Actualitévie des marques

Renault Espace restylé 2020 : Tout est affaire de détails et d’assistances

Renault nous dit : « Vendu à plus de 1.3 million d’exemplaires depuis son lancement en 1984, le Renault Espace est sans aucun doutes l’un de nos véhicules les plus iconiques !
Pour la réinterprétation de la 5ème génération, il s’impose comme un crossover statutaire au design affirmé ».

L’Espace Concept de 2013, l’Espace 2015/2019 et l’Espace 2020

Bref rappel sur la situation de l’Espace sur le marché

Présenté en septembre 2013 sous la forme d’un concept car, puis dévoilé en version de série en septembre 2014, l’Espace V (JFC) est commercialisé depuis le printemps 2015.
Parvenu à mi-vie, le crossover monospacisant de Renault se devait de passer par la case mise à jour et restylage pour continuer d’exister sur les marchés d’Europe.
Autant le dire tout de suite, l’Espace, après un bon départ, ne rencontre plus le succès, notamment en France.
En 2018, Renault n’a vendu que 5.658 exemplaires du modèle et au 31 octobre 2019, il pointait bien au delà de la 100eme place des ventes en France, c’est à dire que moins de 4.300 unités ont été livrées depuis le 1er janvier. Même la sage Talisman fait mieux avec 5.483 livraisons sur la même période.

Détails et subtilités esthétiques extérieures

Autant le dire tout de suite, le restylage de l’Espace pour 2020 ressemble plus à un repoudrage ou une évolution dans les détails plutôt qu’à une profonde évolution du design de monospace.
Les retouches esthétiques apportées à l’Espace sont peu nombreuses et discrètes.
Elles se limitent à une lame chromée qui va d’un coté à l’autre du bouclier avant en passant juste en dessous de la plaque minéralogique qui a du être légèrement rehaussée pour l’occasion. 
Sur la version Initiale Paris, la lame décorative paraît travaillée aux extrémités tout comme les deux boomerangs (plus imposants) faits du même matériaux.
On note aussi l’arrivée de l’éclairage matriciel à leds qui, outre un bien meilleur éclairage adaptatif, offre une nouvelle signature lumineuse à l’Espace 2020.
Si le profil n’évolue pas, la partie arrière est légèrement revue. On découvre un ski de protection redessiné mais aussi élargi ainsi que des sorties d’échappement ovales qui doivent « dynamiser » l’arrière du véhicule. Des catadioptres agrandis et repositionnés au dessus de la protection arrière font aussi leur apparition.
Toujours au chapitre du style, de nouvelles jantes alus font leur apparition notamment avec la finition Initiale Paris qui délaisse les roues en 19 pouces et les pneus « presque ballon » pour de nouvelles roues en 20 pouces spécifiques chaussées de pneumatiques « taille basse ». Les roues dites « standard » passent de 17 à 18 pouces.
Renault ne précise pas si la garde au sol est légèrement abaissée mais cette petite évolution dynamise le profil du véhicule.
Ces jantes alu prévues pour la finition Initiale Paris se singularise par leur dessin qui intègre des « Tour Eiffel » au milieu de chacune des branches en V.
Enfin, et pour toute la gamme, on note l’arrivée d’une nouvelle livrée de carrosserie baptisée Rouge Millésime.

Et si le luxe c’était à bord de l’Espace 2020

A bord, les changements sont bien là.
Si à première vue et sans attention, on pourrait ne rien voir, lorsqu’on fait attention aux éléments de bord, on constate des évolutions.

La première nouveauté que l’on découvre en s’installant à bord, à la place du conducteur, c’est le changement de combiné porte instruments. Si ses dimensions, et la planche de bord n’ont pas changé, on constate la disparition du combiné qui associait un petit écran numérique central à deux jauges à aiguille ou analogiques au profit d’une dalle entièrement numérique.
Ce nouvel écran appelé Driver Display n’est disponible qu’avec les finitions Intens et Initiale Paris, les autres versions conservent l’ancien combiné.
Ce Driver Display a une taille raisonnable et probablement suffisante de 10.2 pouces, c’est un peu plus petit que ce que propose la concurrence mais cela a du paraître suffisant aux ingénieurs de Renault qui ont tout de même doté cet ensemble de nombreuses fonctionnalités paramétrables selon l’envie du conducteur. Le HUD, déjà présent sur les modèles actuels, est toujours proposé (en série ou en option)

Le Renault Espace 2020 se met au goût du jour en matière de système d’infotainment et s’aligne sur la Clio 5 en adoptant le nouveau Easy Link avec Easy Connect aux fonctionnalités actualisées.
L’ensemble multimédia se fait plus réactif et adopte le principe de mise à jour automatique, une évolution de la navigation (avec recherche d’adresse Google Street View) et une application smartphone « MY Renault »qui permet notamment de gérer la vie et l’entretien du véhicule.
L’écran tactile de 9.3 pouces au format « portrait » est conservé mais voit ses possibilités de personnalisation de l’affichage augmentées.
Il est intégré dans une console centrale qui a été discrètement revue même si elle conserve le même style, toutefois l’ensemble parait plus valorisant et semble mieux intégré dans le mobilier de bord.

Les plus attentifs auront remarqué que la sellerie en cuir avec dégradé de couleurs présente jusqu’à ces jours sur la version Initiale Paris a tiré sa révérence pour laisser la place à sellerie monochrome beige ou noire avec passepoil contrasté qui parait plus qualitative et valorisante.
Les appuies tête « confort », déjà présents au Rang 1 sur la version Initiale Paris, équipent désormais les trois fauteuils du Rang 2 ce qui devrait être un plus pour le bien être des passagers lors des voyages au long cours.

Le plein d’assistances

La mise à jour de l’Espace 2020 permet à Renault de le doter de nouvelles aides à la conduite ou ADAS) afin, notamment, d’être tout proche de la conduite autonome de Niveau 2.
Désormais l’assistant d’aide à la conduite sur autoroute et dans le trafic dense associe plusieurs système d’aide comme le régulateur de vitesse adaptatif, la fonction de redémarrage automatique et le maintien dans la voie de circulation, tout cela entre 0 et 160 km/h.
Le système de freinage d’urgence actif d’urgence ainsi que les alertes de franchissement de ligne, de somnolence et le détecteur d’angle mort font partie de la dotation de série du modèle.
Pour ceux qui ont toujours quelques difficultés à garer un grand véhicule (4.86 m x 1.89 m dans le cas présent), les manœuvres de parking deviennent toutes entièrement automatiques avec un vrai plus, la détection active du mouvement de véhicules dans la zone arrière lors de la sortie de l’aire de stationnement.
Le Renault Espace facelifté conserve son chassis, ses train roulants, son système de freinage, le 4Control avec ses quatre roues directrices et l’amortissement piloté (option) sur les versions Haut de Gamme.
Au sujet de la suspension pilotée, le constructeur assure l’avoir revu afin de proposer notamment une meilleure efficacité et un meilleur maintien de caisse lors des franchissements d’obstacles.

Du coté des motorisations, on retrouvera en 2020 une offre similaire à celle de 2019 avec un moteur essence et deux moteurs diesel.
En essence, un seul groupe propulseur est proposé, il s’agit du L4 1.8 L TCe EDC FAP, c’est à dire un moteur fort de 225 ch et 300 Nm. Ce bloc est uniquement associé à la boite de vitesse à double embrayage EDC à 7 rapports.
En diesel, Renault propose deux motorisations Blue dCi (avec catalyseur SCR urée/AdBlue), à savoir le L4 2.0 L Blue dCi 160 ch, 360 Nm et le L4 2.0 L Blue dCi 200 ch, 400 Nm.
Ces deux moteurs sont exclusivement associés à la boite EDC6.

Le Renault Espace 2020 en vidéo de présentation

Retouché, amélioré, rendu apparemment plus luxueux et mieux doté, l’Espace 5 va pouvoir poursuivre dans la sérénité la deuxième partie de sa carrière commerciale sur les marchés européens. Celle-ci devrait aller jusqu’en 2023 qui signera probablement la fin de vie du modèle mais aussi celle de la lignée des Renault Espace née il y a 35 ans, en 1984, avec l’Espace 1 (J11).

ndla : les tarifs des différentes versions ainsi que des options sont à venir.

Via Renault, Youtube, APN.

Articles similaires
ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla Motors : La nouvelle Model S Plaid emporte tout

ActualitéEconomieSalonsvie des marques

NAIAS 2021 : Le salon de Detroit reviendra à l'automne 2021

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Volkswagen ID.4 : Un dernier teaser avant le lancement

Actualitévie des marques

Nissan : La GT-R R36 confirmée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *