ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla Gigafactory 4 : Nach Berlin

C’est donc en Allemagne et non en Alsace ou dans le centre de la France comme certains l’espéraient, que Tesla va implanter sa quatrième Gigafactory.
Après celles de Tahoe-Reno, de New York et de Shanghai, c’est près de Berlin que la Gigafactory 4 va être construite.

Plutôt Berlin que Strasbourg

Alors qu’il y a bon nombre de déçus en France, l’affaire apparait toutefois comme logique puisque depuis de nombreux mois Elon Musk évoquait l’Allemagne lorsqu’il parlait de la future Gigafactory européenne.

Elon Musk a donc officiellement annoncé l’affaire hier lors de la remise des prix du GWAA (Golden Wheel Automotive Award) durant laquelle il a reçu « Volant d’or 2019 » décerné par le journal Bild.
Cette nouvelle usine allemande produira des batteries, la motorisation et des voitures et d’abord le SUV/Crossover dérivé de la Model 3, le Model Y.
Musk a par ailleurs brossé les allemands dans le sens du poil en vantant les qualités de l’ingénierie et de l’industrie d’outre Rhin qu’il a qualifié d’extraordinaire.
L’homme de Tesla et Space X d’ajouter que l’usine berlinoise disposera de son propre centre de R&D ainsi que d’un bureau de style qui prendra en compte l’esprit et la culture présents en Europe.
Pour flatter l’auditoire, Musk a ajouté que Berlin accueillait bon nombre des plus belles œuvres d’art au monde.

L’Allemagne c’est formidable !

Questionné sur le marché des VE en Allemagne, Elon Musk a dit sans ambage qu’il ne pensait pas que l’Allemagne soit très en retard dans ce domaine mais qu’il était toujours difficile de faire évoluer les chose quand il y a encore beaucoup de dynamisme et d’infrastructures en place autour d’une vieille technologie [ndla : l’industrie qui fabrique des automobiles à moteur thermique].
En implantant la Gigafactory 4 près de Berlin, Tesla profitera d’une position quasi centrale en Europe mais aussi d’une main d’oeuvre importante et plutôt qualifiée tout en profitant de l’important bassin d’emploi qu’est la région berlinoise.

Début de production en 2021 ou 2022

Dans sa session « communication », Musk a fait savoir que l’usine allemande serait en mesure de produire des autos et des batteries en nombre dès 2021.
Le délai annoncé parait toutefois très court puisque 2021 c’est dans seulement 14 mois, d’ailleurs, des experts et des analystes expliquent que pour plusieurs raisons (Gigafactory chinoise prioritaire, bilan et trésorerie à renforcer en 2020 et 2021, normes européennes) le courant de l’année 2022 semble être une période de mise en service plus réaliste pour le lancement de la production européenne de Tesla.
Qui aura raison ? Elon Musk ou les analystes ?

A suivre.

Via Musk on Twitter, Bild, Teslarati, AP.

Articles similaires
ActualitéMobilités urbaines et d'avenirVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Citroën met le cap sur l'électrification de sa gamme

ActualitéEconomievie des marques

ACEA : Manley (FCA) succède à Tavares (PSA)

ActualitéSport automobilevie des marques

Porsche : 4 voitures officielles engagées aux 24 Heures du Mans 2020

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

Groupe Volkswagen : La folie électrique touche aussi le sport automobile

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *