Actualitévie des marques

SsangYong Tivoli 2020: Il évolue dessus, dedans et même dessous

Né il y a déjà 4 ans, le petit SUV du constructeur sud coréen SsangYong évolue en ce printemps 2019 alors qu’il passe sa moitié de vie commerciale.
Le constructeur sud coréen a présenté mardi dernier à Seoul la version restylée et nous l’avons surprise sur les routes en France lors, d’une probable session de mise au point de la version en spécification européenne.

Avec 465 exemplaires vendus en France en 2017 et moins de 250 en 2018, le SsangYong Tivoli n’est pas un SUV que l’on croise au quotidien sur les routes et dans les rues.
Il a pourtant le mérite de proposer une offre alternative et singulière à ceux qui ne veulent pas rouler en Captur, 2008 et autre T-Roc.

Aussi après 4 années de vie sur les marchés, il est venu le temps de faire évoluer ce modèle pour qu’il garde de l’attrait pour la clientèle. C’est pour cela que le constructeur vient de dévoiler la version restylé de son petit B-SUV, le Tivoli.

Si, en Corée du sud, le Tivoli restylé est une réalité, il nous faudra encore attendre quelques mois avant qu’il en soit de même en Europe.
SsangYong doit d’ailleurs encore travailler à la finalisation de la version dite Spec Euro puisque nous avons rencontré hier sur la route, une version camouflée du petit SUV qui doit être mis en conformité avec la législation européenne. Le voici surpris dans les environs de Paris.

Et sans les camouflages, il ressemble à quoi ce Tivoli restylé ?

Ssangyong a suivi les chemins habituels en matière de restylage de mi vie et s’est efforcé de moderniser le SUV en retouchant les faces Av, Ar et les détails de finition.
On découvre ainsi une partie avant largement remaniée avec un nouveau bouclier plus simple dans son dessin et une allure presque sportive.
Exit le précédent pare choc un peu tarabiscoté, place à un ensemble plus sobre mais aussi plus rigide qui étire visuellement en largeur le Tivoli.
L’ensemble voit arriver des antibrouillards à leds verticaux, une prise d’air centrale agrandie, une calandre légèrement modifiée et habillée de noir brillant. Il y a un peu du nouveau Korando dans ces évolutions stylistiques.
On note aussi la modification du dessin externe des phares qui perdent leur aspect « sourcils » à la Piter de Vries* pour un dessin plus simple qui a permis une modification de leur structure interne. Cette évolution a imposé une petite modification du dessin du capot moteur.

De profil, rien ne parait changer sauf les jantes alu qui évoluent dans leur apparence.

Les modifications de la partie postérieure concernent le hayon qui est redessiné et parait plus présent visuellement, le style du bouclier et de la jupe arrière qui se veulent plus sportifs mais aussi un rien plus torturés ainsi que les feux arrière qui voient leur dessin interne retoqué.
Deux nouvelles couleurs de carrosserie – Gris platine et Rouge cerise – ont été ajoutées à la palette de couleurs du Tivoli.
Les phares et feux sont désormais à leds de série sauf sur la version d’entrée de gamme.

Sachez qu’à l’image de ce que propose d’autres constructeurs, SsangYong proposera une gamme d’accessoires et de stickers destinés à personnaliser le Tivoli.
On appréciera ou non ces évolutions mais elles ont un petit coté pas vu qui permet de profiter d’un petit SUV un peu différent des modèles plus répandus sur le marché.

Ca bouge à l’intérieur et sous le capot

C’est surtout à l’intérieur du Tivoli que les choses changent avec notamment un planche de bord entièrement revue, des sièges Av redessinés et un nouveau système d’infotainment. SsangYong l’appelle le «Blaze Cockpit».
Le principe est apparu sur le nouveau Korando. Il consiste dans une planche de bord entièrement redessinée et plus épurée qui intègre un combiné porte instruments avec écran TFT de 10 pouces qui permet différentes configurations pour afficher des informations qui s’adaptent aux besoins du conducteur.
La partie supérieure et centrale du tableau de bord est ici occupée par un nouvel écran tactile de 9 pouces qui affiche (en HD) les données de navigation, celles du système audio, de l’ordinateur de bord et les connectivités vers l’extérieur.
En dessous de cet écran central, on trouve les commandes de climatisation qui surmontent la console centrale. On constate que le design des contre-portes Av a lui aussi évolué pour s’adapter au nouveau tableau de bord.

Le constructeur a installé sur le Tivoli, selon les finitions, jusqu’à 13 aides à la conduite et à la sécurité dont une assistance au changement de voie de circulation et un détecteur d’angle mort « new gen » (?).
Le Tivoli restylé va disposer de nouvelles motorisations. Il s’agit d’un nouveau L4 1.5 L Turbo e-XGDi 150T qui revendique 163 ch à 5500 trs/min et 265 Nm entre 1500 et 4000 trs.
Le moteur L4 1.6 L e-XDi évolue lui aussi puisque sa puissance passe de 115 ch à 136 ch.
Ces nouvelles motorisations sont annoncées uniquement avec une nouvelle BVA6 fabriquée par Aisin AW.

La version européenne devrait être dévoilée d’ici à l’automne prochain. On ne connait pas encore les tarifications ni même la date d’arrivée du modèle dans les show rooms des concessionnaires.

A suivre dans les prochains mois.

NDLA : Piter de Vries* – C’est un personnage important de la série de livres de science fiction Le Cycle de Dune écrite par Franck Herbert. Pour découvrir le personnage, regardez un extrait ou le trailer du film Dune de David Lynch.

Via SsangYong, Autotimes, HK.com.
Crédits photos : Han Sang Ki, Hervé B pour The Automobilist.



Articles similaires
Actualitévie des marques

Opel : La nouvelle Astra arrive sur le marché

Actualitévie des marques

Audi R8 V10 Performance RWD : Avec plus de chevaux pour finir en beauté

ActualitéEssai/Prise en mainVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Toyota Yaris Cross : Enfin un SUV à dimension humaine

ActualitéAutour de l'automobileLe coin lectureVéhicules électriques & hybrides

Une bonne lecture : "L'arnaque de la voiture propre" par Nicolas Meunier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *