ActualitéAutour de l'automobileCommunicationEconomie

Les Pays Bas passent à 100 km/h sur les autoroutes

La coalition gouvernementale néerlandaise dirigée par Mark Rutte est passée à l’action et frappe une nouvelle fois sur la tête des automobilistes.
C’est officiel et acté, les autoroutes du pays vont voir leur vitesse maximale autorisée passer de 130 à 100 km/h dans les prochains mois.
Toutefois, les « fous furieux dingues de vitesse » pourront se lâcher la nuit, entre 19h00 et 6h00 du matin, s’ils veulent se défouler à 130 km/h mais la journée, en semaine, le week end et durant les congés, la limite sera fixée à seulement 100 km/h…
Oui, Dame Perrich’ a du sauter de joie ce matin en apprenant l’information et se dire  » Et si on faisait la même chose en France, ce serait une riche idée ! « 

Au nom de l’écologie…

L’affaire, si on en croit Le Monde, ne fut pas simple à mener au bout car les 4 partis politiques qui dirigent le pays ne parvenaient pas à s’entendre. Toutefois il semble que la mesure sera très difficile à faire passer auprès de la population qui vit déjà un marché automobile fortement contrôlé et taxé.
Cette décision entrerait dans le cadre d’un Plan climat qui doit conduire à une forte réduction de tous les types d’émissions.
Ce plan, en discussion depuis de nombreux mois prévoit des mesures fortes, fermes et impératives qui concernent les éléments suivants :
. le logement
. l’élevage intensif de porcs et de bovins
. les projets de grandes infrastructures contre la montée des eaux
. la protection des ressources naturelles
. la conversion des autobus, autocars et d’une partie des camions midsize roulant au diesel à des énergies propres

… et de la sécurité routière

L’affaire se double d’un volet « sécurité routière » qui veut que cette mesure coercitive permette une baisse de la mortalité et du nombre des accidents sur les routes néerlandaises.
Sans réellement apporter de justifications objectives et fiables, le gouvernement Rutte explique qu’avec une vitesse maximale ramenée à 100 km/h, on devrait atteindre une réduction de 95% du nombre d’accidents graves ou mortels sur les autoroutes du pays.

Un choix qui ne fait pas consensus

On notera en tout cas que ce n’est pas le Parti Libéral du premier ministre qui a emporté la mise mais plus surement les autres partis présents aux gouvernement comme les écologistes et encore plus le parti centriste D66 qui voulait imposer les 80 km/h sur les autoroutes 24h/24.
Du coté du Parti Libéral, on semble avoir baissé les bras et s’être résignée à cette mesure afin de garder les rênes du pouvoir au Pays Bas.

Sachez enfin, que plusieurs provinces du pays envisageraient dans les prochains mois ou prochaines années de faire passer la vitesse maximale sur des routes secondaires de 80 à… 60 km/h.
Et là, si l’affaire devient une réalité, Dame Perrichon délaissera le Champomy pour le crémant tellement l’idée lui paraîtra formidable…

La police néerlandaise va pouvoir ranger ses Porsche 911 et passer à la VW ID.3…

Avec ce choix, les Pays Bas font marche arrière puisqu’en 2012, le pays avait relevé la Vmax sur les autoroutes de 120 à 130 km/h. On ne perdra pas non plus de vue que le pays agit sous la contrainte européenne puisqu’elle a condamné les Pays-Bas à respecter au plus vite et de quelque manière que ce soit à ses engagements pour la protection des zones naturelles avec une réduction très importante des émissions de CO2 et de Nox (agriculture intensive notamment).
Toutefois, on notera dans le Plan Climat de Mark Rutte qu’aucune mesure réellement contraignante en direction de l’industrie n’est mise en place…
Il est bien évidemment plus facile de « taper » sur les automobilistes qui sont autant d’individualistes que sur les industriels organisés en lobby ou association puissamment dotés en moyen et argent.

Via AP, LeMonde, Le Figaro, FranceInter.

Articles similaires
ActualitéMobilités urbaines et d'avenirVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Citroën met le cap sur l'électrification de sa gamme

ActualitéEconomievie des marques

ACEA : Manley (FCA) succède à Tavares (PSA)

ActualitéSport automobilevie des marques

Porsche : 4 voitures officielles engagées aux 24 Heures du Mans 2020

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

Groupe Volkswagen : La folie électrique touche aussi le sport automobile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *