Actualitévie des marques

Aston Martin DBS Superleggera Concorde Edition : Pour commémorer le 1er vol du Concorde

Pour commémorer les 50 ans du premier vol d’essai du supersonique franco-britannique, réalisé par le pilote André Turcat en mars 1969, Aston Martin présente  une série limitée du coupé DBS Superleggera nommé DBS Superleggera Concorde Edition.

Bref rappel aéronautico-historique

Cette DBS Superleggera Concorde Edition fête à la fois le premier vol d’essai de Concorde 001 qui eut lieu au-dessus de Toulouse, le 2 mars 1969. C’est l’équipage Turcat, Guignard, Perrier et Retif qui était alors aux commandes de l’avion. Le vol dura à peine une demie heure.
Il fut très vite rejoint par le Concorde 002, qui vola pour la première fois 5 semaines plus tard, le 9 avril depuis l’aéroport de Briston Filton.
L’avion volera commercialement de 1976 à 2003 (année du tragique accident de Gonesse qui fit 113 morts) et c’est le 26 novembre 2003 que le Concorde, un avion de la British Airways, pris une dernière fois les airs.

La dernières des Aston Martin dédiées à l’aviation

Avec ce nouveau coupé DBS Superleggera Concorde Edition, quatrième spéciale inspirée de l’aviation après la Vanquish S Red Arrows Edition, la Vantage Blades et la V12 Vantage S Spitfire 80 Edition, Aston Martin clôt sa série de modèles inspirés par le monde de l’aéronautique.
Cette version est l’oeuvre du travail commun d’Andy Palmer, le patron d’Aston Martin Lagonda et d’Alex Cruz, le président de British Airways.

Un coupé inspiré par le dernier Concorde

Cette version personnalisée est construite par la Division personnalisation du constructeur de Gaydon, »Q by Aston Martin ».
Le service en charge des voitures réalisées sur mesure apporte sa vision de l’épopée Concorde et de cette fabuleuse aventure aéronautique.
Le coupé DBS Superleggera se singularise par quelques touches de couleur rappelant les couleurs qu’arborait le Concorde de la British Airways. Cela se matérialise par des bandes « bleu-blanc-rouge » présentent sur la lame avant et le becquet ainsi que sur le logo de capot qui devient tricolore.

Toujours en lien avec le fameux « oiseau blanc », on découvre que la décoration des évents d’ailes avant sont de la même forme que l’avion, que la silhouette du Concorde est présente sur le toit en fibre de carbone et que le bas des ailes arrière portent discrètement l’immatriculation G-BOAC (pour British Overseas Airways Corporation) qui est l’immatriculation du dernier Concorde à avoir volé le 16 novembre 2003, il y a déjà 16 ans.
Pour le reste, le coupé britannique est conforme au modèle de série.

Aux couleurs de la 1ère classe de British Airways

A bord du prestigieux coupé, l’ambiance associe le bleu foncé (couleurs de l’aviation britannique) et des touches d’aluminium satiné. L’ensemble a fière allure et devrait plaire aux acheteurs.
Toujours au chapitre des détails qui font la différence, on note la présence de seuils de portes spécifiques, une boucle de serrage en métal du rangement-accoudoir de console centrale est gravé avec la forme de l’avion et un inscription sur le pare soleil conducteur rappelle les performances du Concorde (vitesse et altitude).
On découvre que les logos Concorde sont gravés dans le cuir des sièges avant et de discrets graphiques façon Concorde en rouge, blanc et bleu entourent les protections des HP présent dans les garniture de porte réalisée en fibre de carbone.
Le Concorde s’affiche aussi discrètement lors de la mise en service du système d’infotainment.
Enfin, sachez que les palettes de commande de la BVA9 installées au volant ont été taillées dans le titane récupéré sur les aubes des compresseurs des turboréacteurs Rolls-Royce Olympus qui propulsaient l’avion.

Pas de réacteurs mais un V12 Biturbo !

Cette Aston Martin DBS Superleggera Concorde Edition est toujours propulsée par le moteur V12 5.2 L Biturbo qui délivre 725 ch à 6.500 trs/mn, 900 Nm dès 1.800 trs.
Ce V12 est accolé à une BVA9 et permet au coupé d’aller chercher les 339 km/h et de 0 à 100 km/h en à peine 3.4 secondes.

Sachez enfin qu’une partie des revenus tirés de la vente de ces 10 exemplaires de cette série limitée sera versée à l’ALT (Air League Trust), une association qui permet aux enfants défavorisés ou en difficulté d’apprendre à voler.
Cette série limitée Concorde Edition sera uniquement disponible au Royaume-Uni via le distributeur de Bristol.
La tarification n’est pas encore connue à ce jour.

ndla : Le Concorde « anglais » immatriculé G-BOAF, celui des photos, est conservé au musée de l’aviation de Filton en Angleterre.

Via Aston Martin, Wikipedia, LeJournaldel’air.

Articles similaires
ActualitéCommunicationSport automobilevie des marques

Indy 500 : Finalement, il n'y aura pas de spectateurs

Actualitévie des marques

Mercedes-Benz simplifie sa gamme AMG GT

ActualitéCommunicationvie des marques

Bugatti Divo : On livre à Molsheim

ActualitéCommunicationVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla : Et l'on reparle d'un Cybertruck aux spécifications européennes

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *