Actualitévie des marques

Subaru BRZ : Fin de vie

Cette annonce officielle est tout sauf une surprise puisqu’elle suit celle faite par Toyota au début du mois qui nous faisait part de l’arrêt de la commercialisation du coupé GT86.
L’affaire est logique puisque les coupés Subaru BRZ et Toyota GT86 sont en quelque sorte des jumeaux fabriqués dans l’usine de Gunma au Japon.
On se rappellera aussi qu’en mars dernier, Subaru avait mis sur le marché un BRZ « Final Edition » qui portait bien son nom et annonçaient la fin de vie du modèle.

Un petit coupé pour le plaisir

Né lui aussi en 2011, le BRZ partage tout ou presque avec le GT86. Seuls les logos, les jantes alu et la sellerie diffèrent car le chassis, la carrosserie, les trains roulants et la motorisation sont communs au deux coupés.
On ajoutera que sur de nombreux marchés, le moteur Boxer 2.0 L atmosphérique de 200 ch est pénalisé par des niveaux de consommation et d’émissions de CO2 élevés ce qui limite la diffusion du modèle.
Par exemple, en France, avec 191 g de CO2/km, le coupé japonais écope d’un malus écolo de 7.851€ qui représente près d’un quart du prix de vente du coupé.
Subaru France a vendu vingt exemplaires du coupé en 2019.
On ajoutera que le choix de limiter l’offre mécanique à un moteur et une puissance a probablement pénalisé la diffusion du modèle.
Si 200 ch et 205 Nm suffisent à la majorité des conducteurs, les amateurs de sportives et de performances sont restés sur leur faim malgré un agréable comportement grâce auquel on peut se faire plaisir au volant.
Né Subaru, on attendait que le coupé BRZ propose une motorisation turbo forte de 250 à 300 ch. Malgré quelques alertes apparues ici et là durant la quasi décennie de vie du coupé, rien n’est venu pour ceux qui désiraient un BRZ STi ou WRX sauf peut être quelques pièces d’accastillage et de personnalisation.

Il aura une descendance

Si on en croit les informations officielles qui circulent depuis déjà de très nombreux mois, la succession du coupé BRZ comme celle du coupé GT86 serait assurée par un nouveau modèle développé, puis produit en commun (au Japon) par les deux constructeurs. Il devrait voir normalement le jour l’an prochain.
On sait que le moteur sera toujours un Boxer cher à Subaru, que les roues arrière seront toujours motrices, que la cylindrée devrait être majorée et associé à une système de suralimentation pour proposer plus de chevaux aux amateurs.
Toutefois, nous ne savons pas, à l’heure actuelle, si ce prochain modèle viendra en Europe où l’on apprécie de moins en moins l’automobile plaisir et de plus en plus, les « moyens de mobilité ».

Via Subaru.

Articles similaires
ActualitéCommunicationvie des marques

Wayne Anthony Griffiths, probable futur patron de Seat

ActualitéNon classévie des marquesVUL, Vans, Fourgons

Suzuki Jimny 2020 : Il revient en version VUL... sans malus

Actualitévie des marques

Skoda Kodiaq RS : 18 mois et puis s'en va !

Actualitévie des marques

Dacia : Les Sandero, Stepway et Logan de 3eme génération sont là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *