Actualitévie des marques

Ultima RS 2019 : L’Ultima Récital

Ultima Sport Ltd, le petit constructeur de Leicester créé par Lee Noble dans les années 80 poursuit son bonhomme de chemin et dévoile cette année une nouvelle voiture, l’Ultima RS.
Cette nouvelle sportive prend la suite des Ultima GTR, Evo et Evo Convertible qui se sont faites une belle réputation sur la piste mais pas seulement puisque ces autos à l’allure de prototype d’endurance sont homologuées pour la route dans plus d’une soixantaine de pays.

Une sportive proche de la voiture de course

Lorsqu’on découvre l’Ultima RS, on constate que par rapport à une GTR ou une EVO, le style a légèrement évolué pour se faire plus moderne et peut être plus consensuel. L’allure est avenante et sportive ce qui devrait plaire aux acheteurs.
L’Ultima RS 2019 est équipée de tous les éléments aérodynamiques que l’on trouve sur une voiture de compétition.
Prise d’air de toit, anneau d’attelage, flaps aérodynamiques, lame en fibre de carbone à l’avant, prises d’air sur les cotés, évents d’ailes, déflecteur d’air intégré au capot avant, chassis surbaissé, rétroviseurs en fibre de carbone et gros aileron sont au programme de cette sportive anglaise.
La voiture est construite sur un châssis tubulaire habillé d’une carrosserie en fibre de carbone afin de gagner en rigidité et en légèreté. La sportive britannique est annoncée pour un poids aux environs de 930 kg.
L’Ultima est par ailleurs une auto aux dimensions raisonnables puisqu’elle annonce les mesures suivantes :

  • Longueur : 4.17 m
  • Largeur : 1.90 m
  • hauteur : 1.125 m
  • Empattement : 2.562 m
  • Garde au sol : 12 cm (la suspension réglable en hauteur est en option)

V8 et trois puissances

Si les anciens V8 Chevrolet LS3, LS7 ou LSA restent au catalogue pour certains pays, Ultima Sport Limited propose désormais les plus récents V8 Chevy LT1, LT4 et LT5 à injection directe qui sont conformes avec les normes Euro6… mais pas Euro 6d-Temp.
Le constructeur britannique précise que la puissance peut aller de 480 à 650 ch avec les LT1 et LT4.
Le V8 LT5 est proposé dans une version qui annonce 800 ch mais Ultima précise que le moteur peut être disponible dans une version « optimisée » forte 1.200 ch.
On vous laisse alors imaginer les performances avec un rapport poids/puissance de 0.79 kg/ch.
La transmission est assurée par une BVM6 d’origine… Porsche, seule capable de supporter les chevaux, le couple et la sportivité de l’anglaise.

La version Ultima RS à moteur V8 LT5 est annoncée avec une Vmax supérieure à 400 km/h, un exercice du 0 à 100 km/h expédié en 2.4 secondes ou le 0 à 241 km/h abattu en 8.9 secondes. La session 0-161-0 km/h est tout aussi impressionnante puisqu’elle ne demande que 8.7 secondes.

L’Ultima RS en version d’entrée de gamme est tout de même capable d’aller chercher les 290 km/h et de plier l’exercice du 0 à 100 km/h en seulement 3.2 secondes. Autant dire que d’entrée de jeu, l’Ultima RS n’amuse pas la galerie !

L’Ultima RS est bien évidemment posée sur des roues indépendante avec suspension à double wishbones avec amortisseurs réglables.
Le freinage est assuré par des disques de 322 mm pincés par des étriers à 4 pistons mais en option il est possible d’obtenir des disques rainurés ventilés en 362 mm x 32 mm serrés par des étriers à 6 pistons. Ultima Sport Ltd a développé le système de freins avec le spécialiste anglais AP Racing.
Pas sur qu’il soit nécessaire de le préciser mais cette nouvelle Ultima RS se dispense des aides et assistances électroniques à la conduite.
Pour tirer toute la quintessence de cette sportive, il faudra jouer du talon-pointe, du coup de volant, du regard vers le bout de la route et d’une bonne dose de savoir faire en matière de pilotage et non compter sur les calculateurs.

La RS repose sur des jantes alu monobloc (modèle Ultima RS) chaussées en 265/30 R19 à l’avant et en 325/30 R19 à l’arrière. D’origine l’Ultima RS est équipée de pneumatiques Michelin Pilot Sport Cup 2 et moyennant un supplément, des Michelin Pilot Sport 4S peuvent être montés sur la voiture.

Toujours spartiate mais un peu moins qu’avant

L’habitacle est une évolution de celui de l’Ultima Evo. Avec la RS, le constructeur a légèrement modifier l’ambiance afin de lui donner un coté plus « cossu » avec notamment une planche de bord habillée. Toutefois habillé ne veut pas dire ici plastiques souples et doux mais seulement matériaux bruts revêtus de cuir noir avec surpiqûres contrastées.
On trouve aussi des sièges baquets recouverts d’Alcantara, des harnais à 4 points, un volant revêtu d’Alcantara avec point milieu, des compteurs analogiques, des manos et quelques boutons à l’ancienne.
Toutefois, l’Ultima RS propose des petits plus en option comme la climatisation, le système d’infotainment Alpine avec système audio, système de navigation, système Bluetooth et caméra de recul.
Pour les amateurs de lap time et de session sur circuit, un système d’acquisition de données ou télémétrie est lui aussi proposé en option.
Pour ceux qui envisageront de voyager en Ultima ou qui voudront emporter casque, chaussures, combinaison et gants, Ultima Sport Ltd propose un set de sacs adapté à l’auto.

La vidéo de présentation

L’Ultima RS est déjà proposée à la vente. Elle est disponible dans 14 coloris de carrosserie et un modèle de jante proposé en Silver, Gray, Gold et Black.
La supercar anglaise est disponible à la vente soit sous la forme d’une kit car (délai de livraison de 6 mois), soit prête à prendre la route (deux ans de délai minimum).
Attention toutefois, le carnet de commande du constructeur de Leicester est déjà complet pour plusieurs années et il faudra savoir se montrer patient.
Sachez enfin que la gamme Ultima RS débute à partir de 60.000£ (67.000€) en version kit car.

Via Ultima Sport Ltd, Youtube.
Merci à Thibaut qui n’a soufflé le titre.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Volkswagen : Le T-Roc R arrive sur le marché avec un tarif

ActualitéCommunicationvie des marques

Land Rover Range Rover Sport SVR Springboks Edition : Un partenaire de poids

Actualitévie des marques

Lamborghini Huracan Evo GT Celebration : Pour fêter les victoires américaines

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Drako Motors : Coupleuse Drako GTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *