Actualitévie des marques

Nouveau Nissan NV250 : Dernier de cordée

Les japonais se mettent aux ludospaces. Quelques jours après la présentation par Toyota du ProAce City, c’est au tour de Nissan de dévoiler son ludospace, le NV250.
Alors que Toyota est « novice » dans le monde des ludospace, Nissan n’en est pas à son coup d’essai puisqu’entre 2003 et 2008, la firme japonaise vendait le Kubistar qui n’était rien d’autre qu’un… Kangoo rebadgé.
Il faut croire que l’affaire n’est pas mauvaise puisque le constructeur japonais remet le couvert avec cette nouveauté qui est simplement un Renault Kangoo rebadgé.

Le Nissan Kubistar 2003-2008

Le troisième des triplés de Maubeuge

Le nouveau Nissan NV250 se présente simplement comme un Kangoo sur lequel on aurait changé la calandre et les logos. Voilà le tour est joué !
Pour reste, le NV250, qu’il soit en version familiale ou utilitaire reprend les mêmes éléments que son « frère » français et ce jusque dans la sellerie.
Produit aux cotés des Renault Kangoo et Mercedes-Benz Citan, le NV250 va peut être permettre à l’usine Renault de Maubeuge de maintenir ses cadences de production qui ont diminué de près de 6.55% entre 2017 et 2018.
Ainsi à la lecture des chiffres officiels, on constate que l’usine nordiste avait fabriqué quelques 159.369 Kangoo/Citan en 2017 et seulement 148.941 l’an passé soit une baisse de 10.428 unités… qui pourrait être comblée par quelques milliers ou dizaines de milliers de NV250 vendus à la clientèle Nissan qui va voir disparaître en fin d’année le NV200.

Au delà du simple rebadging, on peut s’interroger sur la finalité de l’affaire pour Nissan puisque Renault va remplacer l’actuel Kangoo en 2020 par une nouvelle version qui profitera aussi à Mercedes-Benz.

Les mêmes spécifications que ses frères

Ce nouveau Nissan NV250, s’il existe en version « particulier », est avant tout destiné à une clientèle professionnelle. Les pros qui feront le choix du NV250 pourront profiter d’une version dite L1 longue de 4.28 m et d’une version L2 qui annonce une longueur totale de 4.67 m.
Nissan proposera aux professionnels, une version avec cabine approfondie, 5 places et cloison de séparation modulable sur la version longue ou L2.
Les acheteurs de la version ludospace n’auront droit qu’à la version courte de 4.28 m.

Alors que l’on attendait un Nissan e-NV250, on découvre que ce fourgon ne sera disponible qu’avec des motorisations diesel. En effet, le Nissan NV250 n’existera qu’avec le moteur L4 1.5 L Blue dCi proposé dans trois niveaux de puissance, à savoir 80, 95 et 115 ch.
Exit assez logiquement une version essence mais on est plus surpris de ne pas voir arriver une version électrique dérivée du Kangoo Z.E mais le coût financier et le retour sur investissement n’en valait peut être pas la peine.

Sans aucune surprise, ce nouveau fourgon/ludospace, arrivera assez vite sur le marché puisqu’il est attendu en concession au mois de septembre prochain.
S’il est assez difficile de saisir l’intérêt réel de ce rebadging tardif sauf à se dire que Nissan veut capter ici et là quelques clients professionnels, on peut penser que Nissan tentera de séduire les acheteurs en mettant en avant sa garantie 5 ans/160.000 km dont ne bénéficient pas les Kangoo et Citan.

Le NV250 en vidéo

Via Nissan, DPCcars, Youtube.

Articles similaires
Actualitévie des marques

BMW M5 Edition 35 Years : Une belle version pour un bel anniversaire

Actualitévie des marques

Bugatti Chiron : 3/4 de la production déjà vendue

ActualitéNouvelles mobilitésVéhicules électriques & hybrides

Skoda annonce la Citigo-e iV !

ActualitéEconomie

Nissan : Thierry Bolloré va faire son entrée au conseil d'administration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *