ActualitéEconomievie des marques

Streetscooter : Es ist fast vorbei*

Oui c’en est presque fini du constructeur allemand de fourgons électriques Streetscooter propriété de la Deutsche Post et DHL.
Les deux partenaires ont annoncé leur intention de mettre fin à la production de véhicules utilitaires électriques avant la fin de cette année.

Des problèmes financiers malgré un accord avec Chery

La raison principale est que la société n’était pas viable financièrement.
Si on en croit Bloomberg, l’année 2019 a été difficile pour le fabricant de camions et de fourgons électrique puisque l’entreprise accuse une perte d’environ 100 millions d’euros .
La Deutsche Post DHL ont donc pris la décision d’arrêter les frais et la production dans les 9-10 prochains mois. Streetscooter affichera alors une dépréciation exceptionnelle de 300 à 400 millions d’euros qui permettra de clore une aventure qui semblait pourtant bien partie puisqu’un accord avait été mis en place avec Chery pour créer une co-entreprise afin d’attaquer avant la fin de cette année le grand marché automobile chinois. La fabrication en série en Chine était prévue pour une production allant jusqu’à 100.000 véhicules électriques par an était prévue dès 2021.

Deutsche Post/DHL, constructeur automobile de circonstance

On constate donc que Deutsche Post DHL n’avait pas l’intention de devenir un constructeur automobile. L’acquisition de StreetScooter, il y a plusieurs années, était une sorte de nécessité à l’époque et un achat de circonstance car l’industrie automobile refusait alors de proposer des véhicules propres en conformité avec le prix attendu pour DHL.

DHL et Deutsche Post n’étant pas des constructeurs automobile, ils n’ont pas réussi à développer et à produire des camionnettes qui auraient pu perdurer de nombreuses années sur le marché automobile allemand et/ou ceux d’exportation.

Encore 10 mois de production

Des commandes, notamment des flottes pour des sociétés de livraisons, sont enregistrées et elles seront honorées. En effet, Streetscooter fait savoir que ce sont plusieurs milliers de véhicules qui sortiront des usines d’Aix-la-Chapelle et Düren en Allemagne (fourgon Work et Work L) et du site de Ford Cologne (Fourgon Work XL sur base de Transit).
On ne sait pas si les fourgons prendront la directions des USA cette comme cela avait été annoncé par DHL… qui continue toutefois à se faire livrer des véhicules puisque la flotte de la société de livraison est passée de 10.000 véhicules en fin d’année 2019 à 11.000 il y a quelques jours.
Avant la fin de 2020, DHL devrait disposer de 15.000 fourgons Streetscooter dans sa flotte.
On aura aussi à l’esprit que Streetscooter fabrique aussi des Bike et des Trike pour la poste allemande.

Frank Appel , le PDG de Streetscooter, qui semble être pressé d’en finir avec cette affaire de fabrication de camions électriques assure toutefois que Streetscooter ne devrait pas mourir totalement puisque l’entreprise devrait perdurer pour assurer le SAV et l’entretien des véhicules vendus en Allemagne ces dernières années et tout particulièrement ceux de Deutsche Post et DHL.
La mort annoncée de l’entreprise en tant que constructeur automobile devrait par ailleurs entraîner la disparition de plusieurs centaines d’emplois sur les différents lieux de production.

ndla :
es ist fast vorbei* : c’est presque fini

Pour découvrir la gamme Streetscooter, c’est en cliquant sur ce lien.

Via Bloomberg, Electrive, Bild, TransportTopicOnLine.

Articles similaires
Communicationvie des marques

Aston Martin : Andy Palmer pourrait être bientôt remplacé par Tobias Moers

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Kia envisagerait une concurrente à la Citroën Ami

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

McLaren : Un avenir un peu difficile

ActualitéEconomieSalonsvie des marques

NYIAS 2020 : Après avoir été reporté, le salon de New York est définitivement annulé

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *