Economievie des marques

Porsche : De très bons résultats et une belle prime

Tout va bien chez le constructeur de Zuffenhausen.
Après une année 2018 exceptionnelle, il est venu le temps de récolter les fruits d’une année de travail.
Profitant de la présentation des différents chiffres, des résultats financiers et de production, le président du directoire de Porsche AG, Oliver Blume a annoncé qu’une fois encore la firme automobile allait récompenser ses salariés en leur octroyant une prime d’intéressement au titre du travail fourni durant l’exercice 2018. Cette rémunération exceptionnelle est la plus forte jamais versée par Porsche à ses salariés.

Une prime confortable

Depuis quelques années, le constructeur allemand a pris l’habitude de remettre à son personnel des primes au montant substantiel. En effet, le montant versé cette année est supérieur à celui de 2018 (exercice 2017) qui se montait à 9.656€ [ndla : 9.300€ de prime + 356€ de prime « 70 ans de Porsche »].

Au titre de l’année 2018, le montant de la prime s’élève à 9.700€ répartis en 9.000€ versés sur le compte des salariés en même temps que le salaire d’avril et 700€ mis de côté au titre de la contribution spéciale au régime de retraite Porsche VarioRente ou à un fonds de pension choisi par les salariés.
Un employé qui a de l’ancienneté et qui a fait un maximum d’heures l’an passé touchera un versement de 9.700€ contrairement à un salarié entré en 2017 ou 2014.
Cette prime exceptionnelle 2018 sera versée à environ 25.000 employés de Porsche AG, ajustée au nombre d’heures travaillées et de l’ancienneté dans l’entreprise.

Les bons chiffres 2018

L’an passé le constructeur de voitures de sport et de luxe a augmenté ses livraisons de 4%, passant à 256.255 véhicules mis à la route en 2018. La croissance des ventes est exactement sur le même rythme qu’en 2017.
Le chiffre d’affaire de la marque stuttgartoise a augmenté de 10% à 25.8 milliards d’euros pour l’année 2018. Durant la même période, le résultat opérationnel net a progressé de 4.0% pour atteindre 4.3 milliards d’euros et enfin le retour sur investissement pour l’année écoulée s’élève à 16.6%.
Durant les douze mois de 2018, l’effectif total de l’entreprise a augmenté de 9.0% pour atteindre 32.325 employés au 31 décembre 2018.

Les dirigeants de Porsche ont quelque chose à dire

Quand tout va bien, les patrons et directeurs ont pris l’habitude d’adresser un petit message à leurs salariés et c’est ce qui c’est passé chez Porsche avec les déclarations du patron, du DRH et président du Comité d’Entreprise. Les voici :

Oliver Blume : « 2018 fut une année extrêmement difficile et a parfois poussé nos équipes à leur limite. Malgré cela, nous avons pu encore dépasser les excellents chiffres de l’année précédente en termes de chiffre d’affaires, de résultat et de livraison, et nous pu lancer de nouveaux véhicules exceptionnels sur le marché. Tout cela est le résultat d’un excellent travail d’équipe et nous sommes vraiment fiers de nos équipes et collègues . »

Andreas Haffner : « C’est notre perception de l’égalité des chances dans le monde du travail et de l’entreprise. Nous savons que chaque employé de cette société contribue à son succès et notre approche de ces bonus financier reflète cette prise de conscience du travail de chacun pour Porsche. »

Werner Weresch : « Nos différents collègues, compagnons de travail ont apporté une contribution remarquable à Porsche en 2018. Ce bonus exceptionnel est une manière de reconnaître le dévouement dont ils ont fait preuve pour atteindre ces résultats. Tout cela a été un véritable effort d’équipe. Un grand merci à l’ensemble du personnel pour son engagement et sa flexibilité. »

Le cap est déjà mis vers 2019 et 2020 avec notamment les développements de la gamme 911 (Typ 992), l’arrivée sur le marché de la berline électrique Taycan et les évolutions attendues sur les autres modèles de la gamme.

Via Porsche.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Mercedes-AMG CLA45/45 S Shooting Brake : La boucle est bouclée

ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Le permis de conduire à 17 ans c'est désormais possible mais...

Actualitévie des marques

DS Automobiles : C'est (quasiment) fini pour la DS 3

ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybrides

Prime à la conversion : Rabotée et assumée (plus tôt que prévu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *