ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybridesvie des marques

BMW s’allie avec Northvolt pour des batteries « européennes »

BMW veut des voitures plus vertes mais aussi des batteries plus vertes. Pour ce faire, le constructeur automobile munichois souhaite à l’avenir moins dépendre des fabricants chinois qui tiennent l’essentiel du marché mondial de la batterie.

Northvolt, troisième partenaire « batterie » du Groupe BMW

Ainsi BMW et Northvolt viennent de signer un accord qui apparait comme la suite logique du partenariat existant en les deux sociétés. On se rappellera qu’en 2018, les deux firmes, ainsi qu’Unicore, s’étaient associées pour réfléchir et concevoir un cycle de vie dit « plus vertueux » pour les batteries automobiles.
L’entreprise suédoise bien qu’âgée de moins de 5 ans semble dans le bon tempo et avec les bons produits puisqu’en mars 2019, elle s’associe au consortium EBU (European Battery Union) qui intègre le groupe Volkswagen dans l’optique de développer, construire et valoriser une filière européenne de la batterie. Un Airbus de la batterie mis en place avant « l’Airbus officiel » lancé seulement au début de cette année 2020 en Charente.

C’est un accord à 2 milliards d’euros que vient de valider BMW avec le suédois Norhvolt pour la fourniture de cellules de batteries à partir de 2024.
2024 sera l’année de la mise en service de l’usine Northvolt qui va être construite à Skelleftea dans le Nord de la Suède, ce sera aussi le début de la collaboration effective et matérielle entre les deux entreprises.
BMW voit dans ce partenariat avec Northvolt AB, un moyen de relocaliser la production de batteries en Europe mais aussi une façon plus écologique de produire. En effet, les matières premières comme le nickel, le cobalt, le lithium ou le graphite) proviendront de mines situées en Suède, Norvège, Finlande ou dans la région de Mourmansk en Russie mais surtout pas de Chine, d’Afrique ou d’Amérique latine.
Par ailleurs, la nouvelle usine sera entièrement alimentée par de l’énergie verte, à savoir celle issue de l’hydraulique et de l’éolien.

Ce nouveau contrat vient s’ajouter à ceux déjà mis en place notamment le chinois CATL et le sud coréen Samsung NDI ce qui permet à BMW de diversifier et de sécuriser ses approvisionnement en batteries tout en mettant en avant le coté « écolo » de ce partenariat mais aussi celui avec CATL qui a choisi d’implanter son usine dans l’est de l’Allemagne, à Erfurt dans le Land de Thuringe, pour y produire les batteries destinées aux futures BMW i4 et iNext.

Future usine Northvolt en Suède

Les réactions officielles

Chez BMW on est heureux de ce nouveau partenariat et Oliver Zipse, le président du conseil d’administration de BMW AG de dire :
« Pour contribuer efficacement à la protection du climat, nous voulons améliorer le bilan environnemental global de nos produits – des ressources au recyclage.
Cela s’applique en particulier à la production de masse de batteries haute-tension pour les véhicules électriques. C’est pourquoi nous avons désormais des accords contractuels avec nos fabricants de cellules, selon lesquels ils s’engagent à n’utiliser que de l’énergie verte pour produire nos cellules de cinquième génération. »


Toujours chez BMW, Andreas Wendt, lui aussi membre du conseil d’administration de BMW AG mais aussi directeur des achats et du réseau de fournisseurs d’ajouter :
 » Northvolt AB est le troisième fournisseur de cellules de batterie avec lequel nous avons conclu un partenariat, aux côtés de nos partenaires actuels qui sont CATL et Samsung-SDI.
La signature de ce contrat est une nouvelle étape pour répondre à notre besoin croissant de cellules de batterie à long terme. Désormais, nous procédons systématiquement à l’électrification de notre flotte de véhicules. Pour mémoire d’ici à l’année 2023, nous voulons avoir 25 modèles électrifiés sur les routes et plus de la moitié d’entre eux seront entièrement électriques. »

Après CATL, Samsung SDI, LG-Chem et l’Airbus de la batterie, Northvolt s’annonce comme un cinquième et important acteur du monde de la production de batteries en Europe.
Reste à savoir si cela suffira dans les prochaines années à faire face aux asiatiques et notamment aux chinois qui ont déjà posé leurs pions un peu partout dans le monde et sur le vieux continent.

Via AP, BMW Group.

Articles similaires
ActualitéEconomievie des marques

PLF 2021 : Surtout ne pas oublier l'E10 !

ActualitéEconomievie des marques

Malus écolo 2021 et 2022 : Le coup de massue

ActualitéCollection, anciennes et histoirevie des marques

Classic Days 2020 : A la rencontre de Benoît, Alain, Jacques et Ari

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla Motors : La nouvelle Model S Plaid emporte tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *