Actualitévie des marques

Opel Insignia GSi 2020 : Elégante et dynamique mais moins puissante

Après la présentation du restylage de sa berline familiale au début du mois de décembre 2019, Opel profite de l’ouverture du salon de l’automobile de Bruxelles 2020 pour dévoiler officiellement la nouvelle Insignia GSi qui s’annonce comme la version dynamique de ce modèle puisqu’il n’y aura bien évidemment pas de version OPC, la division sportive d’Opel étant quasiment passée aux oubliettes.

Cette déclinaison sportive GSi se distingue des autres versions par son design sportif qui prévoit notamment un nouveau bouclier avant qui intègre des ouïes verticales, des sorties d’échappement chromées, des freins Brembo avec gros étriers de couleur rouge à quatre pistons et des grandes roues en alu qui siéent parfaitement au modèle.

Avec un freinage eBoost

En plus du système de freinage Brembo, cette Insignia haut de gamme intègre le principe dit « eBoost« .
Il s’agit d’un dispositif de type braking by wire c’est à dire un freinage électrique qui ne nécessite plus de module d’ABS et d’ESP à l’ancienne, ainsi que les tuyaux et et pompes que nous connaissons sur les systèmes hydrauliques.
Ici le vide est créé par un moteur électrique et non plus par le moteur et une pompe. Ainsi la pression se fait plus vite et, selon Opel, le ressenti du freinage ainsi que le toucher de la pédale sont nettement améliorés et participent à l’agrément de conduite.
Lorsque l’ABS est en action, le système eBoost procure un freinage plus silencieux qu’avec un système hydraulique classique. Enfin, ce freinage « électrique » doit participer à la réduction de la consommation car il se veut moins énergivore.

Chassis et suspension peaufinés

La nouvelle déclinaison dynamique de l’Insignia profite d’une transmission intégrale baptisée Twinster qui dispose notamment d’un système de vectorisation de couple.
En mode AWD, deux embrayages remplacent le classique différentiel arrière et assurent selon Opel, une parfaite transmission de la puissance roue par roue dans toutes les situations de conduite.
Grâce à cette transmission plus évoluée que la précédente, la nouvelle Insignia GSi se veut plus agile dans les courbes, propose une motricité renforcée et plus de sûreté et de stabilité dans les virages.
L’Insignia GSi 2020 est équipée en série de la suspension mécatronique FlexRide, qui adapte en quelques fractions de seconde les amortisseurs et l’assistance de la direction.
La dite suspension FlexRide modifie les lois de gestion de l’accélérateur ainsi que les changement de vitesse de la BVA9 avec palettes de commande au volant.
La direction a elle aussi été revue et bénéficie de nouvelles lois d’assistance qui la rendent plus directe.
L’auto dispose de quatre modes de fonctionnement qui sont les suivants : Standard, Tour, Sport et Compétition.
Opel nous fait savoir que l’auto a été mise au point sur la fameuse boucle nord du Nürburgring ce qui doit nous sécuriser et nous dire que le comportement routier est de haute volée.

Un 2.0 L Turbo moins pêchu à cause de WLTP

L’Insignia GSi est toujours propulsée par le L4 2.0 L Turbo né chez GM tout comme la BVA9.
Ce moteur a été revu et adapté au cycle d’homologation WLTP et il dispose désormais d’un système de désactivation des cylindres.
A vitesse stabilisée, ou si l’on n’a pas besoin d’une puissance élevée, la commande variable de l’arbre à cames désactive deux des quatre cylindres. 
« L’ancienne » version annonçait 260 ch et 400 Nm, la nouvelle GSi 2020 annonce une baisse de la puissance du moteur de 11.54% ou 30 ch pour s’établir à 230 ch et un couple ramené à 350 Nm.
Opel ne dit rien au sujet des performances de cette GSi mais annonce les consommations WLTP qui s’établissent à 8.5-8.3 l/100 km et… 198-193 g de CO2 par kilomètre qui risquent de coûter fort cher en malus écolo dès le mois de mars prochain.

L’équipement à bord est du même niveau que sur la précédente version avec notamment les très beaux sièges baquets, le système d’infotainment renouvelé et toutes les connectivités actuellement en vogue.

Les prix et performances seront connus avant la fin du mois qui verra l’ouverture des commandes de ce modèle qui devrait connaitre une discrète carrière sur notre marché automobile.
On ne sait pas si la version diesel 2.0 Bi-turbo 210 ch reviendra au catalogue.

Via Opel.

Articles similaires
ActualitéEcologie et Nouvelles mobilitésEconomievie des marques

Japon : Vers le bannissement des moteurs thermiques !

Actualitévie des marques

Alfa Romeo Stelvio et Giulia Sprint 110 ans : Une petite série limitée pour célébrer les 110 ans de la marque

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

Formule E : BMW Motorsport va quitter le nouveau championnat du monde de FE

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marquesVUL, Vans, Fourgons

Groupe PSA : Les ludospaces passent à l'électricité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *