Actualitévie des marques

Nouvelle Alpine A110S : Montée en puissance

Présentée en début d’année 2017, l’Alpine A110 s’est doucement mais surement installée sur le marché au point de faire ses scores commerciaux des plus honorables sur le marché français mais pas seulement.
Née avec une version de lancement First Edition, l’A110 a ensuite été déclinée en versions Pure et Légende qui sont rejointes ce jour par la nouvelle A110S.

Présentation mancelle

Alpine profite de sa présence aux 24 Heures du Mans 2019 qui se courront ce week end à partir de samedi 15 heures pour dévoiler sa nouveauté.
Ce soir du coté des stands il y avait l’Alpine A470 LMP2 de l’équipe Signatech-Alpine en pleine session de mise au point et du coté du village des 24 Heures du Mans, il y avait Alpine qui présentait en première mondiale, la nouvelle A110S.
Après quelques journées de teaser, le constructeur dieppois a mis fin à l’insoutenable suspens alpiniste en présentant dans un container la nouvelle A110S préssentie depuis quelques semaines.

Evolution extérieure en douceur

L’Alpine A110S est extérieurement très proche des autres modèles de la gamme A110. Elle s’en distingue essentiellement
sa livrée grise mate, des logos assombris, quelques touches orangées et de nouvelles jantes alu noires en 18 pouces.

Un chassis optimisé à la façon dieppoise

L’Alpine A110S se fait encore un peu plus légère que la version Légende grâce au travail réalisé par les ingénieurs de la marque dieppoise.
Annoncée pour une masse à vide de 1.114 kg, la nouveauté revendique un gain de poids de 9 kg par rapport à sa version de base.
L’A110 Pure reste toutefois plus légère avec un poids annoncé de 1.096 kg.
Les acheteurs qui voudront encore gagner du poids pourront faire le choix de l’option « Toit en fibre de carbone » qui permet de gagner près de 2 kg. Ainsi paré, le coupé Alpine annonce un poids de 1.112 kg.

Si le chassis reste identique à celui des autres versions, Alpine a sérieusement retravaillé les trains roulants de sa sportive.
On apprend que les ressorts ont été durcis de 50%, les barres antiroulis rigidifiées de 100% et la hauteur de caisse a été abaissée de 4 mm.
Les Michelin Pilot Sport 4, montés sur les jantes alu de 18 pouces sont plus larges de 10 mm (215/40 R18 à l’avant et 245/40 R18 à l’arrière).
Le freinage est assuré par des étriers Brembo (de couleur orange) fixes à 4 pistons qui pince des disques ventilés de 320 mm à l’avant. A l’arrière, les disques d’un diamètre identique sont pincés par des étriers flottants monopiston.

Pour que ces nouveaux réglages donnent un maximum d’efficacité en conduite dynamique ou sportive, Alpine a revu le programme de contrôle électronique de la stabilité, en particulier en mode Piste, pour plus de précision et une stabilité renforcé. Le système ESC peut, comme sur les versions Pure et Légende, être complètement désengagé par le conducteur… ou le pilote.

L’ingénieur en chef d’Alpine, Jean-Pascal Dauce a dit : « Ce qui est important avec cette Alpine c’est qu’il s’agit d’une auto confortable et utilisable tous les jours. La nouvelle A110S ne serait pas une vraie Alpine si elle était très ferme ou trop dure pour être conduite au jour le jour. Elle n’exige pas non plus que le conducteur soit très doué pour être amusante et enrichissante – tout comme nos autres modèles, l’Alpine A110S peut être utilisée par des conducteurs de tous niveaux. »
Ainsi si on en croit les propos officiels, ces améliorations apportées sur l’A110S devraient déjà être efficaces sur la route et au quotidien mais aussi en terme de performances sur piste.

Avec un moteur plus pêchu

L’A110S ce n’est pas seulement un chassis, c’est aussi un moteur 1.8 L Turbo revisité pour plus de performances.
Le L4 suralimenté de 1.798 cm3 évolue notamment grâce à une ECU reprogrammée mais aussi une pression de turbo augmentée de 0.4 bar.
La puissance passe ainsi de 252 ch à 6000 trs/min à 292 ch à 6400 trs/min. Le régime de puissance est donc 400 trs plus haut que sur les autres versions.
Le couple moteur est inchangé et reste fixé à 320 Nm entre 2000 à 6400 trs. On aurait apprécié quelques dizaine de Nm en plus pour améliorer encore plus les capacités de reprise et de relance du coupé. Toutefois, l’augmentation de la plage d’utilisation du couple moteur de 1400 tours donne un peu plus de vigueur à l’A110S.
Ce bloc 1.8 L TCe est toujours associé à une boite de type DCT à 7 rapports de marque Getrag à embrayage humide qui envoie la puissance vers les roues arrière. Un différentiel électronique (basé sur la gestion du système de freinage) complète la dotation de série et participe bien évidemment à l’agrément et à l’efficacité du comportement routier notamment dans les virages.

L’A110S annonce un rapport poids/puissance de 3.8 kg/ch, ce inférieur aux 4.3 kg/ch des autres versions.
Le coupé Alpine revendique une Vmax de 260 km/h et un exercice du 0 à 100 km/h abattu en 4.4 secondes. Les consommations et les niveaux d’émissions sont en cours d’homologation.

Un habitacle sportif presque cosy

Quand on accède au cockpit de l’A110S, on découvre de beaux sièges baquets signés Sabelt (13.1 kg/siège) recouverts de Dinamica noir associé à des surpiqûres oranges. Le tissu Dinamica noir habille le ciel de toit, les pare-soleil et les panneaux de portes.
Le volant est gainé de cuir et de Dinamica avec coutures assorties orange et point milieu en cuir oranges. Le pédalier et les repose-pieds sont en aluminium.
L’habitacle profite de quelques inserts en en fibre de carbone et quelques drapeaux orangés qui sont assortis à ceux apposés sur les montants arrières à l’extérieur de l’Alpine.
De série, l’A110S propose un système audio Focal, un système d’infotainment et une télémétrie signés Alpine Telemetrics ainsi que des radars de stationnement à l’avant et à l’arrière de la voiture.

En option, les acheteurs pourront donc opter pour le toit en fibre de carbone brillante, des jantes forgées en aluminium signées Fuchs légères ou une finition en fibre de carbone pour les sièges baquets Sabelt.

L’A110S en vidéo

Le prix et la mise sur le marché

L’Alpine A110S est d’ores et déjà disponible à la vente.
Le prix de base est fixé à 66.500€ (hors option et hors malus écolo).
Cette tarificaton représente un surcoût de 6.800€ par rapport au prix de l’A110 Légende. A ce tarif, l’A110S est plus chère de 3.300€ que l’Alfa Romeo 4C (de seulement 240 ch mais au 1750 TBI plus coupleux), de 3.370€ que la Lotus Elise Cup 250 ou 7.200€ de plus qu’un coupé Porsche Cayman 300 ch.

Les premières livraisons de l’Alpine A110S sont prévues pour la fin de cette année 2019.

Via Alpine.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Genesis : Filippo Perini nommé directeur du bureau de style

ActualitéAutour de l'automobileEconomie

Sécurité Routière : Un mauvais mois d'août à cause...

ActualitéEconomievie des marques

Greenpeace lance la chasse aux SUV, surtout les gros !

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Nouvelle Volkswagen ID.3 2020 : Première découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *