ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Nouvelle Volkswagen ID.3 2020 : Première découverte

C’est enfin le grand jour. En cette fin de journée Volkswagen présente officiellement sa première voiture électrique, l’ID.3 inspirée par l’ID.3 Concept dévoilée il y a déjà 3 ans.
Avec cette nouveauté électrique et ses dérivés attendus dans les prochaines années, le constructeur espère, d’une part faire oublier ses déboires avec les diesels TDI et d’autre part conquérir les marchés avec une nouvelle voiture électrique construite sur une plateforme entièrement dédiée aux véhicules fonctionnant sur batterie.

Volkswagen a annoncé déjà annoncé la plupart des spécifications de nouvelle berline compacte électrique (nous y reviendrons un peu plus loin).
Le constructeur de Basse Saxe semble satisfait du travail effectué autour de l’ID Concept depuis quelques années puisque la version de série s’en inspire fortement.

De l’ID Concept à l’ID.3

En septembre 2016, le constructeur allemand présentait le premier véhicule de la future lignée ID, l’ID Concept.
Dans une livrée blanche cette petite berline compacte dont l’allure hésite entre une carrosserie hatchback et celle d’un monospace avait plus par sa bonhomie plus que par sa finesse ou son élégance.
La version de série que nous découvrons en cette veille d’ouverture du salon de Francfort reprend l’intégralité de l’esprit stylistique du concept car.

Elle s’en démarque essentiellement par des adaptations à la production en série avec notamment de nombreuses pièces en plastiques noir, la disparition des portes à ouverture quasi antagoniste (portes avant ouvrantes classiques et portes arrière coulissantes) au profit de portières à ouverture dans le même sens.
On note qu’un pied milieu (ou montant B) est apparu notamment pour permette l’implantation des portes du rang 2 et pour renforcer la structure de l’ID.3.
La partie avant est très proche de celle de l’ID et ne s’en distingue vraiment que pour la partie basse du bouclier qui délaisse la peinture intégrale pour une partie en plastique noir qui fait aussi office d’entrée d’air.
Les phares reprennent le dessin de ceux du concept car mais ils se font plus classiques dans leur dessin interne avec notamment deux guirlandes de leds qui font la signature lumineuse de l’ID.3. On notera aussi la présence du nouveau logo Volkswagen, à peine retouché et avec un fond noir.
De profil, les différences sont assez nombreuses puisqu’on découvre que les ailes « gonflées » de la version concept ont laissé la place à des ailes « standard » simplement réhaussées à un pli qui fait le tour du passage de roue.
Bien évidemment, des poignées de portes et des rétroviseurs font leur apparition et donnent une apparence plus conventionnelle à la berline.
Les roues adoptent un style aéro, lui aussi, dans l’esprit du dessin de celles vues sur le concept car. Si cela doit participer à l’aérodynamique de la voiture, cela n’est pas très valorisant esthétiquement.
Cette remarque vaut ici pour Volkswagen mais bon nombre de marques automobiles qui donnent dans le VE sont dans la même situation avec le design de leurs roues.

Enfin, la partie arrière s’inspire elle aussi de l’ID Concept mais propose un bouclier arrière retoqué et des feux plus importants et moins fins que sur la version de 2016.

Une « petite » compacte

Avec une longueur de 4.26 m, une largeur de 1.81 m, une hauteur de 1.55 m et un empattement de 2.77 m, la nouvelle compacte électrique se situe à l’entrée du segment C et sera plus proche d’une Leaf que d’une Zoé ou d’une i3 dont la longueur hors tout est plus proche des 4.0 m que des 4.30 m.
Volkswagen un volume du coffre de 380 dm3 [ndla : équivalent à celui d’une Golf 7] mais celui-ci ne devrait pas être aussi pratique que celui de la « reine des compactes » du fait d’un seuil de chargement qui parait un peu haut.
La VW ID.3 chausse grand puisqu’elle repose sur des jantes en 18, 19 ou 20 pouces chaussées respectivement en 215/55, 215/50 et 215/45.

Motorisations et performances

L’ID.3 sera proposée à son lancement avec deux motorisations électriques qui développent respectivement 110 kW (150 ch) 150 kW (204 ch) et un couple moteur identique de 310 Nm.
Le moteur électrique est installé au niveau de l’essieu arrière.
Ce groupe propulseur sera associable avec trois types de batteries lithium-ion qui disposeront chacune d’une capacité différente, à savoir 45 kWh, 58 kWh et 77 kWh.
L’utilisation de la plateforme MEB a permis l’implantation des batteries de la voiture sous le plancher.
La Vmax autolimitée de l’ID.3 est fixée à 160 km/h et l’exercice du 0 à 100 km/h expédié en 8.0 secondes pour la version la plus véloce.
Selon le choix du modèle de la batterie, l’autonomie est fixée à 330, 420 et 550 km.
On gardera toutefois à l’esprit qu’une motorisation moins puissante a été évoquée. On parlait alors d’une puissance de 125 kW ou 170 ch mais celle-ci n’est pas présente lors du lancement du modèle.

Le rechargement du pack de batterie de l’ID.3 s’avérera plus efficace s’il est effectué sur une station de recharge de 125 kW via une prise Combo CCS (limite fixée par le constructeur) mais une borne de 100 KW permettra toutefois de récupérer 290 km d’autonomie en moins d’une demie heure (30 min).

Sobriété et modernité à bord

À bord de la Volkswagen ID.3, on constate que la singularité est aussi présente dans l’habitacle et on peut se dire qu’une électrique ne se meuble pas comme une thermique.
Les concepteurs et designers de l’espace intérieur semblent avoir été chercher l’inspiration chez Citroën (C4 Cactus) mais aussi chez BMW (i3) et Tesla (Model 3) notamment pour la simplicité et l’horizontalité de la planche de bord.
On note que le combiné d’instrumentation et l’écran de 10 pouces du système d’infotainment ainsi que les accessoires s’y afférant sont directement sur la cousine espagnole, la Seat el-Born Concept présentée en mars dernier.

Il n’y a pas vraiment de console centrale à l’avant ce qui devrait donner aux passagers du rang 1 une impression d’espace digne… d’un monospace.
L’absence de console centrale ne signifie pas absence de rangement à l’avant puisque celui-ci existe jusque sous l’accoudoir (ou les accoudoirs ?) avant.
Aux places arrière, qui sont au nombre de trois, on découvre une belle habitabilité qui tient plus de la familiale genre Passat que de la compacte façon.
Les passagers apprécieront même si le dossier de la banquette arrière parait un peu trop incliné ce qui peut nuire au confort et fatiguer le dos durant les voyages.
A bord de l’ID.3 l’empattement long de la plateforme MEB produit son effet et permet de disposer d’un bel espace pour allonger ses jambes.
On ajoutera qu’en cas de voyage à 4, on dispose d’un accoudoir central avec deux porte gobelets, de poches aumônières à l’arrière des sièges avant et de deux prises USB destinées à la recharge d’un smartphone, d’une tablette ou d’un MP4.

Au chapitre de la décoration et de l’ambiance, on pourra trouver le mobilier noir un peu cheap, austère et presque  »low cost » alors que le mobilier clair, associé à quelques touches colorées et une sellerie assortie parait plus luxueux et valorisant. Tout cela sera bien sur à vérifier au moment des premiers essais dans quelques mois.

Aperçu de la gamme de lancement et des dotations en équipements

L’ID.3 First sera proposé dans trois configurations fixes adaptées aux préférences des clients mais la couleur de peinture de carrosserie et les coloris de l’habitacle pourront être choisis par les acheteurs.

La version de base de l’ID.3 First comprend un système de navigation, une radio numérique DAB +, le chauffage des sièges et du volant, les accoudoirs à l’avant, un câble de recharge Mode 2 et des jantes en alu de 18 pouces.

L’ID.3 First Plus ajoute un système de caméra de vision arrière, le régulateur de vitesse adaptatif ACC, le système de verrouillage et de démarrage d’accès sans clef Kessy Advanced. L’habitacle de l’ID.3 First Plus comprend également des sièges design, une console centrale avec deux connexions USB-C et un éclairage d’ambiance.
Les vitres surteintées, le pack Style extérieur façon alu brillant, les phares matriciels à leds, les feux de position matriciels, les feux de freinage, les clignotants et les feux de position arrière eux aussi à leds et les jantes alu de 19 pouces font partie de série de cette finition intermédiaire.

La version haut de gamme, baptisée ID.3 First Max, comprend la dotation de la version First Plus et y ajoute un affichage tête haute en réalité augmentée (AR), le système hifi Beats Audio, le toit en verre panoramique coulissant et basculant ainsi que des jantes en alu en 20 pouces.
Cet équipement est complété par un système de maintien de voie de circulation avec assistance d’urgence, un système de changement de file de circulation, un système de recharge pour smartphone par induction et des sièges confort.

La Volkswagen ID.3 se montre en vidéo


La configuration la moins chère coûtera moins de 30.000€, tandis que la ID.3 1ST sera plus proche de 40.000€.
Les ID.3 sont garanties 8 ans/160.00 km.
Par ailleurs, les acheteurs des versions First, les 30.000 clients qui ont déjà réservés leur modèle, bénéficieront d’une année de re charge gratuite (limitée à 2.000 kWh).
La production de la compacte électrique commencera dans l’usine de Zwickau, en Allemagne dans le courant du mois de novembre prochain et les premières livraisons aux clients se feront dans le courant du printemps 2020.

A revoir dans quelques mois.

Via Volkswagen, TWN, Youtube.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Malus écolo : Bruno n'aime plus les grosses autos

ActualitéAutour de l'automobileEconomievie des marques

Malus écolo 2020 : La version WLTP arrivera plus tôt

Actualitévie des marques

Devalliet Mugello 120F : Le light is right à la française

Actualitévie des marques

Nuova Ferrari Roma 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *