ActualitéEconomievie des marques

Opel : Direction l’Amérique latine

Depuis presque toujours, Opel est une marque européenne, pour ne pas dire ouest européenne et c’est la firme automobile du groupe PSA qui vend le moins d’autos à l’exportation malgré son « badge Made in Germany » synonyme de fiabilité et de qualité.
De retour sur le marché russe depuis quelques semaines dans le cadre du plan PACE !, le constructeur de Rüsselsheim ne compte pas en rester là puisqu’il va devoir réaliser au moins 10% de ses ventes sur des marchés hors d’Europe d’ici à 2025.
C’est l’objectif qu’a fixé Carlos Tavares à la marque au blitz.

L’an passé la marque allemande du groupe industriel français a vendu 977.130 véhicules dans le monde dont 940.020 en Europe ce qui veut dire que seulement 3.79% (37.110 véhicules) de la production d’Opel a été livrée dans le reste du monde.

2020, l’année de l’internationalisation

Pour le patron du groupe PSA, l’heure du changement est venue et Opel doit désormais partir à la conquête du monde et de ses marchés.
Ainsi après la Russie fin 2019, Opel prend, en 2020, la direction de l’Amérique latine, plus précisément de la Colombie et de l’Equateur où la marque sera distribuée à partir de l’été prochain.
Opel annonce avoir signé un contrat avec deux importateurs, les sociétés SKBerge et Nexumcorp, pour vendre une partie de la gamme.
A partir de l’été 2020, SKBerge en Colombie et Nexumcorp en Equateur vendront, dans un premier temps, quatre modèles, à savoir le Crossland X, le Grandland X, le Combo Cargo et le Vivaro. La Corsa et peut être un autre modèle, iront en Amérique du sud en 2021 ou 2022 mais ce sera surtout en fonction du succès d’Opel sur ces marchés.

L’atout allemand et le réseau PSA

Michael Lohscheller, le patron d’Opel a abordé cette affaire sud américaine et a déclaré : « Ce sont des marchés très intéressants qui nous donneront un élan supplémentaire.
Évidemment, être une marque allemande est un atout majeur pour pénétrer ces marchés, car l’ingénierie allemande est également synonyme de qualité en Amérique du Sud.
Et Nous pouvons également bénéficier de l’infrastructure existante du groupe PSA et de la dynamique très positive des autres marques du groupe dans les deux pays. »

Après la Russie, cette étape sud américaine n’est que la 2eme marche vers les marchés d’exportation car Opel va devoir prendre position sur 20 nouveaux marchés hors d’Europe d’ici à la fin de l’année 2022.

Via Opel, CCFA, JournalAuto, AutomotiveNews.

Articles similaires
ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla Motors : La nouvelle Model S Plaid emporte tout

ActualitéEconomieSalonsvie des marques

NAIAS 2021 : Le salon de Detroit reviendra à l'automne 2021

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Volkswagen ID.4 : Un dernier teaser avant le lancement

Actualitévie des marques

Nissan : La GT-R R36 confirmée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *