Actualitévie des marques

Toyota Technical Center Shimoyama : Le Toyotaring

Ceux qui pensaient pouvoir profiter encore longtemps des sessions d’essais du constructeur japonais ou des visites sportives d’Akio Toyoda, le PDG de Toyota Motor Corporation vont être déçus.
En effet, le puissant fabricant d’automobiles vient d’inaugurer le TTCS ou Toyota Technical Center Shimoyama qui est le nouveau centre de R&D de la marque. Celui-ci est installé dans la préfecture d’Aichi à une cinquantaine de kilomètres du siège de l’entreprise.

L’un des circuits du complexe technologique s’inspire pour partie du tracé du fameux grand Nürburgring allemand implanté dans le massif de l’Eifel à cheval sur les länder de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et de Rhénanie-Palatinat.
A peine inauguré et pas encore totalement en activité, ce TTCS se voit déjà affublé des surnoms de Toyotaring ou Ring japonais.

La « Boucle nord » comme inspiratrice

Le tracé d’une des pistes s’inspire de la Nordschleife mais en plus petit puisqu’elle ne mesure que 5.3 km (20.832 km pour le grand Ring). Le domaine total est d’une superficie de quelques 650 hectares.
A l’image du mythique tracé germanique, le nouveau circuit d’essai est installé dans une zone montagneuse et plutôt isolée mais le dénivelé du circuit n’est que de 75 m contre près de 300 m au circuit de l’Eifel. Toutefois, Toyota apris grand soin à reproduire les passages difficiles et nécessaires à la bonne mise au point des voitures.
Le tracé de 5.3 km reprend les caractéristiques de routes parmi les plus sélectives au monde et les architectes de ce complexe de R&D ont bien évidemment analysé dans les détails le fameux juge de paix qu’est le circuit allemand.

Un grand centre d’essai et de développement

Toyota nous apprend que ce projet coûtera au total quelques 300 milliards de yens (~2.4 milliards d’euros) et que le complexe emploiera à terme quelques 3.000 personnes en charge du développement et de la mise au point des futures voitures des marques du groupe TMC.
Le TTCS comprendra aussi une piste d’essai à très haute vitesse (à droite sur l’illustration ci dessus) qui se destinera aussi bien aux sportives, supercars qu’aux voitures de course des marques Toyota et Lexus.
Enfin, des pistes plus petites reproduiront le plus fidèlement possible l’état des routes du monde entier.

Après l’inauguration qui avait lieu la semaine passée, on apprend qu’une partie des pistes et des locaux sont déjà en début d’activité puisqu’une cinquantaine de salariés de Toyota travaillent déjà sur place.
Le site sera terminé et donnera toute sa mesure au début de l’année 2023.

Sachez enfin que le constructeur japonais ne se dit pas opposé à louer ses pistes et locaux à des constructeurs qui en feraient la demande dans les prochaines années. Si on peut regretter de ne plus voir les futures Toyota en piste sur le Ring, on espère que les Toy’ et les Lexus viendront régulièrement jouer la piste allemande ou claquer de temps à autres un gros chrono.
Et puis le Nürburgring est 4 fois plus long que le tracé japonais, il est donc 4 fois plus difficile et sélectif.

Via Toyota.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Renault : de Meo favori, Koller en outsider

ActualitéCommunicationvie des marques

Alpine : Voyage au pays des alpinistes

Actualitévie des marques

Fiat 500L Sport : S'il ne doit en rester qu'une

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Jaguar offre un petit "upgrade" au I-Pace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *