arrière.

La Mini John Cooper Works GP est « simplifiée » et allégée au maximum (c’est une deux places) pour permettre des accélérations et une agilité maximales.
Ainsi les amortisseurs, barres stabilisatrices et ressorts ont été spécialement développés et adaptés aux caractéristiques de maniabilité du véhicule. La largeur des voie a été augmentée et la suspension surbaissée de 10 mm par rapport à celle d’une Mini JCW.
Le constructeur assure que la rigidité de la caisse a été accrue, que la direction se fait plus précise et que la suspension adaptative dispose d’un mode GP qui permet de profiter au maximum de l’efficacité châssis et des trains roulant notamment lors d’un usage sur circuit.

153 ch/L, BVA7 et Torsen au programme

Développée sur une base de Mini JCW (John Cooper Works), les ingénieurs se sont attacher à faire de cette nouvelle JCW GP une voiture légère, bien assise et rigide mais aussi puissante. Pour parvenir à leurs fins, ils ont revu le moteur L4 2.0 L Turbo (né L4 2.0 L TwinPower Turbo chez BMW).
Le moteur a été retravaillé au niveau du vilebrequin mais aussi des pistons qui sont renforcés, du taux de compression du turbo (9.5 versus 10.2), de la pression d’injection qui atteint désormais 350 bars et il dispose d’un carter d’huile agrandi qui doit permettre une meilleure circulation du lubrifiant et éviter le déjaugeage ainsi que d’une nouvelle ECU.
Le moteur suralimenté qui développe originellement 231 ch voit sa puissance augmenter de 32.5% (+ 75 ch) pour atteindre les 306 ch.
Le L4 Turbo annonce ainsi une puissance de 306 ch entre 5.000 et 6.250 trs/min et un couple « suffisant » de 450 Nm entre 1.750 et 4.500 trs.

Ces 306 ch sont envoyés vers le trains avant via une nouvelle BVA à 8 rapports (avec commande par palettes – imprimées en 3D – au volant). La BVA8 dispose d’un nouveau système de gestion qui autorise la descente de plusieurs rapports d’un seul coup pour des relances plus franches et une conduite plus dynamique.
Cette boite de vitesse est associée à un différentiel à glissement limité de type Torsen, c’est à dire non pas électronique mais mécanique qui permet la juste et fine répartition du couple entre les roues avant afin de bénéficier d’une motricité optimale.
Forte de toute ses évolutions, la Mini JCW GP 2020 revendique de belles performances pour une Mini.
Ainsi la vitesse maximale atteint elle désormais les 265 km/h et l’exercice du 0 à 100 km/h est abattu en à peine 5.2 secondes.

Sièges baquets et insonorisation limitée

A bord de la Mini John Cooper Works GP 2020, on découvre beaucoup de sportivité et une petite touche de luxe.
La « luxurious touch »est amenée par un équipement de série qui comprend des sièges sport John Cooper Works bi-matière habillés de Dinamica/Cuir avec bords latéraux argentés, surpiqûres contrastées rouges, badge GP sous les appuie-tête intégrés et ceinture rouges.
Le volant sport à trois branche s’habille de cuir Nappa noir et dispose d’un marquage de point milieu.
De série, la Mini propose le système Media connecté qui affiche des informations spécifiques au modèle sur l’écran central de 6.5 pouces. 
La version standard comprend également un tableau de bord numérique avec notamment un écran HD de 5 pouces qui affiche la vitesse en chiffres et sur une échelle. L’affichage spécifique au modèle propose aussi des informations temporaires ou permanentes après l’activation du mode GP.  Cette fonction, proche d’une télémétrie affiche un logo GP en permanence en haut de l’écran lors de ce mode de conduite.
La garniture intérieure face au passager porte la numérotation du véhicule correspondant. La plaque est faite à l’unité et par impression 3D.
Cette nouveauté sportive se veut « extrême » c’est pour cela qu’elle se passe qu’une banquette arrière et de ses accessoires mais surtout d’insonorisant qui est réduit au minimum nécessaire pour être en conformité avec les normes imposées par la législation.
Pour ceux qui en veulent plus, quelques options sont prévues au catalogue dont un Pack Ultimate qui, pour 5.000€ supplémentaires, vous offre les sièges chauffants, la climatisation automatique, le système de navigation, un système audio amélioré ainsi qu’une housse de protection spécifique à cette version et quelques accessoires dits de confort.

La Mini JCW GP en vidéo

La Mini John Cooper Works GP 2020 va être produite dans le cadre d’une série limitée qui comptera 3.000 unités pour l’ensemble des marchés de planète.
La France bénéficiera d’une dotation de 99 exemplaires du modèle. Ils arriveront sur le marché fin mars-début avril 2020 au prix de base de 44.900€ (hors options, hors malus écolo).

Via Mini, Youtube.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Holden : C'est aussi la fin de vie pour l'Astra Hatch

ActualitéEconomievie des marques

Aston Martin/Lagonda : Collaboration avec Airbus

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Opel : L'Ampera-e rejoint le garage de la police allemande

ActualitéSport automobilevie des marques

Peugeot en WEC : Ce sera avec Rebellion Racing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *